filter_list Eco-construction

Eolien en mer : la Commission européenne approuve l’aide d’Etat renégociée par la France

Eolien en mer : la Commission européenne approuve l’aide d’Etat renégociée par la France

En 2018, le gouvernement français proposait de revaloriser le tarif de soutien public pour les six premiers projets d’éolien en mer au vu des progrès technologiques et des économies permises par la filière. La Commission européenne a rendu sa décision et annoncé ce vendredi 26 juillet avoir approuvé l’aide d’Etat renégociée par la France. Une décision saluée par Elisabeth Borne, nouvelle Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire.
La Banque européenne d’investissement (BEI) propose d’arrêter de financer les énergies fossiles

La Banque européenne d’investissement (BEI) propose d’arrêter de financer les énergies fossiles

Bientôt une transformation profonde du rôle de la Banque européenne d’investissement (BEI) ? La proposition de rendre ses missions plus vertes, évoquée par Ursula von der Leyen - élue présidente de la Commission européenne le 16 juillet dernier - a été reprise par la BEI elle-même. Dans un plan dévoilé vendredi 26 juillet, ses dirigeants ont émis l’idée de cesser le financement des énergies fossiles d’ici fin 2020 pour mieux soutenir la transition énergétique.
Route solaire dans l’Orne : le bilan déçoit, mais Colas réitère l’expérience

Route solaire dans l’Orne : le bilan déçoit, mais Colas réitère l’expérience

En octobre 2016, une portion de route solaire d’1 km était inaugurée dans un petit village normand de 1 500 habitants. Près de 2 ans après, l’heure est au bilan. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le projet en a déçu plus d’un. Après les plaintes des riverains, c’est au tour du conseil départemental de l’Orne de faire part de sa déception, constatant une production d’énergie de 229 MGW contre les 642 MGW attendus. Malgré l’échec de ce prototype, Colas a déjà amélioré la technologie et annonce la future pose d’un nouveau tronçon, plus court cette fois-ci.
Dépollution des terres : un chantier exemplaire de désorption thermique à Saint-Etienne

Dépollution des terres : un chantier exemplaire de désorption thermique à Saint-Etienne

À Saint-Etienne, l’Epora, l’Apave, Tesora, et Valgo, travaillent depuis 6 mois à dépolluer les terres d’un ancien site industriel qui doit être reconverti en quartier résidentiel et en espaces verts. Ils utilisent pour cela la technique de la désorption thermique, qui excave les terres contaminées puis les chauffe à fortes températures pour évacuer les polluants, qui sont ensuite traités. Après un premier essai concluant, 30 000 tonnes de terres doivent être dépolluées puis réemployées. Cette initiative exemplaire est notamment soutenue par l’Ademe.

Erreur lors de la récupération des articles

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter