Bâtiment à énergie positive « tous usages » dans le Cantal Eco-construction | 07.03.11

Partager sur :
Premier bâtiment tertiaire à énergie positive et « tous usages », le bâtiment du Crédit Agricole Centre France à Sistrières-Aurillac a nécessité le mariage de nombreuses techniques pour réduire au maximum les consommations énergétiques et produire de l’énergie renouvelable.

Pour son projet d’Aurillac-Sistrières, le Crédit Agricole Centre France a fait le pari de l’ossature bois et a imposé, dans le cadre du concours de maîtrise d’oeuvre, des équipes tandem à deux composantes (architecturale et environnementale) afin d’intégrer l’ensemble des contraintes inhérentes à un tel chantier. La construction d’un immeuble tertiaire à énergie positive avec l’appellation « tous usages », nécessite des réductions énergétiques supplémentaires outre les économies réalisées sur la construction, comme les consommations électriques spécifiques liées principalement à la bureautique (ordinateurs, photocopieurs), aux ascenseurs et à l’éclairage extérieur doivent elles aussi diminuer.

Deux sources énergétiques : la géothermie et le photovoltaïque

Des efforts importants ont été consacrés à l’isolation extérieure et intérieure au cours du chantier. Les façades, la toiture, et le sol du bâtiment bénéficient tous d’une parfaite isolation. Le coefficient de résistance thermique des façades (9m² k/w) est excellent . De plus, toutes les fenêtres (sauf côté sud) ont été équipées de triple vitrage. La performance énergétique du bâtiment de Sistrières-Aurillac passe également par les énergies renouvelables. Deux sources énergétiques naturelles permettent de compenser les dépenses en chauffage et électricité.

30 sondes verticales, soit 4500 mètres de sondes géothermiques, ont été implantées à 150 mètres de profondeur. Leur fonction est la suivante : capter la température constante du sol pour servir de repère au fonctionnement de pompes à chaleur réversible. Ainsi, grâce à ce mécanisme, les besoins en chauffage et en rafraîchissement du bâtiment seront automatiquement comblés. Dans les locaux, la diffusion de la chaleur et du rafraîchissement est assurée par des faux plafonds rayonnants qui allient performance énergétique, confort acoustique et flexibilité d’aménagement intérieur.

Des conditions géo climatiques favorables

1700 m2 de panneaux photovoltaïques ont été installés. Ils produisent suffisamment d’énergie pour compenser toutes les consommations du bâtiment, y compris bureautique et informatique. L’ensoleillement de la ville d’Aurillac a d’ailleurs fait partie des critères décisifs ayant conduit le Crédit Agricole Centre France à investir dans le Cantal. En effet, avec 2080 heures d’ensoleillement par an et seulement 53 jours de brouillard, Aurillac fait partie, devant Bordeaux, Toulouse ou Lyon, des territoires les plus ensoleillés de France.

La récupération des eaux pluviales est assurée par 2 citernes de 3 m3 de stockage installées sous la toiture du bâtiment. Par gravité, elles approvisionnent les sanitaires du bâtiment. Une filtration des eaux de parking est effectuée avant l’évacuation vers le réseau collectif. Une noue paysagée, plantée de végétaux filtrants, assure cette fonction. Elle sera située en amont du collecteur. Des matériaux de constructions locaux ont également été utilisés. Outre le Douglas du Massif Central, la lave volcanique naturelle de Bouzentès, issue du Cantal, est utilisée comme parement sur les sols intérieurs et extérieurs du rez-dechaussée du bâtiment. Par ailleurs, un tri sélectif des déchets a été mis en place sur le chantier dès le 1er jour : bois, métaux, plastiques et aérosols ont été stockés par les équipes dans des conteneurs spécifiques.

Coûts et délais :
Le projet de Sistrières-Aurillac représente pour le Crédit Agricole Centre France, un investissement de 20 millions d’euros TTC.
Les travaux immobiliers représentent 16 millions d’euros TTC dont :
•3,6 millions d’euros pour l’ossature bois,
•1,7 millions d’euros pour les panneaux photovoltaïques,
•400 000 euros pour la géothermie, auxquels s’ajoutent l’ingénierie, le mobilier et les autres équipements pour 4 millions d’euros.

Le calendrier de l’opération
:
•2008 : établissement du programme, du concours d’architecte et choix du lauréat.
•2009 : après 6 mois d’études et les appels d’offres partiels sur 4 lots, le terrassement a débuté en juillet 2009.
•12 octobre 2010 : Mise à disposition des premiers locaux et début de livraison du bâtiment par tranches.
•Du 15 novembre au 17 djanvier 2011 : emménagement des services.

Les acteurs du chantier
:
- Maître d’ouvrage : Crédit Agricole Centre France
- Maître d’ouvrage délégué : Crédit Agricole Immobilier Promotion
- Assistant au Maitre d’ouvrage Environnement : CZD Azur
- Architecte : AFAA Architecture. Lyon
Bureau d’études Environnement : Etamine

B.P

Redacteur

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter