En Alsace, un projet immobilier mixte se dote d’une façade dépolluante Eco-construction | 29.11.18

Partager sur :
En Alsace, un projet immobilier mixte se dote d’une façade dépolluante
C’est une première en Alsace ! Mercredi 28 novembre, Jean-Marie Zoellé, maire de Saint-Louis et Cédric Simonin, PDG de Trianon Résidences, ont posé la première pierre d’un programme mixte « inédit ». L’immeuble, qui comptera 51 logements et un espace de bureaux, sera doté d’une façade aux propriétés dépolluantes. Mais ce n’est pas tout. Il sera équipé d’un chauffage urbain dont 90% de la chaleur sera produite par la combustion d’une biomasse provenant d’un rayon de moins de 100 km. De quoi réduire son impact carbone et son coût d’exploitation.
La future résidence Heart Déco à Saint-Louis, réalisée par le cabinet d’architecte DRLW, présente des caractéristiques techniques innovantes. Sensible à la qualité de l’air, Trianon Résidences tenait à se rapprocher d’un industriel dont les solutions apportent une réponses aux exigences des métiers de la construction.

Son choix s’est porté sur Ciments Calcia dont la gamme de produits est normalisée CE et labellisée NF. « Certains de ces matériaux, comme le ciment, sont issus d’une technologie photocatalytique TX Active » qui diminuent « de manière significative » la présence d’agents polluants organiques et inorganiques, « préservant ainsi la qualité de l’air sans nuire à l’esthétique du programme immobilier ».

Comment ça fonctionne ? Le photocatalyseur utilise la lumière artificielle ou naturelle pour activer un processus d’oydation fort qui transforme les substances organiques et inorganiques en composés anodins, détaille un communiqué. « TX Active (…) accélère la décomposition des polluants et empêche leur formation sur les revêtements ».

Heart Deco, qui compte 51 logements et un espace de bureaux, sera l’une des premières résidences en France et la première en Alsace, à être dotée d’une façade aux propriétés dépolluantes, autonettoyantes et bactéricides. Trianon Résidences précise que la façade sera capable d’absorber l’équivalent des rejets en CO2 de 20 voitures à l’année.

Un bâtiment sain

Avec ce projet, Trianon Résidences confirme son engagement en faveur de la qualité de l’air intérieur des bâtiments qui dépend de trois facteurs : l’activité de l’occupant, les matériaux et produits de construction et de décoration, le taux de renouvellement de l’air.

Les futurs logements Heart Déco seront libres de COV et d’allergènes. Ils viendront répondre au label « Bâtiment Sain » mis en place par le promoteur immobilier. Trianon Résidences explique en effet s’être rapproché d’experts au sein du corps médical afin de réaliser un diagnostic précis et définir une cartographie objective des matériaux à privilégier ou à bannir dans la construction d’un point de vue médical. Les résultats obtenus ont permis la mise en oeuvre de solutions « concrètes et innovantes » afin d’améliorer la QAI. Une démarche structurée autour du dit-label.

Outre sa façade dépolluante, le bâtiment sera équipé d’un chauffage urbain dont 90% de la chaleur sera produite par le combustion d’une biomasse provenant d’un rayon de moins de 100 km. Celle-ci est constituée à 60% de plaquettes forestières, 26% de rafles de maïs et 14% de bois de déconstruction.

« Son impact carbone est par conséquent faible sur l’environnement et son coût d’exploitation est plus faible qu’un chauffage conventionnel », conclut Trianon Résidences.

R.C
Photo de une :
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Béton : le Sandre évitera 37 camions sur les routes par voyage

Béton : le Sandre évitera 37 camions sur les routes par voyage

Ciments Calcia affrète un tout nouvel automoteur, baptisé "Sandre". Destiné à l’approvisionnement des centrales à béton des bords de Seine, il permettra, au départ de l’usine de Gargenville, d’acheminer par voie fluviale jusqu’à 980 tonnes de ciments par voyage, soit l’équivalent de 37 camions.
Le Pôle Fibres-Energivie alerte sur les conséquences d’une mauvaise isolation thermique

Le Pôle Fibres-Energivie alerte sur les conséquences d’une mauvaise isolation thermique

Alors que 7 millions de logements sont mal isolés en France, le groupe de travail initié par le Pôle Fibres-Energivie, pôle de compétitivité dédié au bâtiment durable, publie un Livre blanc intitulé « Réussir la transition énergétique : une enveloppe performante pour un bâtiment sain et durable » en collaboration avec ses 8 partenaires. Un guide qui est le fruit de 18 mois de travail autour de la problématique de l’isolation thermique. Précisions sur les répercussions d'une mauvaise isolation.
Qualité de l’air : Nexity et Cerqual lancent un nouveau référentiel

Qualité de l’air : Nexity et Cerqual lancent un nouveau référentiel

Nexity Paris Val de Seine et Cerqual ont annoncé le développement d’un référentiel expérimental de management de la qualité de l’air intérieur (QAI). Le référentiel, qui sera expérimenté sur l’ensemble des opérations du promoteur, tient compte de trois facteurs: les sources internes et externes de pollution ainsi que la prévision des interventions d’entretien et de maintenance. Il devrait être, dans un futur proche, intégré dans la référentiel NF Habitat.
Pour le grand public, la qualité de l’air est encore une notion « un peu abstraite »

Pour le grand public, la qualité de l’air est encore une notion « un peu abstraite »

Les chiffres sont alarmants : on estime à 20 000 le nombre de décès directement liés à la qualité de l’air intérieur. Ainsi, alors que les spécialistes s’accordent à dire que l’air intérieur d’un logement peut être 8 à 9 fois plus pollué que l’air extérieur, la question de la qualité de l’air intérieur se présente comme un enjeu de santé publique. Quelles pistes d’amélioration doivent être envisagées ? Dans une étude, le Synasav formule ses propositions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter