Rénovation énergétique : un début d'accord sur les aides au financement Eco-construction | 03.09.14

Partager sur :
Rénovation énergétique : un début d'accord sur les aides au financement Batiweb
Les contours du mécanisme de tiers-financement, qui permet à un propriétaire de réaliser des travaux de rénovation énergétique dans son logement sans avoir à avancer d'argent, se précise d'après l'association Amorce. Le groupe de travail créé dans le cadre de la Conférence bancaire pour la transition énergétique, et dont l'association fait partie, doit rendre ses conclusions définitives mi-septembre.

« Il y a un début d'accord » sur le mécanisme de tiers-financement pour la rénovation énergétique des logements, a indiqué Nicolas Garnier, délégué général d'Amorce, qui regroupe des collectivités, associations et entreprises pour la gestion des déchets, de l'énergie et des réseaux de chaleur, à l'occasion d'une conférence de presse.

L'accord porterait sur la création d'une convention de partenariat entre les Sociétés d'économies mixtes (SEM), dont le capital est détenu en majorité par une personne publique, (Etat, région, etc...) et les banques volontaires.

Concrètement, un particulier pourrait financer des travaux de rénovation énergétique en obtenant un crédit à taux bonifié auprès d'une des banques signataires. En cas de refus de celle-ci, il pourrait alors se tourner vers la région pour obtenir le financement qui lui manque, a détaillé M. Garnier.

L'avance de la région via la SEM serait ensuite remboursée grâce aux économies d'énergie réalisées grâce aux travaux.

Une solution utile pour les copropriétés privées

Cette solution serait notamment utile pour les projets considérés par les banques comme trop risqués ou qui ne leur offrent pas un taux de rentabilité suffisant. C'est le cas notamment des co-propriétés privées qui impliquent de nombreux interlocuteurs et de forts risques d'impayés qui refroidissent les banques.

« Ce n'est pas saugrenu que l'Etat aille en garantie sur ces projets, car si les banques y vont elles seront chères au vu des risques », a concédé à l'AFP une source bancaire, qui reste cependant très réservée sur le mécanisme de tiers-financement « qui consiste à faire financer un projet par un tiers, qui se rémunère sur les revenus éventuels de ce projet, qui sont difficiles à évaluer ».

Le groupe de travail réunissant banques, collectivités et associations, créé pour plancher sur le sujet dans le cadre de la Conférence bancaire pour la transition énergétique, doit rendre ses conclusions définitives mi-septembre, avant l'arrivée du projet de loi à l'Assemblée nationale début octobre.

C.T (avec AFP)
© Gina Sanders - Fotolia.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rénovation énergétique : quoi de neuf pour 2015 ? Batiweb

Rénovation énergétique : quoi de neuf pour 2015 ?

En matière de rénovation énergétique, 2015 a apporté son lot de nouvelles mesures relatives aux formalités incombant aux entreprises ou encore aux prêts, primes et avantages fiscaux destinés à inciter les particuliers à financer leurs travaux. Instruction des demandes simplifiée pour l'Eco-PTZ, nouveaux crédit d'impôt et cahiers des charges des formations RGE... tour d’horizon des nouveautés à garder à l'esprit.
Transition énergétique : l'État mobilisera 10 milliards d'euros de financements Batiweb

Transition énergétique : l'État mobilisera 10 milliards d'euros de financements

A l'occasion de la Conférence bancaire et financière sur la transition énergétique, les ministres de l'Écologie et de l'Énergie, Ségolène Royal, du Logement, Sylvia Pinel et des Finances, Michel Sapin, ont insisté sur l'action des banques et des fonds d'investissement pour atteindre les objectifs fixés par le gouvernement, notamment dans la rénovation énergétique des logements et la montée en puissance des énergies renouvelables. Détails.
Les architectes prennent part au Grand débat national Batiweb

Les architectes prennent part au Grand débat national

Inspiré par le contexte du Grand débat national, le Conseil national de l’Ordre des architectes a annoncé mardi 29 janvier avoir ouvert un site dédié aux problématiques liées au logement, à l’aménagement et à la rénovation. Professionnels du cadre de vie et citoyens sont invités à donner leur avis et émettre des propositions. Conscients de leur mission d’intérêt général et des défis écologiques, les architectes mettent ainsi la démocratie participative à l’honneur.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter