Le Chilien Alejandro Aravena reçoit le prestigieux prix Pritzker Évènements du bâtiment | 13.01.16

Partager sur :
L’architecte chilien Alejandro Aravena a reçu mercredi 13 janvier 2016, le célèbre prix Pritzker pour 2016. Notamment connu pour les « tours siamoises » de l’université catholique du Chili, l’architecte recevra son prix et une médaille de bronze le 4 avril à l’ONU à New York. Le prix Pritzker, créé par l’homme d’affaires américain Jay Pritzker en 1979, est considéré comme le Nobel de l’architecture. Il est doté de 100 000 dollars.
Mercredi 13 janvier, Alejandro Aravena s’est vu décerner le prestigieux prix Pritzker considéré comme le Nobel de l’architecture. L’architecte chilien de 48 ans, basé à Santiago du Chili, s’est distingué pour « incarner le renaître d’un architecte plus socialement engagé » dans un contexte où le logement, sur l'ensemble des territoires, est fortement touché par la crise. 

Il devient le 41e lauréat du Prix Pritzker, le 1e de nationalité chilienne et le 4e originaire d’Amérique du Sud, après Luis Barragán (1980), Oscar Niemeyer (1988), and Paulo Mendes da Rocha (2006).

Tom Pritzker, le fils du fondateur du concours s’est chargé de l’annonce et a félicité le lauréat pour ses projets innovants qui ont su montrer « comment l'architecture, dans ce qu'elle avait de meilleur, pouvait améliorer considérablement la vie des gens ».

Il ajoute : « Le Jury a sélectionné un architecte qui approfondit notre compréhension de ce qui est vraiment un très beau design. Il a été le pionnier de la pratique collaborative qui produit des architectures pleines de force tout en relevant les défis du 21e siècle. Ses constructions donnent des opportunités aux moins privilégiés, atténuent les conséquences des catastrophes naturelles, réduisent les consommations énergétiques et offrent au public, des espaces accueillants ».

En réponse à sa nomination, Alejandro Aravena a tenu à remercier son équipe de travail en rappelant que l’architecture était une discipline collective. « Nous pensons avec gratitude à toutes les personnes qui ont contribué à cette réussite ». Grâce à ce prix, « nous espérons explorer de nouveaux territoires, envisager de nouveaux challenges et nous engager sur de nouveaux terrains d’action. » 

M. Aravena est notamment connu pour les « tours siamoises » de l’Université Catholique du Chili, l’un des instituts les plus prestigieux du pays. Nombreux de ses ouvrages sont à énergie positive, bâtiments particulièrement adaptés au climat du Chili.


Il est également l’architecte du bâtiment de bureaux en cours de construction à Shanghai (Chine) pour le groupe pharmaceutique suisse Novartis. Il a aussi construit aux Etats-Unis les dortoirs de l’université St Edward à Austin (Texas).

Depuis 2001, il est à la tête de l'agence Elemental et travaille pour une plus grande cohésion sociale, accompagné de ses partenaires Gonzalo Arteaga, Juan Cerda, Victor Oddó, and Diego Torres.

Elemental a mis en place le système « Do Tank ». L'agence développe des projets d’intérêt général et a notamment conçu plus de 2 500 logements à faible coût en mettant en place une pratique collaborative, à l’image de l’habitat participatif en France, pour ainsi adapter les constructions aux besoins des usagers et laisser libre cours à leur imagination. 

La société est également connue pour sa conception de demi-maisons, des constructions « à moitié terminées » : la première moitié est conçue par l’agence tandis que l’autre est complétée par ses habitants au fur et à mesure de leurs possibilités économiques. « Cela donne un sentiment d’accomplissement personnel aux résidents », précise Elemental.

« Alejandro Aravena est le premier architecte au niveau international à être si fortement impliqué dans le logement social au Chili », a réagi auprès de l'AFP la présidente de l'université chilienne d'architecture, Pilar Urrejola. « Il a eu la vision et la sensibilité de réaliser que le logement social pouvait être pensé d'une nouvelle manière au Chili », a-t-elle ajouté.

Le doyen de l'école d'architecture chilienne à l'Universidad del Desarrollo, Pablo Allard, a pour sa part salué la « conviction du rôle de transformation de l'architecture » du lauréat.

Le prix Pritzker est doté de 100 000 dollars versés par la Fondation Hyatt. Le prix et la médaille de bronze seront remis à M. Aravena le 4 avril prochain lors d'une cérémonie organisée à l'ONU à New York. 

R.C
Photos : ©Cristobal Palma
 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le prix Pritzker récompense 2 femmes pour la 1ère fois - Batiweb

Le prix Pritzker récompense 2 femmes pour la 1ère fois

Décerné chaque année depuis 1979 par un jury indépendant, le Pritzker Prize a récompensé pour la première fois depuis sa création deux femmes architectes, Yvonne Farrell et Shelly McNamara, deux irlandaises connues pour leurs constructions originales. Un message qui prend toute son importance à l'approche de la journée de la femme.
Le prix Pritzker 2017 attribué à trois architectes espagnols  - Batiweb

Le prix Pritzker 2017 attribué à trois architectes espagnols

L’édition 2017 du prix Pritzker a récompensé non pas un, ni deux, mais trois architectes ! Rafael Aranda, Carme Pigem et Ramon Vilalta du cabinet catalan RCR Arquitectes ont été désignés ce mercredi lauréats de la plus haute distinction architecturale. Doté de 100 000 dollars, le prix leur sera remis lors d’une cérémonie à Tokyo le 20 mai prochain.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter