64 % des acquéreurs n'ont jamais entendu parler de MaPrimeRénov' Immobilier | 07.10.20

Partager sur :
Entre le 3 et 17 septembre 2020, SeLoger a réalisé une enquête en partenariat avec OpinionWay pour mieux cerner l'état d'esprit des acquéreurs et évaluer leur connaissance des aides à la rénovation énergétique. Il en ressort qu'une grande majorité n'a jamais entendu parler du dispositif d'aides MaPrimeRénov', pourtant élargi à tous les Français depuis le 1er octobre.

Selon une récente enquête menée par SeLoger et OpinionWay auprès de 2 555 futurs acquéreurs, 82 % d'entre eux étaient intéressés par l'ancien et disposés à acheter un bien avec travaux. Et pourtant, 64 % d'entre eux déclaraient n'avoir jamais entendu parler de MaPrimeRénov', qui a remplacé le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) le 1er janvier dernier.

 

40 % des Français pensent ne pas être éligibles aux aides à la rénovation énergétique

 

D'après les résultats de cette enquête, 40 % des Français pensent d'ailleurs ne pas être éligibles à ce type d'aides, alors que la prime s'est pourtant élargie aux ménages aisés, aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés depuis le 1er octobre, dans le cadre du plan de relance post-coronavirus.

 

En cause : un manque d'information et de lisibilité puisque 38 % des porteurs de projets immobiliers ne savent pas où se renseigner. Un gros effort de communication doit donc être mené par le gouvernement pour permettre à tous les Français de découvrir les nouveaux barèmes et les aides dont ils peuvent bénéficier selon leur niveau de revenus. 

 

SeLoger rappelle qu'acheter un bien à rénover permet de prospecter un marché moins concurrentiel et donc de le payer moins cher.

 

Pour améliorer le diagnostic de performances énergétiques (DPE), le confort, et réduire ses factures d'énergie, il convient ensuite de réaliser des travaux en d'utiliser les aides proposées par MaPrimeRénov' pour réaliser des travaux – d'autant plus que les rénovations globales ont été revalorisées dans la dernière version, avec une prime allant jusqu'à 1 500 euros.

 

En cas de revente, un bien rénové aux dernières normes se vend plus vite, et parfois même plus cher dans certaines villes. En effet, 85 % des acquéreurs s'intéressent aux performances énergétiques de leur futur achat (3 acquéreurs sur 4 regardent le DPE d'un bien avant de le visiter). Rénover un bien avant la revente permet donc très souvent de réaliser une plus-value. 

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ? - Batiweb

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ?

Depuis le 16 mars, la crise du Covid-19 et les mesures de confinement ont créé un coup d’arrêt pour la rénovation énergétique des copropriétés. C’est le constat dressé par l’Agence parisienne du Climat, qui a interrogé plusieurs bureaux d’études et organismes, qui témoignent de l’arrêt des chantiers, de la baisse des consultations et demandes d’aide. Les Français reprendront-ils tout de même leurs projets ?
MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021 - Batiweb

MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021

Alors que le nouveau dispositif d'aides aux travaux de rénovation énergétique devait bénéficier à 200 000 ménages modestes, seuls 25 000 en ont profité. Face à ces faibles résultats, parfois imputés à la crise liée au Covid-19 ou au manque de lisibilité, Emmanuelle Wargon a annoncé que MaPrimeRénov' serait finalement étendue à tous les ménages, y compris les plus aisés, et même élargie aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés.
Les travaux engagés dès cet automne seront éligibles à MaPrimeRénov' - Batiweb

Les travaux engagés dès cet automne seront éligibles à MaPrimeRénov'

Le dispositif d'aide « MaPrimeRénov' », équivalent de l'ancien CITE, était initialement réservé aux ménages les plus modestes. La crise étant passée par là, la ministre du Logement annonçait le 24 juillet dernier son extension aux ménages aisés, ainsi qu'aux propriétaires et aux copropriétés. Elle a précisé ce samedi 5 septembre que les travaux engagés dès cet automne seraient bien éligibles, et la prime versée à compter du 1er janvier 2021. Les montants du nouveau barème devraient quant à eux être dévoilés d'ici fin septembre.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter