Des solutions viables pour sécuriser les cavités souterraines abandonnées (guide) Insolite | 19.12.16

Partager sur :
Mis en place en 2013 par le ministère de l’Écologie, le Plan national pour la prévention des risques liés aux effondrements de cavités souterraines est notamment soutenus par l’INERIS (Institut national de l’environnement industriel et des risques). Dans ce cadre, l’organisme a récemment publié un guide technique proposant des solutions visant à assurer la sécurité des cavités abandonnées. Explications.
Le Plan national cavité, initié en 2013, vise à mettre en place des solutions concrètes adaptées aux besoins des collectivités territoriales et des professionnels pour les aider à mieux appréhender les risques liés aux effondrements de cavités souterraines. Associé à ce projet, l’INERIS intervient notamment sur le partage des connaissances scientifiques et techniques relatives au sujet.

Ainsi, l’Institut met à la disposition de chacun un guide pratique portant sur « les solutions de mise en sécurité des cavités souterraines abandonnées d’origine anthropique ». Une démarche qui s’inscrit pleinement dans le cadre de l’action 9 du Plan national cavité, qui encourage justement la diffusion de ce type de documents.

Des techniques adaptées à toutes les situations

Proposant un panorama complet des méthodes les plus utilisées pour sécurisé les cavités souterraines présentant des risques d’effondrement, ce guide « a pour objectif d’apporter aux acteurs concernés (administrations locales, élus, gestionnaires, aménageurs), ces éléments d’aide à la décision pour la sécurisation des terraines impactés par des cavités abandonnées ».

Applicables en phase préventive ou post-effondrement, les techniques présentées sont distinguées en deux catégories. D’un côté, les mesures de traitement directes « consistent à traiter directement la cavité », comme l’indique l’INERIS. « Il s’agit des méthodes de confortement, des méthodes de comblement et des méthodes de destruction des vides ».

 
Les différentes mesures de traitement direct. ©INERIS

De l’autre, les mesures de traitement indirectes doivent, quant à elles, permettre « de sécuriser les enjeux en limitant ou empêchant les effets en surface (ou sur les structures proches de la surface) des mouvements liés à la présence de la cavité ».

Les différentes mesures de traitement indirect. ©INERIS

Le guide précise également les précautions et contraintes à prendre en compte avant de choisir la méthode à utiliser. Le guide conclut, in fine, par une synthèse des critères de choix et dispose, en plus, de fiches récapitulatives des grandes familles de traitement.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Uniclima publie un guide sur la qualité de l’air intérieur dans le tertiaire

Uniclima publie un guide sur la qualité de l’air intérieur dans le tertiaire

A la fois enjeu pour la valeur d'un bâtiment et pour la santé de ses occupants, la qualité de l’air (QAI) est au centre de toutes les attentions. Dans ce contexte, Uniclima publie « Tous acteurs de l’air dans le tertaire », un guide pratique de 24 pages qui présente les substances nocives, expose les risques, et propose des solutions concrètes pour le secteur tertiaire.
Un cocon douillet pour les chantiers

Un cocon douillet pour les chantiers

Imaginez un chantier toujours au sec, sans vent, chaud en hiver et ombragé l’été, bien éclairé, facile à sécuriser…. Un rêve ? Non, une réalité, grâce au « Dôme de Bretagne », un igloo géant gonflable imaginé par un groupement d’artisans bretons pour protéger leurs chantiers de construction bois. Initialement conçu pour leurs propres besoins, ce cocon révolutionnaire est désormais commercialisé, et bientôt proposé à la location.
L’OPPBTP toujours plus impliqué dans la prévention du risque amiante

L’OPPBTP toujours plus impliqué dans la prévention du risque amiante

À l’occasion des 34èmes Journées nationales de santé au travail dans le BTP, qui ont ouvert leurs portes ce 17 mai au Palais des Congrès de Dijon, l’OPPBTP a été sollicité en sa qualité d’expert de la prévention dans le Bâtiment. Dans ce cadre, l’Organisme présentera un nouveau guide pratique sur l’amiante, dont le but est de sensibiliser et accompagner les professionnels concernés. Détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter