PLF 2021 : E. Wargon annonce +2,2 % de budget pour le Logement Législation | 18.11.20

Partager sur :
Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement, était auditionnée ce mardi 17 novembre devant la Commission des affaires économiques, pour présenter le budget du ministère du Logement dans le cadre du du projet de loi finances (PLF) 2021. Elle a notamment annoncé une hausse de +2,2 % pour ce budget par rapport à 2020, pour un total de 16,1 milliards d'euros, et réaffirmé sa mobilisation en faveur d'une construction durable.

La ministre déléguée au Logement Emmanuelle Wargon détaillait ce mardi 17 novembre au Sénat, devant la Commission des affaires économiques, le budget de son ministère dans le cadre du PLF 2021.

 

« La crise sanitaire se double aujourd'hui d'une crise du logement » (Sophie Primas)

 

Sophie Primas, la présidente de la Commission des affaires économiques, est dans un premier temps revenue sur les difficultés de la construction neuve, la baisse des permis de construire, et la crise du logement : « Les professionnels du secteur ont salué l'action mise sur la rénovation, mais ont aussi déploré que la construction neuve soit « l'angle mort du plan de relance ». Malheureusement, la crise sanitaire se double aujourd'hui d'une crise du logement. Les permis de construire devraient fortement chuter en 2020, autour de 35 000. Et nous savons que 100 000 logements, c'est 200 000 emplois », a-t-elle souligné.

 

« Au regard de ces enjeux économiques et sociaux, les prolongations du prêt à taux zéro (PTZ) et du dispositif Pinel qui ont été votées à l'Assemblée nationale ne seront peut-être pas à la hauteur de l'enjeu », s'est-elle inquiétée.

 

Au sujet du PTZ, la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann a de son côté déploré un manque de lisibilité pour les ménages, ne pouvant pas savoir à l'avance si le dispositif sera prolongé ou pas, notamment en milieu d'année : « Tous les ans on dit qu'on va le prolonger d'un an, conclusion c'est un stop and go permanent ».

 

En introduction de son audition, Emmanuelle Wargon a commencé par annoncer une hausse du budget du ministère dans le cadre du PLF 2021 : « L'effort budgétaire est important. Les moyens alloués au ministère du Logement sont à hauteur de 16,1 milliards d'euros, en augmentation de 2,2 % par rapport à 2020. Le ministère bénéficie aussi de 6,7 milliards d'euros du plan de relance », a-t-elle rappelé, avant de détailler ce budget, à savoir 4 milliards d'euros pour la rénovation des bâtiments publics, 2 milliards d'euros pour les foyers des particuliers à travers MaPrimeRénov', 500 millions d'euros pour la réhabilitation du parc social, et 200 millions pour les travaux réalisés par les TPE/PME.

 

Relancer la construction durable

 

Concernant la construction neuve, la ministre a reconnu que le secteur avait été particulièrement touché par la crise : « En effet, nous avons devant nous un risque de trou d'air dans la construction, qui est conséquent. Le rythme annuel que nous observions avant la crise était autour de 450 000 logements neufs mis sur le marché. On sera cette année sur 12 mois glissants plutôt en-dessous de 400 000 logements, et nous avons un risque de rester à ce niveau si nous ne nous remobilisons pas. La mobilisation, c'est évidemment l'Etat, mais c'est aussi les collectivités territoriales », a-t-elle estimé.

 

Dans ce contexte, elle a notamment réaffirmé sa mobilisation en faveur d'une construction « neuve et durable » : « J'ai signé la semaine dernière un pacte pour la relance de la construction durable, avec un axe de simplification des procédures, et un axe de soutien à l'émergence de projets durables de construction. Je crois que c'est extrêmement important de relancer une dynamique politique autour de la construction. Dans ce cadre, les actions et les ressources des établissements publics fonciers et établissements publics d'aménagement seront confortés, pour que ces opérateurs soient vraiment en soutien de cette politique, et permettent de développer des projets d'envergure. A travers le plan France Relance, deux aides sont dédiées sur deux ans : une de 350 millions d'euros apportée aux collectivités pour la relance de la construction durable avec une aide aux permis de construire, et un fonds de 300 millions pour financer le recyclage des friches », a-t-elle précisé.

 

Concernant la RE2020, repoussée à cause de la crise, la ministre s'est dite favorable à une mise en oeuvre mi-2021, malgré les inquiétudes de certains acteurs de la construction.

 

Elle est également revenue sur la construction de logements sociaux : « Les objectifs sont maintenus, comme l'année prochaine, à hauteur de 110 000 logements sociaux », a-t-elle assuré, avant de reconnaître : « Cette année cet objectif est extrêmement ambitieux, et je ne pense pas que nous l'atteindrons, mais l'objectif est de dépasser les 100 000 logements ».

 

A propos des aides personnalisées au logement (APL), la ministre a assuré que la réforme des APL, également repoussée à cause de la crise sanitaire, serait cette-fois ci bien mise en place à compter du 1er janvier 2021 : « Cette réforme des APL en temps réel permettra de mieux accompagner les Français dont les revenus ont diminué à cause de la crise ». « Le budget consacré à ces aides sera doté de 500 millions d'euros supplémentaires », a-t-elle également précisé.

 

Concernant le budget de l'Anah, Emmanuelle Wargon a rappelé que 650 millions d'euros seraient alloués à l'organisme pour lutter contre la précarité énergétique et l'habitat indigne.

 

Enfin, pour le logement d'urgence, la ministre a rappelé que 100 millions d'euros seraient consacrés à la construction et à la rénovation de centres d'hébergement et de résidences sociales.

 

Claire Lemonnier

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Julien Denormandie souhaite la mise en place d’une note de conjoncture ministérielle sur la rénovation - Batiweb

Julien Denormandie souhaite la mise en place d’une note de conjoncture ministérielle sur la rénovation

Le 5 juin dernier, Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, a été auditionné par la Commission des finances du Sénat. A cette occasion, il a fait le point sur la politique du logement menée par le Gouvernement en 2018. Il est notamment revenu sur la réforme du logement social, les dispositifs fiscaux (Pinel et PTZ), et a annoncé le lancement prochain des « chiffres de la rénovation ».
« Le logement ne coûte pas à l’État, il lui rapporte »  - Batiweb

« Le logement ne coûte pas à l’État, il lui rapporte »

Dans le cadre du Grand débat national, l’Union Sociale pour l’Habitat présente « Les Hlm, une chance pour la France ». Le document revient sur le rôle des organismes de logements sociaux et démêle le vrai du faux. Le logement social est « le patrimoine de ceux qui n’en ont pas ». Le défendre, c’est penser « à son avenir », estime le mouvement Hlm.
Recentrage des aides : le marché de la maison individuelle accuse le coup - Batiweb

Recentrage des aides : le marché de la maison individuelle accuse le coup

Le recentrage des aides publiques en faveur du logement aura fortement impacté le marché de la maison individuelle. Lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi 14 février, Patrick Vandromme, président de LCA-FFB, a indiqué que 2018 avait enregistré l’un des plus mauvais scores de ces 15 dernières années. Les ventes ont notamment reculé de – 11,3% dans le secteur diffus, descendant sous la barre des 120 000 unités. Précisions.
« Le combat va porter sur le logement neuf », annonce Olivier Salleron (FFB) - Batiweb

« Le combat va porter sur le logement neuf », annonce Olivier Salleron (FFB)

Ce mercredi 9 septembre, Olivier Salleron, président de la Fédération Française du Bâtiment (FFB), présentait les derniers chiffres de l'activité du bâtiment. Après s'être félicité de « la grande victoire » concernant l'extension de MaPrimeRénov', le président a exprimé ses inquiétudes pour le logement neuf, absent du plan de relance, et qui devrait chuter de -23,4 % sur l'ensemble de l'année 2020.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter