Réglementation sur l’amiante : qu’est-ce qui change au 1er juillet 2015 ? Législation | 26.05.15

Partager sur :
L’exposition à l’amiante serait à l’origine de 1700 décès et de 2200 nouveaux cas de cancer selon une étude de l’Institut de Veille Sanitaire (INvS), datant de janvier 2015. Le décret 2012-639 du 4 mai 2012 vient renforcer la protection sanitaire des professionnels exposés aux dangers de l’amiante. Les principales mesures de la réforme.
C’est la cause la plus importante de cancers professionnels, la maladie étant décelée après de longues années d’exposition. il se pourrait qu’en 68 000 et 100 000 personnes décèdent de l’amiante d’ici 2050 (source : HCSP). Bien qu’interdite en France depuis le 1er janvier 1997, l’amiante fut très utilisée dans de nombreux secteurs : bâtiment, automobile, textile et matières plastiques. A ce jour, de nombreux bâtiments en sont encore dotés.

La réglementation sur l’exposition à l’amiante évolue...

Le décret 2012-639 du 4 mai 2012 vient renforcer la protection sanitaire des professionnels exposés aux dangers de l’amiante. Les principales mesures de la réforme comprennent :

- Le contrôle de l’empoussièrement en milieu professionnel selon la méthode META.
- L’abaissement de la Valeur Limite d’Exposition Professionnelle (VLEP) : de 100 à 10 fibres par litre d’air au 1er juillet 2015.
- Suppression de la différenciation des notions d’amiantes friables et non friables.

Un nouvel arrêté directement applicable vient compléter le précédent décret en mars 2013, il concerne le choix, l’entretien et la vérification des équipements de protection individuelle utilisés lors de situations de travail présentant une exposition à l’amiante. Lorsque le niveau d’empoussièrement est supérieur à 5 fibres par litre d’air, le travailleur doit absolument être équipé :

- D’une combinaison de protection jetable avec capuche de type 5
- De chaussures ou bottes décontaminables OU de surchaussures jetables
- De gants étanches aux particules et adaptés à la situation de travail
- D’un appareil de protection respiratoire, adapté en fonction de l’évaluation des risques et du niveau d’empoussièrement. 
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Exposition à l’amiante : la CAPEB et SEBMEX partenaires - Batiweb

Exposition à l’amiante : la CAPEB et SEBMEX partenaires

Béranger Développement, filiale de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), et SEBMEX (EXTRAMIANTE), société de distribution d’équipements et de consommables pour la protection individuelle et la décontamination, ont signé un accord. Le partenariat vise deux objectifs : la promotion d’équipements de protection à destination des chefs d’entreprise artisanale du bâtiment et la mise en place de nouveaux produits de sécurité.
Amiante : la protection des travailleurs est renforcée - Batiweb

Amiante : la protection des travailleurs est renforcée

L‘amiante est un matériau largement utilisé dans la construction pour ses propriétés techniques exceptionnelles associés à un faible coût. Interdit en France depuis 1997, l'amiante est toujours présent dans les bâtiments construits avant cette date. A compter du 1er juillet 2012, la protection des travailleurs en contact avec l’amiante est renforcée.
Plus de 5 000 menuiseries extérieures changées en 15 mois à Lyon - Batiweb

Plus de 5 000 menuiseries extérieures changées en 15 mois à Lyon

La société Les Zelles, en collaboration avec la société anonyme de Construction de la Ville de Lyon, s'est engagée sur un chantier colossal pour équiper dix huit résidences de nouvelles menuiseries. La contrainte est triple puisqu'il a fallu sécuriser les rez-de-chaussée, gérer la présence d'amiante dans les anciennes menuiseries et travailler en site occupé. Tout ça dans des délais très courts... seulement 15 mois.
Amiante : un rapport encourageant sur les méthodes utilisées sur les chantiers - Batiweb

Amiante : un rapport encourageant sur les méthodes utilisées sur les chantiers

Lancé en 2014, le projet Carto Amiante est destiné à répertorier l’empoussièrement d’amiante issu du BTP et d’en faire une cartographie, dans le but d’améliorer la sécurité et la prévention sur les chantiers. Le deuxième rapport du projet fait état de résultats « très positifs et encourageants », et ajoute six nouvelles situations de travail dans ses fiches de préconisation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter