Covid-19 : une visière d'hygiène qui se clipse à tous les casques Nouveaux produits du BTP | 20.04.20

Partager sur :
Plus que jamais, la protection et les questions d’hygiène et de santé sont primordiales. Afin de garantir une protection optimale aux professionnels sur les chantiers, deux PME ligériennes, Protect Homs et RBL pro-actives ont conçu des visières universelles d’hygiène. Clipsées sur un casque de chantier ou une casquette, ces visières offrent une protection adéquate. Actuellement, 500 000 visières sont produites par semaine.

Au vu des circonstances difficiles actuelles, les deux PME ligériennes Protect Homs et RBL Pro-actives, ont joint leur savoir-faire et expertise afin de proposer aux professionnels du BTP des visières universelles d’hygiène pour lutter contre la crise sanitaire.

Pour Laurent Lairy, président de Protect Homs, travaillant dans le secteur de la sécurité et de l’hygiène, cette initiative était évidente. La conception de cette visière a vu le jour par le biais d’un but commun. Il explique avoir travaillé avec Nicolas Masson, directeur de RBL pro-actives, spécialisée en plasturgie, pour pouvoir produire cette protection innovante.
 

Une innovation éco-responsable made in France

 

Les deux entreprises basées dans les Pays de la Loire répondent non seulement aux besoins des entreprises en continuant à sécuriser les conditions de travail pour leurs salariés, mais également à ceux de leurs collaborateurs. En effet, à la suite de l’élocution de président de la république Emmanuel Macron, cette protection a permis à des centaines d’entreprises françaises de pouvoir continuer leur activité.

Pour les deux concepteurs, la mission principale était avant tout « d’avoir une visière confortable pour l’utilisateur, qui évite de créer de la buée ou un effet de serre lorsqu’on la porte et qui puisse lui garantir une sécurité ». Facile et rapide à poser, cette visière se clipse à toute coiffe, et notamment aux casques des professionnels du BTP.

Le petit plus de cette innovation réside dans sa provenance et son lieu de production. Le matériau principal est le plastique « polycarbonate optique », qui est directement produit en France. Grâce à ce circuit court éco-responsable, 500 000 visières ont pu être produites en l’espace d’une semaine.

« On est fiers de porter l’étendard de la « french fab » du « made in France » avec ce projet. On prouve, si besoin était, que deux entreprises ligériennes patrimoniales sont capables de faire des choses qui conviennent au marché » conclut Laurent Lairy, qui ajoute : « cela fait un peu plus de 10 jours que l’on produit ces visières, et pour l’instant nous n’avons eu aucun retour négatif. Au contraire, les gens reviennent et en recommandent ».
 

Protecthoms

 

Propos recueillis par Dina Tiouti

Photo de une : ©Protect Homs

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L’application Bativigie lance sa nouvelle fonctionnalité « Coronavigie » - Batiweb

L’application Bativigie lance sa nouvelle fonctionnalité « Coronavigie »

Depuis 2015, l’application Bativigie permet de lutter contre le travail illégal en contrôlant l’identité de tous les intervenants sur chantier. Aujourd’hui, l’entreprise annonce lancer une nouvelle version de l’application intégrant « Coronavigie », une extension qui permet de vérifier que les opérateurs portent bien leurs EPI, et notamment leur masque, dans le contexte de l’épidémie de Covid-19.
« Nous attendons impatiemment la reprise pérenne des chantiers » (UFME) - Batiweb

« Nous attendons impatiemment la reprise pérenne des chantiers » (UFME)

La reprise d’activité dans le secteur de la menuiserie s’est faite rapidement, aidée par la publication de fiches de préconisations sanitaires adaptées aux spécificités de chaque métier. Les entreprises, qui se sont mobilisées pour préserver au maximum la sécurité de leurs collaborateurs, attendent désormais une reprise pérenne de leur activité, qui dépendra en grande partie de la reprise des chantiers. Entretien avec Virginie Muzzolini, responsable communication de l’Union des Fabricants de Menuiseries (UFME).
Des aides pour financer l’achat de protections contre le Covid-19 - Batiweb

Des aides pour financer l’achat de protections contre le Covid-19

Problème de plus en plus mentionné par les entreprises, tous secteurs confondus, l’achat de protections représente un surcoût important, et l’approvisionnement n’est pas toujours chose aisée. Depuis début mai, des aides se mettent progressivement en place pour accompagner les entreprises. Ainsi l’Assurance Maladie – Risques professionnels propose désormais une aide finançant à 50 % l’investissement dans les protections pour les entreprises de moins de 50 salariés, et Bercy annonce étendre son service d’approvisionnement en masques aux entreprises de moins de 250 salariés.
Riou Glass lance un verre auto-désinfectant anti-coronavirus - Batiweb

Riou Glass lance un verre auto-désinfectant anti-coronavirus

Si le confinement a permis d’endiguer la propagation du coronavirus, l'épidémie a fait sombrer de nombreuses entreprises dans des déboires économiques. D’autres ont su réinventer leurs produits pour rendre service lors de la reprise et créer de l’activité commerciale. L’entreprise Riou Glass fait partie de ces sociétés ayant innové pendant cette période, participant à la reprise d’activité et à la protection des salariés.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter