Un nouveau standard pour les poutrelles sans étais !

Nouveaux produits du BTP | 25.05.06
Partager sur :
Un nouveau standard pour les poutrelles sans étais ! - Batiweb
Economie de béton, réduction significative de l’épaisseur et du poids des planchers,
gain de temps, amélioration de la sécurité et du confort de pose… la nouvelle gamme
sans étai Performance apporte de nombreuses avancées pour la réalisation des
planchers poutrelles/hourdis tant pour le maçon que le maître d’ouvrage.
La montée en puissance de la technologie “sans étai”

Dans la réalisation d’un plancher, l’étaiement qui soutient temporairement le plancher lors du coulage de la dalle de compression, est depuis toujours une opération fastidieuse : il faut installer les étais sur des bois de répartition, les régler et les ajuster par clavetage et serrage, puis, après le coulage de la dalle, les enlever… sans parler du temps pour approvisionner le chantier et de la place nécessaire à leur stockage.

De plus, lors du coulage de la dalle, les désordres éventuels sont le plus souvent liés à un mauvais étaiement entraînant l’enfoncement de la poutrelle dans le sol, voire l’effondrement du plancher.

Devant ce double constat, les maçons et les constructeurs de maisons individuelles privilégient de plus en plus l’utilisation de poutrelles précontraintes sans étais qui sont compétitives en supprimant le coût induit par l’étaiement, estimée entre 2 à 3 euros du m².

En autorisant désormais des portées comprises entre 3,5 et 4,50 m, devenues aujourd’hui les plus courantes en maison individuelle, avec de faibles sections facilement manuportables par deux compagnons, la nouvelle gamme Performance KP1 renforce ainsi l’intérêt de ce système constructif qui permet d’obtenir, en association avec des hourdis PSE ou en matériau de synthèse EMS Leader, des planchers légers, performants et des chantiers plus propres.

Composée de 5 poutrelles permettant d’optimiser son plancher pour des portées allant de 2,40 à 5,20 m, la nouvelle gamme Performance KP1 permet :

- Une importante économie de béton par la diminution de l’épaisseur du plancher de 3 à 7 cm selon les portées.

- Une plus grande légèreté des planchers avec un gain de poids pouvant atteindre 30%, soit 1 tonne en moins de béton à manipuler sur un chantier de 100 m² !

- Pour la première fois, la réalisation de planchers sans étai en épaisseur 13+4 cm pour les portées allant jusqu’à 4,80 m et les planchers avec chape flottante et/ou chauffage par le sol.

- Un gain de temps et une amélioration du confort et de la sécurité significative sur chantier par la suppression des étais, l’utilisation de poutrelles plus légères à portées égales et la diminution du volume de béton à mettre en oeuvre.

Un nouveau standard pour les poutrelles de plancher

Fruit d’un travail de recherche et développement KP1, les nouvelles poutrelles Performance bénéficient d’un nouveau béton plus performant qui, associé à l’amélioration constante de la maîtrise industrielle sur les sites de production KP1, leur permet de supprimer l’utilisation des étais dans la plupart des configurations de plancher.

Moins d’épaisseur pour plus de confort et d’économie

Composée de 5 poutrelles optimisées pour traiter tous les cas de figures, la gamme Performance KP1 sans étai est ainsi la seule à proposer un plancher de 17 cm d’épaisseur seulement (solution 13+4) :

- jusqu’à des portées de 4,80 m en remplaçant les poutrelles 146 SE par des poutrelles Performance 115 SE qui apportent, de plus, un gain de poids de 30% (16,9 kg/ml pour une 115 SE contre 22,7 k/ml pour une 146 SE) et un gain de prix significatif.

- pour un plancher chape flottante intégrant un chauffage par le sol en associant la gamme Performance avec le système constructif Goulotte et Plaque Isoleader KP1.

Cette diminution de l’épaisseur du plancher de 3 à 7 cm selon les portées permet, également, de limiter les réservations pour le plancher et, de ce fait, de réduire les risques d’erreur, notamment de niveau entre la dalle et les menuiseries.

La gamme Performance, en améliorant les possibilités du “sans étai”, offre, ainsi, de nouvelles possibilités architecturales en terme de portés ou de complexité des formes tout en conservant le même type de hourdis.

Redacteur