Aides à l’apprentissage : vers la création d’une aide réservée aux TPE Communiqués | 15.10.13

Partager sur :
Annoncée cet été, la suppression de l’indemnité compensatrice forfaitaire versée par les régions en cas d’embauche d’un apprenti avait créé une vague d’émotion dans le BTP. Cette mesure est aujourd’hui intégrée au projet de loi de finances pour 2014. A la place, serait créée une nouvelle indemnité dont seules les TPE bénéficieraient. Présentation de cette nouvelle aide.

Lorsque vous concluez un contrat d'apprentissage, plusieurs aides vous sont offertes en particulier :
  • une exonération de cotisations sociales (qui varie selon votre effectif) ;
  • un crédit d'impôt d'un montant de 1.600 euros ou 2.200 euros ;
  • une indemnité compensatrice forfaitaire (ICF) fixée par votre région.
Le projet de loi de finances pour 2014 prévoit de supprimer cette dernière aide, jugée insuffisamment incitative à l'apprentissage, et de créer à la place un nouveau dispositif réservé aux TPE.

Vous retrouverez plus de précisions sur les différentes aides existantes concernant le BTP en matière d'apprentissage ou de contrat de professionnalisation en téléchargeant le document suivant :
Téléchargement :
Recruter en contrat de professionnalisation ou d'apprentissage dans le BTP : à quelles aides puis-je prétendre ?
(PDF | 8p. | 208Ko)

Aides à l'apprentissage : suppression de l'ICF et nouvelle aide TPE

L'indemnité compensatrice forfaitaire (ICF) est une aide versée par chaque région. Ses modalités de calcul et versement sont propres à chaque région mais son montant est au moins de 1.000 euros pour chaque année du cycle de formation à proratiser, sauf exception, en fonction de la durée effective du contrat (Code du travail, art. R. 6243-2).

Pour la demander, vous devez utiliser le formulaire suivant :
Téléchargement :
Formulaire relatif au versement des aides à l'apprentissage (Cerfa n° 10103*03)
(PDF | 5p. | 174Ko)
Attention, dès 2014, cette aide serait supprimée pour les entreprises de 11 salariés et plus, y compris pour les contrats déjà en cours. Une mesure qui, selon la fédération nationale des Travaux Publics, pourrait affecter environ 4.000 entreprises du secteur.

Celles de moins de 11 salariés continueraient, elles, à bénéficier d'une aide de la région dénommée « prime à l'apprentissage ». Cette aide ne pourrait, comme aujourd'hui, être inférieure à 1.000 euros par année de formation, son montant et ses modalités étant fixés par les régions. Etant précisé que l'Etat viendrait compenser cette prise en charge par les régions.

Aides à l'apprentissage : régime transitoire 2014

A titre transitoire, les contrats d'apprentissage conclus avant le 1er janvier 2014 bénéficieront toujours d'une aide de la région égale :
  • au montant de l'ancienne ICF pour la 1re année de formation ;
  • à 500 euros (1.000 euros si l'entreprise a moins de 11 salariés) pour la 2e année de formation ;
  • à 200 euros (1.000 euros si l'entreprise a moins de 11 salariés) pour la 3e année de formation.
En revanche, pour les contrats conclus à partir du 1er janvier 2014 par une entreprise d'au moins 11 salariés, aucune prime ne sera accordée.

Par conséquent, les entreprises ayant un effectif d'au moins 11 salariés qui souhaitent embaucher un apprenti ont tout intérêt à se dépêcher de le faire de façon à bénéficier, au moins en 2014, d'une aide au moins égale à 1.000 euros.

Pour connaître toutes les formalités liées à l'embauche d'un apprenti, les Editions Tissot vous conseillent leur documentation « Gestion pratique du personnel et des rémunérations du BTP ».

Cet article vous est proposé par les éditions Tissot. Retrouvez l'article original : Aides à l'apprentissage : vers la création d'une aide réservée aux TPE..
 
 
Demandez votre documentation
 

filter_list Sur le même sujet

Création d’une joint venture en Turquie pour renforcer la compétitivité du groupe DIRICKX au Proche et Moyen Orient

Création d’une joint venture en Turquie pour renforcer la compétitivité du groupe DIRICKX au Proche et Moyen Orient

Acte majeur dans la mise en place du plan de développement à l’international du Groupe DIRICKX, Jacques DIRICKX a signé le 19 février dernier une Joint Venture avec l’entreprise turque OZYASAR. Conscient de l’importance croissante du marché turc (+ 7 à 8 % par an) et alerté sur les grands projets d’infrastructures à venir, DIRICKX a souhaité mettre en place rapidement et de manière sécurisée une structure dédiée. Par cette nouvelle implantation, le Groupe DIRICKX entend intensifier sa présence sur le marché turc et devenir plus compétitif sur la zone du Moyen-Orient.
Legrand : nouveaux systèmes de mesure i-communicants pour les bâtiments tertiaires

Legrand : nouveaux systèmes de mesure i-communicants pour les bâtiments tertiaires

Les nouveaux compteurs d’énergie électriques et centrales de mesure EMDX 3 de Legrand affichent les consommations par usage dans chaque tableau. Surtout, en devenant i-communicants, ces nouveaux systèmes permettent de déporter l’information au plus près des usagers, sur écran dans un couloir, sur un ordinateur, un téléphone portable, une tablette numérique : chaque tableau est doté d’une adresse IP. Un pas de plus vers une économie durable, en accord avec la nouvelle RT 2012.
Un panorama époustouflant sur la chaîne des Alpes grâce à une cabine de verre feuilleté avec DuPont™ SentryGlas®

Un panorama époustouflant sur la chaîne des Alpes grâce à une cabine de verre feuilleté avec DuPont™ SentryGlas®

L’intercalaire ionoplaste DuPont™ SentryGlas® a joué un rôle essentiel dans la création d’une nouvelle cabine de verre de deux mètres de côté perchée au sommet de l’Aiguille du Midi. Culminant à 3842 mètres d’altitude face au Mont-Blanc, cette cabine permet aux amateurs de sensations fortes de faire « un pas dans le vide » pour contempler la vue époustouflante des Alpes en contrebas.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter