La nouvelle médiathèque à Monein Communiqués | 15.04.20

Partager sur :
L’équipement culturel est implanté en cœur de ville, sur la place du bourg, d’où il envoie un puissant message: le désir de placer la culture en son centre. La couverture en ardoise CUPA 6 protège l’ensemble et met en valeur une large façade vitrée qui offre une entrée de lumière vers l’intérieur et la projection de ses lecteurs sur la cité.

Située place Henri Lacabanne, l’ancienne Maison du Laü, acquise par la Ville fait l’objet d’un concours d’architectes en 2016 : « nous avons été les seuls à proposer de garder en partie l’ancienne grange, c’est ce qui a démarqué notre projet », explique Claire Furlan, associée de l’agence toulousaine OECO Architectes. « Il nous semblait essentiel de trouver une cohérence historique avec le village, et les maisons béarnaises en bordure de la place ».

La nouvelle médiathèque est conçue comme une extension de la place publique, une façade vitrée laisse voir les activités et un parvis et met en valeur la grange en fond de parcelle avec son arche d’entrée si caractéristique.

Le parti architectural s’articule entre tradition et modernité, alliant différents matériaux. La grange en pierre a été conservée, des ouvertures contemporaines avec des encadrements en béton et des châssis bois ont été créées. Un volume contemporain englobe le bâti existant par une structure métallique et en béton, couronné par une charpente en bois et une couverture en ardoise. « Ce matériau nous permettait d’être cohérent avec le reste de la place. De plus, il est important pour nous de valoriser les savoir-faire et d’utiliser la logique locale pour assurer une bonne intelligence de construction. » précise l’Architecte.

Une ardoise sombre s’harmonisant avec la façade est venue couvrir la médiathèque. « L’entreprise nous a bien conseillé pour le format et la qualité des matériaux », confie Claire Furlan. La société Da Silva et Cie a exécuté les travaux de charpente et couverture : plus de 13 000 ardoises CUPA 6 ont été posées au crochet en 3 mois de chantier sur une charpente mixte, bois et métal.

 

 

filter_list Sur le même sujet

Réinterprétation des canons traditionnels avec de l’ardoise naturelle - Batiweb

Réinterprétation des canons traditionnels avec de l’ardoise naturelle

Les règlements locaux imposent les caractéristiques d’une maison traditionnelle, avec une pente de couverture à deux pans d’ardoise. Ces règles ont guidé le projet architectural établi, en adéquation avec les souhaits du maître d’ouvrage. Une toiture en ardoise est très résistante dans le temps et ne demande pratiquement aucun entretien.
L’ardoise fibres-ciment : tradition et haute performance - Batiweb

L’ardoise fibres-ciment : tradition et haute performance

Un toit en ardoise donne un véritable cachet aux constructions. Les ardoises fibres-ciment ajoutent à l’authenticité, la fiabilité d’un matériau moderne et performant et constituent une solution de couverture avantageuse combinant esthétique et compétitivité, en construction neuve comme en rénovation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter