Régime de prévoyance complémentaire ou de retraite supplémentaire : à quelles conditions pouvez-vous être exonéré de cotisations sociales ?

Communiqué | 24.10.13
Partager sur :
Régime de prévoyance complémentaire ou de retraite supplémentaire : à quelles conditions pouvez-vous être exonéré de cotisations sociales ? - Batiweb
Vos contributions patronales destinées à financer un régime de retraite supplémentaire ou de prévoyance complémentaire peuvent être exonérées de cotisations sociales mais seulement sous certaines conditions. En particulier, il faut que ce régime présente un caractère collectif et obligatoire faute de quoi les exonérations seront perdues. Bonne nouvelle : le délai qui vous était accordé pour vous mettre en conformité avec cette exigence a été repoussé au 30 juin 2014.

La prévoyance complémentaire permet d'accorder à vos salariés des garanties complétant celles de la Sécurité sociale concernant des risques tels que la maladie, le décès, la dépendance.
La retraite supplémentaire permet, elle, d'obtenir des pensions s'ajoutant aux régimes obligatoires de retraite de base et complémentaire.

Les contributions patronales que vous versez pour financer un tel régime peuvent être exonérées de cotisations sociales sous certains plafonds.

Pour prétendre à une exonération de cotisations sociales, il faut toutefois que votre régime de retraite supplémentaire ou prévoyance complémentaire ait été institué :
  • soit par convention ou accord collectif de travail ;
  • soit suite à la ratification, à la majorité du personnel, d'un projet d'accord présenté par le chef d'entreprise (après avis préalable du CE) ;
  • soit par décision unilatérale constatée dans un écrit remis à chaque salarié concerné.

Depuis le 12 janvier 2012, il faut également que le régime présente un « caractère collectif et obligatoire ». Mais que faut-il vraiment entendre par là ?
Régime de prévoyance complémentaire ou retraite supplémentaire : le caractère collectif

Pour que vous puissiez bénéficier de l'exonération, les garanties de retraite supplémentaire et prévoyance complémentaire doivent couvrir soit l'ensemble des salariés, soit une ou plusieurs catégories de salariés établies à partir de critères objectifs.

Dans ce dernier cas, 5 critères différents (combinables entre eux) peuvent être utilisés pour définir une catégorie objective de salariés :
  • l'appartenance aux catégories de cadres et non-cadres telles que définies par la convention nationale AGIRC du 14 mars 1947 ;
  • les tranches de rémunération fixées pour le calcul des cotisations de retraite complémentaire AGIRC - ARRCO ;
  • l'appartenance aux catégories et classifications professionnelles définies par la convention de branche, l'accord professionnel ou interprofessionnel ;
  • l'appartenance aux sous-catégories fixées par la convention de branche, l'accord professionnel ou interprofessionnel (sont visés les niveaux de classification inférieurs à celui cité ci-dessus) ;
  • l'appartenance aux catégories liées aux usages en vigueur dans la profession.

Dans certains cas, l'utilisation de ces critères permet de présumer que la catégorie retenue est bien objective. Sinon c'est à l'employeur de justifier que la catégorie établie permet bien de couvrir tous les salariés placés par leur activité professionnelle dans une situation identique au regard des garanties concernées.

Pour avoir des exemples précis sur chacun de ces critères et savoir quand il existe ou non une présomption de catégorie objective, vous pouvez vous reporter à la circulaire que l'administration vient de publier sur le sujet :
Téléchargement :
Circulaire du 25 septembre 2013
(PDF | 17p. | 127Ko)

Régime de prévoyance complémentaire ou retraite supplémentaire : le caractère obligatoire

Le régime de prévoyance ou retraite doit être à adhésion obligatoire pour tous les salariés bénéficiant des garanties. Il existe toutefois de nombreuses dispenses d'affiliation.
Ces dispenses doivent, sauf exception, être explicitement prévues par l'acte qui régit les garanties de retraite ou prévoyance.

Il faut également que le salarié fasse une demande explicite de dispense d'affiliation. En pratique, il existe 3 sortes de dispenses :
  • pour les salariés embauchés avant la mise en place d'un régime par décision unilatérale de l'employeur ;
  • pour les salariés en CDD ou à temps partiel et les apprentis lorsque le régime mis en place par convention ou accord collectif ou par référendum prévoit la dispense (un décret à venir devant ouvrir cette possibilité aux régimes mis en place par décision unilatérale) ;
  • s'agissant de la prévoyance, pour les salariés bénéficiaires de la couverture médicale complémentaire ou de l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé ou déjà couverts, y compris comme ayant droit, par certains dispositifs (par exemple une assurance individuelle frais de santé qui n'a pas encore expirée).


Cet article vous est proposé par les Editions Tissot.
Vous pouvez également consulter l'article original :
Régime de prévoyance complémentaire ou de retraite supplémentaire : à quelles conditions pouvez-vous être exonéré de cotisations sociales ?.
 
 
Demandez votre documentation
 
filter_list

Sur le même sujet

Macocco Vitrages présente deux nouvelles gammes de panneaux de verres sérigraphiés Séristal image - Batiweb

Macocco Vitrages présente deux nouvelles gammes de panneaux de verres sérigraphiés Séristal image

Les Séristal image sont des verres sur lesquels est déposé un décor polychrome inaltérable réalisé avec une excellente précision grâce à notre système d’impression numérique céramique de dernière génération. Nous avons créé deux gammes de décors pour illustrer les possibilités offertes par cette technologie ; les solutions présentées peuvent être utilisées telles quelles ou servir de point de départ pour d’autres créations.
La Camargue® :  Une toiture de terrasse exclusive qui peut être entièrement fermée et avec une toiture à lames orientables - Batiweb

La Camargue® : Une toiture de terrasse exclusive qui peut être entièrement fermée et avec une toiture à lames orientables

En 2010 RENSON® a lancé sa toiture de terrasse Lagune® , comportant une protection solaire intégrée résistant au vent, étanche mais translucide en toiture. Aujourd’hui RENSON® enrichit sa gamme et vous présente la Camargue® – une nouvelle solution avec une toiture de protection solaire étanche composée de lames orientables en aluminium, d’une évacuation d’eau de pluie et de protections solaires verticales intégrées. Cette pergola peut être fermée sur les côtés et à l’avant au moyen de stores résistants au vent, de panneaux coulissants Loggia®, de panneaux coulissants en verre ou d’une combinaison de ces différents éléments.
Appuis de fenêtres Cellumat : la nouvelle solution esthétique pour éliminer les ponts thermiques - Batiweb

Appuis de fenêtres Cellumat : la nouvelle solution esthétique pour éliminer les ponts thermiques

La RT 2012 impose de traiter les ponts thermiques de l’ensemble du bâtiment. Ces derniers sont responsables de près de 10 % des pertes de chaleur d’une habitation, dont 40 % proviennent essentiellement des menuiseries. Cellumat apporte une réponse à cette problématique avec une gamme d’appuis de fenêtres. Adaptés à toutes les solutions de construction, les appuis de fenêtres Cellumat sont un support incontournable des ouvertures de fenêtres qui permettent d’éliminer efficacement les ponts thermiques et habillent les menuiseries. Incombustible, esthétique, simple à mettre en oeuvre, résistant à l’eau et au gel, cette nouvelle gamme vient minimiser les déperditions qui peuvent apparaître au niveau des appuis tout en ornant la façade de l’habitation.