Auto liquidation de la TVA dans le Bâtiment : ça va servir à quoi ?

Vie des sociétés | 22.03.13
Partager sur :
Auto liquidation de la TVA dans le Bâtiment : ça va servir à quoi ? - Batiweb
Parmi les mesures annoncées pour le « Plan Logement », la numéro 15 prévoit l'auto liquidation de la TVA dans le bâtiment. Derrière un nom un peu barbare, se cache la volonté de lutter contre la concurrence déloyale.

Les entreprises étrangères malhonnêtes visées

Défendue depuis longtemps par les organismes du bâtiment (FFB et Capeb), l'auto-liquidation de la TVA par le donneur d’ordre a été inscrite dans les 20 mesures du « Plan Logement » annoncé par le président de la République. Une réelle avancée pour les professionnels du bâtiment, saluée par la FFB pour qui cette mesure « présente des effets vertueux pour la profession ». Concrètement, cela signifie que le sous-traitant ne sera plus autorisé à facturer de la TVA à son donneur d’ordre. C’est ce dernier qui, sur sa propre déclaration de TVA, mentionnera la TVA due au titre des travaux qu’il a consommés. Objectif principal : lutter contre la concurrence déloyale, plus clairement les entreprises étrangères malhonnêtes.

Un dispositif déjà en action

Le dispositif général d'auto liquidation n'est pas nouveau. Depuis le 1er septembre 2006, les opérateurs établis à l’étranger qui réalisent des opérations imposables en France ne sont plus redevables de la TVA exigible à ce titre lorsque leur client dispose d’un numéro d’identification à la TVA en France, sauf dans certains cas où la loi prévoit le contraire. Ainsi, le prestataire étranger peut facturer hors taxe, à charge pour son client d’acquitter la TVA. La mesure n°15 dans le « plan logement » prévoit donc d'adapter ce système dans le Bâtiment.

Un manque à gagner pour l’État

Car aujourd’hui, dans le secteur du bâtiment en France, un certain nombre d’entreprises malhonnêtes, dont les sièges sont souvent à l’étranger, font une concurrence déloyale aux autres entreprises du secteur. Ces entreprises pratiquent des prix hors taxe particulièrement bas car elles gardent pour elles-mêmes la TVA qu’elles facturent à leur donneur d’ordre, au lieu de la reverser au Trésor public. Elles conservent en réalité pour elles-mêmes le prix TTC, ce qui leur permet de « casser » le prix hors taxe, par rapport à leurs concurrents. « Outre la concurrence déloyale qui en résulte, ces pratiques engendrent un manque à gagner de plusieurs dizaines de millions d’euros pour l’État, chaque année » a précisé l'Elysée, comme pour justifier cette mesure qui fait encore l'objet de concertations entre les professionnels et le gouvernement. Elle sera inscrite dans le projet de loi de finances pour 2014.

Bruno Poulard

Image credit: rioblanco / 123RF Banque d'images
Redacteur
La sélection de la semaine
BOITCO, la référence de la boite d'incorporation - Batiweb

Main d'oeuvre : BOITCO ne nécessite aucune préparation avant son incorporation (perçage des...


Woven Gradience - Batiweb

Woven Gradience célèbre la couleur tout en se fondant parfaitement avec votre environnement. Comme dans la nature, les...


Verrière d'atelier en acier Bario H.1500mm - Batiweb

La gamme de verrières Bario se compose de verrières fixes en acier pour une installation en intérieur....

Dossiers partenaires
Quartix réalise un record de nouvelles installations de balises de suivi de véhicules - Batiweb

Quartix, l'un des leaders mondiaux en solutions de suivi de véhicules est ravi d'annoncer de solides résultats financier…


L'ouverture de la porte pour le projet pionnier - Batiweb

Le nouveau quartier, avec ses nombreux bâtiments commerciaux et résidentiels, façonnera et modifiera le paysage urbain d…


Un écrin de zinc "Nuit noire", nouvelle couleur VMZINC®, pour une ville à Onet-Le-Château (12) - Batiweb

L’agence ECOUMENE ARCHITECTURE/AMÉLIE COUFFIGNAL ARCHITECTE a imaginé une villa de 170 m2 de surface habitable, de pla…