Façade du LAM : une résille faite de panneaux perforés en béton

Vie des sociétés | 18.01.11
Partager sur :
Façade du LAM : une résille faite de panneaux perforés en béton - Batiweb
Les équipes de Betsinor Composites ont mis au point une technique d’injection sous vide, utilisée notamment pour la façade du « Lille Métropole Musée d’art moderne », un bâtiment en forme de main, et dont l’extrémité de chacun des doigts est habillée d’une résille blanche en Ductal.

Le « Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut », appelé le « LAM », a été inauguré le mercredi 22 septembre 2010 à Villeneuve-d’Ascq (Nord). La cérémonie a marqué le point final de plus de quatre ans de travaux. L’objet de ce chantier consistait en l’extension du bâtiment existant afin, entre autres, d’y accueillir une collection d’art brut. Point clé de cette opération conçue par l’atelier Manuelle Gautrand Architecture : la façade du nouveau bâtiment en forme de main, et dont l’extrémité de chacun des doigts est habillée d’une résille blanche en Ductal®, un béton fibré à ultra-hautes performances (BFUP) commercialisé par Lafarge Ciments. Etudes, déployée par Betsinor Composites.

Une technique dérivée de la plasturgie

Le projet conçu par l’atelier Manuelle Gautrand Architecture a répondu à la double contrainte, qui consistait à la fois à filtrer l’éclairage venant de l’extérieur tout en établissant un lien visuel fort entre les nouvelles salles du musée et le parc attenant. D’où le choix d’une résille faite de panneaux perforés en Ductal, seul matériau permettant d’obtenir l’effet souhaité tout en assurant une parfaite continuité visuelle avec les motifs marquant les voiles en béton coulés sur place.

« La collaboration avec Betsinor Composites a contribué à donner corps à la réalisation de ces panneaux de « moucharabieh » grâce à l’utilisation d’un béton fibré, et ce tant sur le plan technique que financier » rappelle Yves Tougard, architecte et chef de projet pour le chantier du LAM. Cette technique, dérivée des process déployés en plasturgie, est utilisée pour les deux types de matrices cimentaires mises en œuvre par Betsinor Composites, à savoir le Ductal® FO et le CCV. Ainsi, avec le CCV, elle permet d’augmenter la compacité et la résistance des pièces produites tout en réduisant encore leur porosité. Les produits obtenus sont cristallisés à l’identique sur toutes leurs faces. La réalisation de résilles ou de panneaux perforés s’en trouve facilitée.

Un travail minutieux

Un long travail préparatoire a été mené par le bureau d’études de Betsinor Composites, avant de passer à la réalisation des panneaux, tous de tailles différentes et dont les perforations devaient se raccorder aux matriçages des voiles de béton selon les dessins de l’architecte. Leur pose a été assurée par Betsinor Composites qui a également conçu les systèmes de fixation. Ces derniers sont composés d’une console inox en partie basse destinée à en assurer le soutien. En partie haute, deux inserts noyés à l’arrière des panneaux dans le béton ont servi à régler l’aplomb des différents éléments de la résille.

Une attention particulière a été apportée à la bonne continuité entre les motifs apparaissant sur les voiles de béton et ceux de la résille attenante. Du travail au millimètre pour lequel un calepinage sans concession a été effectué par le bureau d’études de Betsinor Composites. Les panneaux ont été fabriqués sur-mesure et après le coulage des voiles pour ne pas être pitravail au millimètreégés par les tolérances du béton (jusqu’à 2 cm). Par ailleurs, de nombreux essais sur la couleur du Ductal® ont été effectués pour arriver à une concordance optimale de tons entre le béton coulé sur place par l’entreprise en charge du gros-oeuvre et les panneaux perforés

Chiffres clés :

38 panneaux perforésen Ductal®.
260 m2 de résille.
5 à 9 cm d’épaisseur suivant la position des panneaux.
Maîtrise d’ouvrage : Lille Métropole Communauté Urbaine.
Maîtrise d’oeuvre : Manuelle Gautrand Architecture (Yves Tougard, chef de projet), architectes ; Renaud Piérard, architecte muséographe. BET : Khephren, structure ; Alto, fluides, Labeyrie & Associés, multimédia ; Ghesquière-Dierickx, économie.
Surface de l’extension : 3200 m2.
Coût des travaux de la modernisation et de l’extension du musée : 20,3 millions d’euros TTC.

 


Betsinor Composites :

Guillaume Aelion, directeur général,
Dominique Nowak, ingénieur d’affaires,
57 rue du Lieutenant Giard
62710 Courrières
Tél : 03 21 13 75 57 - Fax : 03 21 13 78 98
www.betsinor.com

Manuelle Gautrand Architecture
Tél. 01 56 95 06 46,
www.manuelle-gautrand.com

contact-com@manuelle-gautrand.com

B.P

Redacteur
La sélection de la semaine
Préparation des supports : Monobrosse "Quattro Boost" - Batiweb

La monobrosse est spécialement recommandée pour des travaux conséquents en matière de préparation...


Pergola Arlequin - Batiweb

Autre innovation née de l'entreprise SOLISYSTEME, la pergola ARLEQUIN réinvente le concept de couverture...


Porte étanche Acquastop Integra Swing - Batiweb

La Porte étanche Acquastop Integra Swing est légère et étanche dès la fermeture...

Dossiers partenaires
Powerdeck+, un isolant thermique performant pour les toits-terrasses - Batiweb

Fabriqué à Bourges, au cœur de la France, Powerdeck+ est le panneau thermique support d’étanchéité qui combine légèreté …


Presto Linea : 7 nouvelles finitions pour vos designs d’intérieur - Batiweb

Ce robinet de lavabo à déclenchement automatique tout intégré est l'un de nos produits phare de cette année. Son design …


Poignée de fenêtre SecuForte®, un nouveau geste pour plus de sécurité ! - Batiweb

Avec la poignée de fenêtre de sécurité SecuForte®, HOPPE propose une solution qui vient contrer les nouvelles métho…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb