KarstadtQuelle: la restructuration porte ses fruits et continue

Vie des sociétés | 28.03.06
Partager sur :
KarstadtQuelle: la restructuration porte ses fruits et continue - Batiweb
Le groupe de distribution allemand KarstadtQuelle a franchi un nouveau pas dans sa restructuration lundi en annonçant la cession d'actifs immobiliers pour 4,5 milliards d'euros, alors que les mesures prises l'an dernier commencent à porter leurs fruits.
Le groupe de Essen (ouest), qui a frôlé la faillite en 2004 et dont le nouveau patron Thomas Middelhoff tente de redresser la barre depuis mai dernier, a divisé sa perte nette par cinq l'an dernier, à 316,5 millions d'euros contre 1,625 milliard en 2004, au prix de cessions et réductions de coûts.

Il a dégagé un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 274,7 millions, contre une perte du même ordre l'an dernier, et promet une hausse de 20% de l'Ebitda cette année. "Nous sommes en train de redevenir un groupe tout à fait normal", a commenté M. Middelhoff. Les grands magasins Karstadt et Karstadt Sport ont subi une légère baisse de chiffre d'affaires en 2005 (-3,7%), mais multiplié leur Ebitda par trois.

Le groupe a déjà cédé ses magasins les moins profitables. Les activités de tourisme -- une participation de 50% dans le voyagiste Thomas Cook aux côtés de Lufthansa -- ont opéré un retour dans le vert.

La vente par correspondance (catalogues Quelle et Neckermann) reste le grand chantier de M. Middelhoff. Cette division a vu son chiffre d'affaires chuter de 8% et dégagé une perte d'exploitation en 2005. Le groupe vise toutefois un redressement d'ici 2007, a promis le patron. Une fois achevée la restructuration à tous les niveaux, KarstadtQuelle table sur un chiffre d'affaires de 17 à 18 milliards d'euros, et un Ebitda de l'ordre de 1,1 milliard.

D'autre part, la cession de la plupart des grands magasins à un consortium va résulter en un apport immédiat de liquidités de 3,7 milliards, qui va éliminer la dette du groupe. Le consortium acheteur est composé à 51% par Whitehall, fonds immobilier de la banque américaine Goldman Sachs, et à 49% par KarstadtQuelle lui-même.

Dans les comptes 2006, l'opération va se traduire par un gain exceptionnel avant impôts de l'ordre de 2 milliards. Malgré toutes ces bonnes nouvelles, le titre perdait 2,87% à 22 euros à 09H30 GMT. Les chiffres pour 2005 étaient moins bons que prévu, selon certains courtiers. Selon d'autres, le redressement du groupe rendait de moins en moins probable un retrait de la cote de la société, une éventualité qui avait fait fortement grimper le titre ces dernières semaines.

KarstadtQuelle est détenu à 58% par un pool d'actionnaires autour de l'héritière du fondateur de Quelle, Madeleine Schickedanz, qui a amassé des titres sur le marché au cours des derniers mois mais sans préciser ses intentions vis-à-vis de la société.

Redacteur