Le marché des fenêtres toujours au beau fixe malgré certaines menaces Vie des sociétés | 04.03.19

Partager sur :
Ayant publié une étude relative aux portes d’entrée il y a quelques mois, TBC Innovations a dévoilé ce 1er mars un nouveau document faisant la lumière sur l’état du marché des fenêtres à fin 2018. L’occasion de constater que l’activité a poursuivi sa croissance, ininterrompue depuis 2015. Un dynamisme que les professionnels attribuent notamment à l’annonce de l’arrêt du CITE, qui aurait poussé les ménages à remplacer leurs menuiseries au plus vite.

Société de conseil spécialisée dans le bâtiment, TBC Innovations a partagé ce 1er mars une nouvelle étude relative au marché des fenêtres. Faisant suite à une enquête menée en janvier dernier auprès de 400 acteurs du secteur, les résultats laissent entrevoir un certain dynamisme.
 

Bonne dynamique en 2018

 

Le marché, qui était en baisse depuis 2008, avait repris des couleurs sept ans plus tard. Depuis, la tendance haussière ne s’était jamais inversée. L’année dernière n’a pas fait exception : le secteur aurait progressé de +3% en volume, d’après TBC Innovations, avec plus de 10 millions de fenêtres installées.
 

©Capture d'écran "Le marché des fenêtres en France à fn 2018", édition février 2019 - TBC Innovations


Selon la société de conseil, plusieurs facteurs peuvent expliquer cette bonne santé. La pose des menuiseries a notamment profité des chantiers relatifs aux projets de construction neuve débutés en 2017, pour une croissance globale de plus de 4%. Côté rénovation, 48% des professionnels interrogés estiment que l’annonce de la fin du CITE a poussé les ménages à changer leurs équipements. L’activité rénovation a ainsi augmenté de 2% en 2018.

 

Pessimisme en 2019

 

Pour autant, l’année à venir s’annonce plus incertaine. Sur le marché du neuf, 24% des acteurs s’attendent à une activité en baisse, contre seulement 14% de professionnels prévoyant, au contraire, une certaine progression. 44% misent sur une stabilisation, et 17% préfèrent ne pas se prononcer.

Côté rénovation, ils sont 27% à estimer que 2019 sera une année difficile, marquée par une chute de l’activité. 21% envisagent plutôt une hausse, et 44% prévoient une stabilisation. Quoiqu’il en soit, TBC Innovations révèle que « certains professionnels sont inquiets pour leur activité à plus long terme » du fait des évolutions relatives au CITE et aux aides à la rénovation en général.

 

Toujours plus de couleurs pour les fenêtres

Fini les traditionnelles fenêtres blanche ! Depuis plusieurs années, la couleur tend à séduire toujours plus de particuliers, d’après les observations de TBC Innovations. Aujourd’hui, « 40% des fenêtres aluminium et PVC installées (…) ne sont pas blanches », alors que ce taux ne s’élevait qu’à 23% en 2012. En revanche, peu de changements sur le classement des matériaux les plus utilisés : en volume de fenêtres posées, le PVC est toujours plébiscité, devant l’aluminium, malgré tout en tête en termes de valeur. Le bois, quant à lui, reste à la traîne.


F.C
Photo de Une : ©Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Remplacement de fenêtres : un parcours client qui se digitalise

Remplacement de fenêtres : un parcours client qui se digitalise

Dans une nouvelle étude, TBC Innovations révèle qu’une grande majorité de Français qui ont rénové leurs fenêtres, portes fenêtres et/ou baies coulissantes ont entrepris des travaux complémentaires (changement de volets dans 56% des cas). Si 63% des sondés disent s’être renseignées après d’une entreprise de menuiserie, 49% ont réalisé des recherches sur internet. Le parcours client suit ainsi la tendance et se digitalise. Précisions.
Les fenêtres PVC, entre simplicité et fonctionnalité

Les fenêtres PVC, entre simplicité et fonctionnalité

Quelques semaines après Equip’Baie, l’UFME (Union des fabricants de menuiseries) a présenté ce 4 décembre à la presse les résultats d’une étude menée par Harris Interactive concernant la perception des fenêtres par les ménages français. Plus de 1 000 personnes ont ainsi participé à cette enquête, qui propose tout particulièrement un focus sur les équipements en PVC. Le verdict.
En Belgique, Deceuninck va plus loin dans le recyclage du PVC

En Belgique, Deceuninck va plus loin dans le recyclage du PVC

45 000 tonnes : c’est la quantité de PVC que Deceuninck pourra revaloriser chaque année grâce à sa nouvelle ligne de recyclage, installée dans son usine de Dixmude, en Belgique. Les produits concernés seront ainsi issus de la collecte des déchets post-industriels et des fenêtres de première génération, aujourd’hui remplacées. Les détails.
Rénovation de fenêtres sur un châssis PVC existant : une solution à proscrire !

Rénovation de fenêtres sur un châssis PVC existant : une solution à proscrire !

L’Union des Fabricants de Menuiseries (UFME) a publié une fiche de recommandation invitant les professionnels à proscrire la pose de fenêtres en réhabilitation sur un châssis PVC existant. Le syndicat rappelle notamment que le DTU 36.5, qui énonce les règles de l’art pour la pose de fenêtres et portes en rénovation, ne traite que des cas des dormants existants conservés en bois ou en acier. En conséquence, cette solution n’est couverte par aucune garantie.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter