Nicoll présente une charte d’engagement pour l’économie circulaire

Vie des sociétés | 21.10.19
Partager sur :
Nicoll présente une charte d’engagement pour l’économie circulaire - Batiweb
Dans un document paru le 17 octobre dernier, Nicoll revient sur sa stratégie en faveur de l’environnement et présente une charte d’engagement visant à favoriser l’économie circulaire. L’entreprise y détaille 8 leviers d’action prioritaires pour « agir toujours plus à la source » et réussir la transition vers une construction « durable, plus sobre et plus efficiente » dans l’utilisation des ressources.

En 2018, le Gouvernement présentait sa feuille de route pour une économie « 100% circulaire ».  Les entreprises et fédérations professionnelles du secteur du bâtiment avaient répondu à l’appel en lançant un grand nombre d’initiatives.

 

Dans le domaine de la plasturgie, l’objectif commun est d’incorporer plus de 600 000 tonnes de matières plastiques recyclées (MPR) d’ici 2025. A ce propos, Nicoll, filiale d’Aliaxis, précise : « Nous nous engageons à multiplier par 5 les quantités de matières plastiques recyclées dans notre production, ce qui représente plus de 2 500 tonnes de MPR qui seront réintégrées dans la boucle vertueuse de l’économie circulaire à l’horizon 2025 ».

 

Un an après la présentation de la feuille de route, l'objectif est toujours le même : favoriser l’économie circulaire pour « réduire les impacts sur l’environnement tout en créant de la valeur sur les plans économique, social et environnemental ». Nicoll estime en effet que l’économie circulaire est « un levier essentiel de la transformation vers une construction durable, plus sobre et plus efficiente dans l’utilisation des ressources ».

 

Favoriser l’économie circulaire

 

Particulièrement engagé, l’industriel recycle déjà plus de 95% de ses déchets. Pour aller encore plus loin et « agir toujours plus à la source », la société vient de présenter une charte d’engagement qui s’articule autour de 8 axes prioritaires ; des actions déjà mises en œuvre ou en cours de réalisation.  

 

Benoît Hennaut, directeur général de Nicoll, souligne : « L’économie circulaire aujourd’hui est une opportunité formidable, à la fois de mettre en place de nouvelles technologies pour créer un cercle vertueux, de façon à proposer des produits plus respectueux de l’environnement, mais également de profiter de toute l’expertise des hommes et des femmes de l’entreprise pour mener ce projet à bien ».

 

Le pôle R&D de Nicoll travaille notamment au développement de l’écoconception des produits. Chaque année, l’écoconception représente 15% du CA de l’entreprise. C’est d’ailleurs là le premier axe de la charte d’engagement. Nicoll rappelle avoir développé, en 2013, avec la startup Labelia, le logiciel EC Nicoll. L’outil intègre les 24 indicateurs des FDES et contribue à l’amélioration de la performance des produits dès la conception, une démarche qui a permis le déploiement de Nicoll Hometech®, une innovation qui sera dévoilée sur Interclima 2019.

 

2e axe, la mise en œuvre de modes de production respectueux de l’environnement : l’industriel a réduit ses consommations d’eau de 50% et de fioul de 40%, indique un communiqué. Tandis que la quantité de déchets de production mise en décharge a diminué de 50% en 20 ans.

 

Les leviers 3 et 4, détaillent le volume de matières plastiques recyclées. A ce jour, 500 tonnes de plastique recyclé d’origine externe sont intégrées dans les produits Nicoll pour un objectif de 2 500 tonnes d’ici à 2025. Pour maintenir le haut niveau de qualité des produits, Paprec accompagne la société dans le développement de formulations spécifiques. Quant aux packagings, 95% sont recyclables et 75% d’entre eux sont issus du recyclage (5e axe).

 

6e axe, réparer plutôt que remplacer. Nicoll souhaite favoriser la réparation et donc la production durable de pièces de rechange, et donc lutter contre l’obsolescence programmée.

 

Si l’entreprise recycle déjà 95% des déchets de production, elle insiste sur l’importance de développer les points de collecte. Elle précise : « Les déchets qui ne peuvent pas être traités en interne étant envoyés chez un recycleur pour revalorisation, Nicoll s’engage à soutenir les initiatives des partenaires, distributeurs spécialisés dans la plasturgie ou généralistes, afin de mailler le territoire et d’atteindre 3 000 points de collecte chez les distributeurs, soit une couverture d’environ 1/3 des points de vente en 2025 ».

 

Dernier axe : Nicoll y rappelle son objectif de multiplier par 5 les quantités de MPR dans sa production d’ici 2025, l’équivalent d’environ 2 500 tonnes, mais souligne que l’objectif, à terme, sont 5 000 tonnes de matière recyclée interne et externe. « Une tonne de matière issue du recyclage représente une économie en termes d’émissions de CO2 de l’ordre de 2 à 3 tonnes, et constitue donc un atout majeur dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre », souligne ainsi l’entreprise.

 

R.C
Photo de une : ©Nicoll (Gouttière en TECHTAN)

 

 

 

 

 

 

Redacteur
La sélection de la semaine
BOITCO, la référence de la boite d'incorporation - Batiweb

Main d'oeuvre : BOITCO ne nécessite aucune préparation avant son incorporation (perçage des...


Woven Gradience - Batiweb

Woven Gradience célèbre la couleur tout en se fondant parfaitement avec votre environnement. Comme dans la nature, les...


Verrière d'atelier en acier Bario H.1500mm - Batiweb

La gamme de verrières Bario se compose de verrières fixes en acier pour une installation en intérieur....

Dossiers partenaires
Quartix réalise un record de nouvelles installations de balises de suivi de véhicules - Batiweb

Quartix, l'un des leaders mondiaux en solutions de suivi de véhicules est ravi d'annoncer de solides résultats financier…


L'ouverture de la porte pour le projet pionnier - Batiweb

Le nouveau quartier, avec ses nombreux bâtiments commerciaux et résidentiels, façonnera et modifiera le paysage urbain d…


Un écrin de zinc "Nuit noire", nouvelle couleur VMZINC®, pour une ville à Onet-Le-Château (12) - Batiweb

L’agence ECOUMENE ARCHITECTURE/AMÉLIE COUFFIGNAL ARCHITECTE a imaginé une villa de 170 m2 de surface habitable, de pla…