Nouveau président pour le Groupement des métiers du photovoltaïque de la Fédération française du bâtiment Vie des sociétés | 05.11.18

Partager sur :
Créé en 2010, le Groupement des métiers du photovoltaïque de la Fédération française du bâtiment (GMPV-FFB) a élu le 17 octobre dernier son nouveau président. Franc Raffalli a ainsi pris la tête de l’organisme pour une durée de trois ans. Son mandat devrait notamment être l’occasion de consolider la complémentarité des différentes professions rassemblées au sein de la fédération.
Le Conseil d’administration du Groupement des métiers du photovoltaïque de la Fédération française du bâtiment (GMPV-FFB) a élu le 17 octobre dernier Franc Raffalli au poste de président. Sa prise de fonction est intervenue dès le lendemain, pour un mandat de trois ans.

Succédant à Jean Damian, le nouvel homme fort de l’organisme professionnel affiche un parcours scolaire bien rempli : un DEUG SSM (Mathématiques physique) de l’Université Paris-Est Créteil, un DUT Informatique de l’IUT Orsay, un diplôme d’études supérieures technologiques universitaires (DESTU DTA BIC) en Informatique de l’Université du Sud Toulon Var, et, enfin, un diplôme d’ingénieur d’état dispensé par le Conservatoire national des arts et métiers.

Côté expériences professionnelles, Franc Raffalli a notamment été chef de projet informatique au sein de Dalet Digital Media Systems. Durant plus de 5 ans, il a ainsi développé plusieurs applications informatiques, dont le logiciel de gestion des feux tricolores pour EDF puis Citelum. En 1999, il rejoint l’entreprise de services du numérique ITS Group en tant que manager de la business unit dédiée à la conception et intégration des logiciels. Participant à la création de plus de 200 sites web, Franc Raffalli est également intervenu auprès de plusieurs grands groupes dont Suez, EDF ou encore Pfizer France.

En 2007, il crée finalement sa propre entreprise, SYS ENR, spécialisée dans les énergies vertes. Avec un chiffre d’affaires de 4,5 M€ en 2018, la société assure la maintenance et le nettoyage de 400 000 m2 de centrales photovoltaïques par an. En parallèle, Franc Raffalli est également président du GS21 à la Commission chargée de formuler les avis techniques (CCFAT) du CSTB et membre du Conseil d’administration du Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité (Consuel) en tant que représentant de la FFB.

Dans le cadre de sa nouvelle nomination à la tête du GMPV-FFB, Franc Raffalli et son équipe entendent « consolider la complémentarité des métiers supports de l’expertise photovoltaïque », « poursuivre [les] actions de pérennisation de la filière photovoltaïque lié au bâtiment avec l’appui des acteurs de la profession », ou encore « promouvoir l’importance des entreprises artisanales du bâtiment comme maillon essentiel dans la création d’une filière solaire locale ».

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Christophe Possémé élu président de l’UMGO-FFB

Christophe Possémé élu président de l’UMGO-FFB

L’Union de la Maçonnerie et du Gros Œuvre (UMGO), qui fédère 15 000 entreprises qui adhérent à la Française du Bâtiment (FFB) a élu son nouveau président vendredi 13 septembre. Il s’agit de Christophe Possémé, 42 ans, qui dirige l’entreprise « Le Bâtiment Associé », située à Muizon dans la Marne (51). Il succède à Didier Brosse, qui a réalisé deux mandats de trois ans à la tête de l’UMGO-FFB.
Bertrand Carret reconduit à la tête de la Fédération des matériels de construction et de manutention

Bertrand Carret reconduit à la tête de la Fédération des matériels de construction et de manutention

Après avoir récemment dévoilé le bilan 2017 du marché des matériels de BTP, DLR (la Fédération des matériels de construction et de manutention) a annoncé ce 23 mars la réélection de Bertrand Carret à la présidence de l’organisme. Le dirigeant de la société Rentforce pourra ainsi poursuivre son action visant à mieux accompagner les professionnels du secteur.
Avec FlexiMob’Île, Renault accompagne la transition énergétique de Belle-Île-en-Mer

Avec FlexiMob’Île, Renault accompagne la transition énergétique de Belle-Île-en-Mer

Dès 2019, les résidents comme les visiteurs de Belle-Île-en-Mer pourront profiter d’une flotte de voitures électriques Renault mises à leur disposition sous la forme d’une location en libre-service. Ces voitures seront alimentées grâce au surplus d’énergie généré par les panneaux solaires installés sur le toit des bâtiments publics. Ce projet baptisé « FlexiMob’Île » se veut unique en France. Il a pour objectif d’accompagner la transition énergétique de Belle-Île-en-Mer.
Point sur le marché européen des panneaux solaires

Point sur le marché européen des panneaux solaires

Alors que l’ADEME a récemment évoqué la création d’une charte des bonnes pratiques pour éviter les arnaques concernant les panneaux solaires, et que le marché européen fait face à la fin de la taxation des panneaux solaires chinois, nous avons fait le point avec Alexandra Del Medico, Secrétaire générale de Qualifelec. Entretien exclusif.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter