Plus de femmes dans le bâtiment... mais pas sur les chantiers

Vie des sociétés | 20.01.11
Partager sur :
Plus de femmes dans le bâtiment... mais pas sur les chantiers - Batiweb
En 2004, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) déclarait vouloir tripler en cinq ans le nombre de femmes travaillant dans les entreprises de production du bâtiment. L’objectif aura finalement été atteint en six ans avec près de 30 000 femmes en poste ou en formation fin 2010. Même son de cloche à la CAPEB qui annonce une hausse des effectifs salariés féminins de 48 % en 15 ans. Une progression impressionnante, mais qui concernent essentiellement des postes administratifs ou commerciaux.

Les femmes représentent aujourd’hui 11 % des effectifs salariés dans les entreprises du bâtiment de 1 à 19 salariés et 9 % dans les entreprises de plus de 20 salariés. Les actions menées par les organismes de la filière depuis dix ans ont donc porté leur fruit. Dès 2001, la FFB lançait la première campagne de communication sur le sujet visant directement les femmes. Depuis, les évènements promotionnels se succèdent : édition d’un guide de bonnes pratiques, campagnes de pub, concours de projets féminins, création du réseau Femmes du Bâtiment… Et ce n’est pas fini, la fédération s’est donnée dix axes de travail d’ici 2015 pour accroitre encore le nombre de femmes dans la filière.

Former plus de jeunes filles

La CAPEB (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) participe elle aussi activement à la féminisation du secteur et organise actuellement la cinquième édition de son concours destiné aux élèves de 3ème : "Conjuguez les métiers du bâtiment au féminin!". « Pour cette édition, nous avons choisi le thème du développement durable d’une part car ce thème est à la mode et bien compris des ados, et d’autre part car il fait appel à des valeurs particulièrement féminine » explique Catherine Foucher, Présidente de la CNFA (Commission Nationale des Femmes d’Artisan) de la CAPEB.

En ciblant les jeunes, la CAPEB vise juste : « Une grande partie se joue au moment de la formation initiale. Il faut non seulement redorer le blason de nos métiers pour tous les jeunes, garçons et filles, mais aussi convaincre les jeunes filles qu’elles y ont leur place » analyse Catherine Foucher. Une tâche difficile car il faut également rassurer les parents qui préfèrent trop souvent envoyer leur progéniture dans des filières plus prestigieuses à leurs yeux, mais souvent bouchées. Ainsi, 20% des élèves ingénieurs dans le BTP sont des étudiantes, mais seulement 2,3% des apprentis sont des filles.

Enfin, c’est en reconversion professionnelle que l’on trouve la plus importante proportion de femmes : 7,4% des effectifs, et même 34% dans les formation d’aménagement finition. « La peinture par exemple attire beaucoup les femmes » dévoile Catherine Foucher.

Encore trop peu de femmes sur les chantiers

Conséquence directe des chiffres observés dans la formation, plus de 90% des femmes travaillant dans l’artisanat du bâtiment (moins de 21 salariés) appartiennent en réalité au tertiaire (personnel administratif ou commercial). De fait, les femmes sont encore très rares sur les chantiers.

Pas facile en effet de persuader un patron d’embaucher une femme…et pour cause, c’est un homme ! « Seules 2 % des entreprises artisanales ont une femme à leur tête, mais 7 % des créateurs et des repreneurs d’entreprises artisanales sont actuellement des femmes. Ce qui signifie malheureusement qu’il est vraisemblablement plus facile pour une femme de créer ou de reprendre une affaire que de se faire embaucher » déplore Catherine Foucher.

Olivier Barrellier

La CNFA : 30 ans de combat pour les droits des femmes d’artisan

La Commission nationale des femmes d’artisans (CNFA) représente, au sein de la CAPEB, les 150 000 conjoints d’artisan du bâtiment. Elle agit pour valoriser leur rôle et défendre leurs intérêts : elle revendique la reconnaissance pleine et entière de leur activité professionnelle et de leurs droits fondamentaux.
Grâce à son action, les femmes d’artisans ont notamment obtenu le droit à une formation diplômante en 1999 : la formation GEAB (Gestion des Entreprises Artisanales du Bâtiment). La CNFA s’est également battue pour obtenir le rattachement obligatoire des conjointes à un statut qui leur permet de bénéficier d’une protection sociale individuelle. La loi Dutreil, entrée en vigueur en juillet 2007, est venue couronner 30 ans de combat.

 

Redacteur
La sélection de la semaine
Préparation des supports : Monobrosse "Quattro Boost" - Batiweb

La monobrosse est spécialement recommandée pour des travaux conséquents en matière de préparation...


Pergola Arlequin - Batiweb

Autre innovation née de l'entreprise SOLISYSTEME, la pergola ARLEQUIN réinvente le concept de couverture...


Porte étanche Acquastop Integra Swing - Batiweb

La Porte étanche Acquastop Integra Swing est légère et étanche dès la fermeture...

Dossiers partenaires
Powerdeck+, un isolant thermique performant pour les toits-terrasses - Batiweb

Fabriqué à Bourges, au cœur de la France, Powerdeck+ est le panneau thermique support d’étanchéité qui combine légèreté …


Presto Linea : 7 nouvelles finitions pour vos designs d’intérieur - Batiweb

Ce robinet de lavabo à déclenchement automatique tout intégré est l'un de nos produits phare de cette année. Son design …


Poignée de fenêtre SecuForte®, un nouveau geste pour plus de sécurité ! - Batiweb

Avec la poignée de fenêtre de sécurité SecuForte®, HOPPE propose une solution qui vient contrer les nouvelles métho…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb