Rachat de KP1 : sa sécurité financière devrait ainsi être assurée Vie des sociétés | 06.07.20

Partager sur :
Bien connue du monde du bâtiment pour ses systèmes constructifs préfabriqués, KP1 devrait travers la crise sanitaire et économique liée au coronavirus avec le soutien de son nouvel acheteur : GSO Capital Partners, une imposante plateforme d’investissements.

Après plus de 60 ans d’existence, KP1 se développe sur l'ensemble du territoire français. 39 sites, dont 21 usines de production, ont ainsi été créés dans l’hexagone. L'entreprise garde une longueur d’avance dans le secteur du bâtiment grâce à son savoir-faire et sa R&D. La société dispose notamment de 90 brevets et plus de 40 marques pour garder son avance sur le marché. Elle est d’ailleurs considérée comme l’une des pionnières dans la mise à disposition de solutions intelligentes dans le domaine du béton précontraint. Aujourd’hui, selon les chiffres qu’elle publie, 4 maisons sur 10, et 1 appartement sur 10, sont réalisés avec des planchers KP1. Une part de marché qui cache une course aux investisseurs. 

 

Quel investisseur pourrait ne pas être intéressé par une entreprise en tel développement ? Depuis 2014, GSO Capital Partners LP - plateforme du groupe d’investissement en crédit de Blackstone au 129 milliards de dollars d’actifs - collabore avec KP1. La plateforme n’est en effet pas désintéressée par le rachat de KP1 et a su profiter du désavantage de la crise économique engendrée par le coronavirus pour faire son offre de rachat. Une transaction de confiance comme l’explique Paulo Eapen, Directeur Général de GSO Europe : « KP1 est une entreprise robuste et de grande qualité, qui a démontré sa capacité à générer de la croissance au fil des cycles économiques, y compris dans le contexte actuel. Avec son équipe de direction, nous prévoyons de capitaliser sur la stratégie récemment développée en estimant que le groupe est bien positionné pour offrir une rentabilité à toutes les parties concernées ». 

 

Un rachat positif selon Bruno Roqueplo, le président de KP1 : « Nous pouvons ainsi préparer la phase suivante de l’histoire de notre groupe ». L’entreprise est en effet sensibilisée au soutien de GSO, et plus particulièrement ces derniers mois, alors qu’elle traversait une phase difficile comme tant d’autres entreprises du bâtiment. « Leur investissement récent ces derniers mois a permis de garantir le maintien de notre stabilité financière et de nos emplois. Outre le bénéfice d’avoir un nouvel actionnariat disposant de moyens considérables et d’une vraie connaissance du secteur, cette opération nous permet de renforcer notre structure de bilan de façon significative et nous permet de financer notre plan de développement à long terme », ajoute le président de KP1. 

 

Une acquisition qui permet ainsi au groupe de systèmes constructifs préfabriqués d’assurer ses arrières durant cette période de crise et de continuer ses évolutions sans trop se soucier des difficultés auxquelles sont actuellement confrontées de nombreuses entreprises. Ce rachat, fait auprès de DH Equity Partners, n'est cependant pas encore finalisé. L'opération est soumise à la commision anti-trust de l'Union européenne, qui devrait donner son approbation d'ici juillet 2020. 

 

J.B

Photo de une : ©Adobe Stock 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Chômage partiel dans le BTP : qui sont les plus touchés ? - Batiweb

Chômage partiel dans le BTP : qui sont les plus touchés ?

Les mesures de sécurité établies pour limiter la propagation du coronavirus ont d’abord eu un impact direct : l’arrêt des chantiers. Avec la reprise progressive de ceux-ci, d’autres questions se soulèvent. Le BTP se relèvera t-il de cette crise ? Cette question crée des appréhensions, les surcoûts, les faillites, le chômage, les salaires, autant de doutes que la CAPEB, la FFB et les CERC chiffrent.
Jean-Christophe Repon devient le nouveau président de la Capeb - Batiweb

Jean-Christophe Repon devient le nouveau président de la Capeb

Après 10 années à la présidence de la Capeb, Patrick Liébus, ne se représentant pas à l'élection 2020, a cédé sa place à Jean-Christophe Repon, anciennement premier vice-président depuis 2019. Ce dernier a en effet été élu ce jeudi 2 juillet par le nouveau conseil d'administration, renouvelé d'un tiers de ses membres à l'occasion d'une Assemblée générale statutaire qui s'était déroulée la semaine dernière.
Artisanat du bâtiment : chute inédite de -24 % de l'activité au T2 2020 - Batiweb

Artisanat du bâtiment : chute inédite de -24 % de l'activité au T2 2020

Pour sa toute première conférence de presse en tant que président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), Jean-Christophe Repon a présenté le bilan du deuxième trimestre et les premières estimations concernant l'impact de la crise sur l'ensemble de l'année 2020. Et les chiffres sont inquiétant, avec -24 % d'activité au T2 2020, et une estimation de -15 à -20 % de perte d'activité sur l'année 2020, qui devrait induire entre 20 000 à 35 000 suppressions d'emplois dans le secteur de l'artisanat du bâtiment.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter