Santé et prévoyance : les robots sont-ils une solution d'avenir ? Vie des sociétés | 26.02.20

Partager sur :
Santé et prévoyance : les robots sont-ils une solution d'avenir ? Batiweb
Le 5 Février dernier se déroulait la 7ème session de présentation des start-up candidates à l’intégration de l’accélérateur « Santé-Prévention dans le BTP ». Trois nouvelles entreprises favorisant la santé dans le BTP ont intégré l'accélérateur d’Impulse Partners, rejoignant ainsi les 29 autres start-up s’étant déjà engagées sur cette voie de l’amélioration des condition de travail.

Le grand oral. Les start-up souhaitant rejoindre l’accélérateur « Santé-Prévention dans le BTP » ont dû défendre leurs projets face au CCCA-BTP (Comité Central de Coordination de l'Apprentissage dans le Bâtiment et les Travaux Publics), l’OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics), PRO BTP et la Fondation Excellence SMA, fondatrices d’Impulse Partners. 

 

Ces acteurs du BTP ont sélectionné les entreprises selon cinq critères : 

  • Le caractère innovant de leur technologie ou service ;
  • L’accessibilité du marché visé ;
  • L’équipe (les compétences et expertises mobilisées, la capacité à porter le projet) ;
  • La fiabilité du business model ;
  • L’adéquation de la start-up avec les thématiques santé et prévention de l’accélérateur. 

 

Avec l’aide de la domotique, Rovenso, Biovenso et Skyvisor ont su convaincre les entreprises fondatrices de rejoindre l’accélérateur et de bénéficier de leur soutien. 

 

Rovenso, la sécurité des chantiers 

 

C’est un étrange animal qui se balade sur les chantiers. Vu de plus près, il s’agit en fait d’un robot surnommé « Rovéo » qui déambule à l’aide de roulettes. Avec ses capteurs multimodaux, son scanner laser 3D, sa vision de nuit et thermique ainsi que ses analyses acoustiques, Rovéo permet de détecter les anomalies (fuites de gaz, d’eau, incendie, intrusion). Ce petit engin d’une cinquantaine de kilos « patrouille sans surveillance ». Même sans qu’un opérateur soit présent, il effectue sa tâche en toute autonomie, « patrouille silencieusement 24/7 », il choisit ses propres routes pour inspecter le terrain, et, en cas d’anomalie, prévient les autorités compétentes. 

Les fondateurs de la start-up ont ont de grandes ambitions « nous avons introduit Rovenso SA en 2016 avec l’ambition de devenir le leader mondial de sécurité civile et de robots de sécurité » expliquent-ils. 

 

Biovenso ou comment prévenir les douleurs musculosquelettiques

 

Le troubles musculosquelettiques (TMS) sont souvent éprouvés par les ouvriers du bâtiment exerçant des métiers avec des tâches à répétition, comme les électriciens. Pour limiter un maximum l’apparition de ces troubles ou de maladies plus importantes, Biovenso s’est penchée sur les exo-squelettes. Avec « Ironhand », les ouvriers utilisent moins de force lors des tâches répétitives, ce qui permet de réduire la fatigue et les éventuelles blessures liées à cet état. Les capteurs « sensibles à la pression détectent lorsqu’un objet est tenu. Un micro-ordinateur calcule la puissance nécéssaire pour porter la charge et transmet dans le gant la puissance nécéssaire pour créer une force supplémentaire »

 

Selon les préférences de l’opérateur, il peut régler l’« Ironhand » via son téléphone, et définir la sensibilité des capteurs. 

 

Skyvisor pour les charges en hauteur 

 

Skyvisor est « outil d’inspection et de suivi automatique par drone des infrastructures industrielles de grandes hauteurs comme les éoliennes, antennes relais et installation électrique ». Ce drone « navigue autour de l’infrastructure automatiquement pour capturer des images uniformes ». Il est relié à un cloud qui permet de prendre des décisions à distance et permet au logiciel un « apprentissage automatique des défauts ». Concrètement, cet outil est un véritable atout pour la maintenance des infrastructures hautes. 

 

Ces start-up bénéficieront de l’expérience et de l’expertise des entreprises fondatrices d’Impulse Partners. Grâce à leur entrée dans l’accélérateur, la visibilité sur leurs sites web va être amplifiée ainsi que sur les réseaux sociaux. L’OPPBTP, PRO BTP, CCCA-BTP et la Fondation Excellence SMA s’engagent aussi à promouvoir les produits développés par ces start-up dans les salons professionnels. 

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La prévention, une affaire rentable pour les entreprises du BTP ? Batiweb

La prévention, une affaire rentable pour les entreprises du BTP ?

Selon la dernière enquête réalisée par l'INRS*, la prévention sur les questions de santé et de sécurité au travail en France perd du terrain en raison du « contexte économique difficile de ces dernières années ». Pourtant, investir dans du matériel, aménager son atelier ou encore organiser mieux ses chantiers aurait un impact économique positif sur l'activité d'une entreprise du BTP, selon la dernière étude publiée par l'OPPBTP.
Les chefs d'entreprise de moins en moins préoccupés par la sécurité de leurs salariés Batiweb

Les chefs d'entreprise de moins en moins préoccupés par la sécurité de leurs salariés

Selon une enquête réalisée par l'Institut national de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accident du travail et des maladies professionnelles (INRS), les chefs des petites et très petites entreprises se préoccupent de moins en moins de la santé et de la sécurité de leurs salariés, depuis 2010. En matière de prévention, le minimum est en effet perçu comme « suffisant ». Analyse.
L’incubateur « Santé – Prévention dans le BTP » accueille 7 start-ups  Batiweb

L’incubateur « Santé – Prévention dans le BTP » accueille 7 start-ups

7 jeunes pousses ont été sélectionnées par le CCCA-BTP, l’OPPBTP, PRO BTP et la Fondation Excellence SMA afin de rejoindre l’accélérateur de start-ups « Santé – Prévention dans le BTP ». Grâce à leurs projets innovants, ces entreprises pourront bénéficier d’un accompagnement privilégié incluant notamment une visibilité accrue sur le web, dans les médias et lors des salons professionnels.
Les conditions de travail en hauteur préoccupent toujours la Capeb Batiweb

Les conditions de travail en hauteur préoccupent toujours la Capeb

La mobilisation de la Capeb en faveur de la prévention se poursuit ! L’organisme a annoncé le 25 juillet avoir renouvelé son partenariat avec Layher, spécialiste des échafaudages, et l’IRIS-ST (Institut de recherche et d’innovation sur la santé et la sécurité au travail). De nouvelles actions de prévention des risques devraient ainsi être prochainement mises en place, de même qu’une assistance téléphonique pour accompagner au mieux les dirigeants des entreprises artisanales du BTP.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter