Transition écologique : MAPEI France adhère au programme FRET 21 Vie des sociétés | 06.05.19

Partager sur :
MAPEI France poursuit ses actions en faveur du climat et annonce son adhésion au programme FRET 21. Porté par l’Ademe et l’AUTF, le dispositif, lancé en 2015, a pour objectif d’inciter les entreprises à mieux intégrer l’impact des transports dans leur stratégie de développement durable. A travers cet accord, MAPEI s’engage à réduire de 10% sur 3 ans les gaz à effet de serre générés par ses activités, soit une baisse de plus de 500 tonnes de CO2 chaque année.

MAPEI France est le premier fabricant de mortiers industriels à adhérer au programme FRET 21. En signant cet accord avec l’Ademe et l’AUTF (Association des utilisateurs de transport de Fret), la société poursuit sa démarche de développement durable tout en continuant à faire de la qualité des produits, la santé et le bien-être des utilisateurs, ses priorités.
 

En quoi consiste FRET 21 ? Soutenu par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le dispositif a pour objectif d’inciter les entreprises, agissant en qualité de donneurs d’ordre des transporteurs, à réduire leurs émissions de CO2.
 

Le programme est ouvert à toute entreprise « chargeur » quelle que soit sa taille et son activité. Il comptait, à fin 2018, 21 entreprises signataires. D’ici 2020, 1 000 entreprises pourraient être sensibilisées au dispositif et 200 devraient s’engager « pour générer 0,4 million de tonnes de CO2 », selon un communiqué.
 

Réduire l’impact des transports sur l’environnement
 

Pour répondre aux exigences du programme, les entreprises doivent agir sur 4 axes : taux de chargement, distance parcourue, moyen de transport et achats responsables.
 

Implantée sur 3 sites, MAPEI France livre près de 200 000 t par an (flux inter-sites et flux de livraison clients). Pour aller plus loin sur les questions environnementales, la société s’engage à réduire de 10% sur 3 ans les gaz à effet de serre émis par le transport, ce qui permettrait une baisse de plus de 500 tonnes de CO2 chaque année.
 

« MAPEI est depuis toujours engagée dans une démarche de développement durable, de la conception du produit à son utilisation. Plus qu’un facteur d’image, c’est un pilier fondamental de notre philosophie, de notre culture d’entreprise et de notre responsabilité d’industriel. FRET21 est une preuve supplémentaire de notre engagement environnemental. C’est aussi un formidable projet d’entreprise autour duquel les équipes MAPEI France, dont la R&D, la supply chain, la production et les achats, sont mobilisées ! », déclare François de Vismes, Directeur supply Chain et Achats de MAPEI France.
 

MAPEI France annonce notamment des investissements en R&D afin de produire au maximum des matières premières locales et de développer des formules permettant de fabriquer au plus près de ses clients. « Une organisation logistique optimisée va également permettre un meilleur remplissage des camions et une réduction des trajets de camions vides », poursuit un communiqué.

La société indique également qu’elle privilégiera des transporteurs sensibilisés au respect de l’environnement, chartés ou labélisés CO2.

R.C


 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Réduire le coût de l’électricité grâce aux énergie renouvelables, une solutions viable pour l’Ademe - Batiweb

Réduire le coût de l’électricité grâce aux énergie renouvelables, une solutions viable pour l’Ademe

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a présenté ce lundi 10 décembre une étude faisant suite à la présentation de la feuille de route énergétique de la France dévoilée le 27 novembre. Entre autres, celle-ci estime que la réduction du coût de l’électricité nécessite une massification des énergies renouvelables à horizon 2050-2060. Les détails.
Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP - Batiweb

Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP

Au Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib), Philippe Francisco, adjoint au directeur Matériaux et Économie circulaire, est bien placé pour le savoir : les acteurs de la construction s’intéressent de plus en plus à l’économie circulaire et à leur impact carbone. Dans ce contexte, les études autour des bétons bas carbone se multiplient. Si cette tendance tend à s’accroître, le spécialiste rappelle que les initiatives ne doivent pas se limiter aux recherches autour des matériaux, mais s’inscrire dans une démarche globale, passant par les processus de fabrication, les efforts des usines, ou encore la limitation des transports. Entretien.
Massification de la rénovation des logements, qui va la faire ? - Batiweb

Massification de la rénovation des logements, qui va la faire ?

La semaine européenne du développement durable est un rendez-vous qui permet de faire le point sur les actions entreprises, sur les engagements tenus, ou non tenus, et sur la préparation des prochaines étapes vers une planète propre. Les logements tiennent une place importante dans le mauvais bilan de l’empreinte en GES du bâtiment. L’objectif est donc d’engager tous les acteurs à se mobiliser en faveur de logements plus vertueux. Mais qui va réellement agir ?
Accès universel à l’énergie : la filière française se mobilise - Batiweb

Accès universel à l’énergie : la filière française se mobilise

C’est à travers un Livre Blanc paru le 12 octobre, que l’Ademe et le Syndicat des énergies renouvelables (SER) traduisent l’engagement de la filière française en faveur de l’accès à l’énergie dans le monde. Fruit d’un travail de concertation qui a débuté en 2018, le document propose 4 axes de travail prioritaires parmi lesquels, amplifier la collaboration entre acteurs et soutenir massivement l’innovation via des financements.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter