Un site isérois de Serge Ferrari certifié ISO 50001 Vie des sociétés | 14.10.16

Partager sur :
Il y a quelques semaines, Serge Ferrari s’associait à Philips et Somfy pour publier un livre blanc donnant quelques conseils aux professionnels impliqués dans la rénovation énergétique des bâtiments tertiaires. Aujourd’hui, c’est un site du spécialiste des composites souples lui-même qui vient de recevoir la certification ISO 50001. Une preuve supplémentaire de l’engagement de l’entreprise en faveur de l’environnement.
Bonne nouvelle pour Serge Ferrari ! L’industriel rhônalpin, spécialiste des matériaux composites souples éco-responsables, a en effet vu son site de la Tour du Pin (38) récompensé de la certification ISO 50001.

Validée par l’Afnor, cette dernière vient saluer un modèle de système de management mis en place par une entreprise afin d’améliorer sa performance énergétique. Ainsi, les actions menées en interne par Serge Ferrari semblent finalement avoir porté leurs fruits !

Une démarche collaborative

Il faut dire que « la recherche permanente du meilleur niveau de performance énergétique » est l’un des grands engagements de la démarche RSE menée par l’industriel français. Le site de la Tour du Pin est ainsi parvenu, grâce à de nombreux efforts, à réduire son ratio de performance global de 1,62 KWh/m2 en 2014 à 1,48 KWh/m2 en 2016.

Pour ce faire, un important travail de sensibilisation du personnel avait été effectué afin d’instaurer une culture d’entreprise autour de cette démarche. Une équipe énergie a même été créée afin de gérer les actions menées sur le terrain, parmi lesquelles la mise en place d’outils de mesure des consommations mensuelles, le suivi des données, ou encore la renégociation des contrats d’énergie.

Malgré cette reconnaissance, Serge Ferrari ne compte pas se reposer sur ses acquis ! En effet, l’entreprise réfléchit déjà à de nouvelles pistes d’amélioration pour l’année prochaine, incluant le changement des chaudières obsolètes, la mesure des débits d’air comprimé, ou encore la mise en place d’un système de pilotage des données de comptage.

F.C
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Une nouvelle certification en faveur du développement durable du bâtiment

Une nouvelle certification en faveur du développement durable du bâtiment

Certivéa, organisme certifiant la qualité des bâtiments tertiaires, a récemment tenu à étoffer ses propositions de labels et en a donc lancé un nouveau : HQE Bâtiment durable. Au-delà de la performance d’un bâtiment, ce sont aussi la qualité de vie, la performance économique et le management qui sont ainsi intégrés à ce nouveau dispositif. Tous les détails.
Un tiers des Français juge que son logement est insuffisamment isolé

Un tiers des Français juge que son logement est insuffisamment isolé

Selon le dernier baromètre sur l'opinion et les pratiques environnementales des Français publiés ce 27 mars par le Commissariat général au développement durable, un tiers de la population interrogée juge que son logement est insuffisamment isolé. Coté économie d'énergie, les ménages concentrent leurs efforts sur les équipements les plus énergivores au détriment des petits gestes quotidiens.
Certivéa fait évoluer son offre de labels

Certivéa fait évoluer son offre de labels

Toujours plus impliqué dans la croissance verte des bâtiments, Certivéa a récemment actualisé son offre de labels pour le non résidentiel en intégrant les certifications E+C-, BBCA (pour le bas-carbone) et Effinergie 2017 (pour l’énergie). Une initiative qui devrait permettre à l’organisme d’accompagner les professionnels du bâtiment qui souhaitent se préparer aux standards imposés par la loi de transition énergétique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter