144 000 nouveaux postes dans le BTP en 2002

Vie pratique | 16.07.02
Partager sur :
144 000 nouveaux postes dans le BTP en 2002 - Batiweb
Déjà en mal de candidats, le secteur du BTP risque d'être frappé de plein fouet par les départs en retraite massifs de toute une génération. Une enquête du Credoc révèle les besoins croissants des entreprises.
Les récentes révélations du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc) sur le "papy-boom" mettent en exergue le paradoxe du secteur du BTP. Le Credoc s’appuie en effet sur une vaste enquête pour annoncer la création de 144 000 nouveaux postes dans le secteur. Cette enquête a été réalisée de novembre 2001 à février 2002 auprès de 270 000 établissements pris en charge par 26 Assedic. Deux entreprises sur cinq auraient l’intention d’embaucher, le secteur d'activité lié au BTP venant en tête des offreurs d'emplois. Les projets de création de postes y sont en effet supérieurs de 30 % à la moyenne générale dans tous les centres Assedic. Si ces chiffres révèlent la vitalité du secteur, ils dissimulent néanmoins un problème croissant auquel les entreprises doivent faire face : celui du manque de candidats. Bien que les fédérations patronales se soient depuis plus de deux ans attaquées sérieusement à cette pénurie, l’écart ne cesse d’augmenter entre l’offre et la demande. La pénurie pourrait devenir chronique pour neuf des principaux métiers du BTP, en particulier pour les maçons, les menuisiers, les plombiers, les plâtriers, les chauffagistes, les charpentiers ou encore les conducteurs d’engins dont les exigences réglementaires en matière de formation viennent de surcroît de changer cette année. Aux métiers de base du BTP s’ajoutent également les difficultés que connaissent certaines spécialités moins voyantes. C’est le cas par exemple pour la fabrication et la maintenance des ascenseurs. Rien que dans ce secteur, on estime que dans les 2 ans, 25 000 postes seront à pourvoir. Tous ces métiers réclament aujourd’hui un personnel de plus en plus qualifié. Entre les postes créés par la croissance et les besoins créés par le départ massif en retraite des salariés du " baby boom ", le BTP se prépare des jours difficiles en matière d’emploi.
Redacteur