Construction de maison : un budget moyen en baisse de - 1,8% Vie pratique | 21.09.20

Partager sur :
Un nouveau baromètre ForumConstruire.com - QuelConstructeur.com révèle une baisse du budget alloué aux projets de construction de maison individuelle. En effet, les particuliers ont investi, au 2e trimestre 2020, 315 950 euros contre 321 830 euros au T4 2019. La superficie des terrains a également enregistré un recul. Parmi les raisons évoquées, la raréfaction du foncier qui se répercute sur les prix et vient plomber le budget des ménages.

La crise sanitaire aura fortement impacté le secteur du bâtiment et notamment le logement neuf qui devrait enregistrer un recul de - 23,4% en 2020 (chiffres FFB). Comme précisé dans notre article du 9 septembre, bien que les carnets de commande soient désormais bien remplis, les entreprises ont souffert d’une trésorerie et de marges en baisse. 
 

Du côté des particuliers, la pandémie a ralenti de nombreux chantiers de construction. Une enquête signée ForumConstruire.com - QuelConstructeur.com dévoilée en mars dernier, soulignait d’ailleurs que 55% des ménages sondés déclaraient que leur projet était arrêté

 

La période a également poussé les ménages à être plus vigilants. S’ils se lançaient confiants dans la construction de leurs maisons, la tendance est désormais un peu différente. Un nouveau baromètre précise que le montant consacré à une construction neuve est passé de 321 830 euros au T4 2019 à 315 950 euros au second trimestre 2020, soit une baisse de 1,8%. 

 

Thomas Modolo, Responsable Communication de ForumConstruire.com, explique ainsi : « Avec les diminutions, voire les pertes d’activité liées au confinement et les baisses de revenu qui en découlent, les particuliers ont sans doute été contraints de faire des choix, et de revoir leur projet de construction afin que celui-ci ne mette pas en danger leur santé financière. Des répercussions qui pourraient bien se poursuivre dans les prochains mois… ». 

 

Pénurie de foncier

 

Bien sûr, l’instabilité économique liée à l’activité partielle voire au chômage technique, n’explique pas à elle seule, la diminution du montant alloué aux projets de construction. Dans un budget, le coût du terrain a toute son influence. Et la superficie moyenne a chuté, atteignant son niveau le plus bas depuis la création du baromètre.

 

« La courbe le montre clairement : si cet indicateur a connu, depuis 2012, des évolutions fluctuantes, il n’a toutefois jamais connu une chute aussi drastique. 826 m2 de superficie moyenne terrain, c’est du jamais vu pour nous depuis le lancement de notre baromètre », note Thomas Modolo. Une tendance qui pourrait s’expliquait par la « raréfaction des terrains, qui favorise le phénomène de division des parcelles », et par « la hausse du coût des terrains au mètre carré ».

 

Au prix du foncier, s’ajoute également des coûts de construction en hausse. Le président de la Fédération Française du Bâtiment, Olivier Salleron, y avait fait référence lors d’une conférence de presse. Alors que les surcoûts sont évalués à 8%, il a appelé les entreprises à intégrer « le coût Covid » dans tous les devis et appels d’offre. 

 

Mieux se loger

 

A quoi s’attendre ces prochains mois ? La crise de la Covid-19 a amené les Français à repenser leur logement et à s’interroger sur leur cadre de vie. « Nombre de Français ont pris conscience de leur besoin d’espace, et de l’utilité, voire de la nécessité de disposer d’un extérieur pour pouvoir s’aérer. Le confinement a ainsi donné à certains des envies de grands espaces, et d’exodes à la campagne », souligne Thomas Modolo. 

 

SI les Français suivaient leurs envies nouvelles, la surface moyenne des terrains pourrait repartir à la hausse, à moins, bien sûr que le phénomène de division parcellaire se poursuive. Autre élément à ne pas négliger : le Plan de relance pensé par le Gouvernement appelle à la non artificialisation des sols, à la rénovation des logements existants et à déconstruire pour reconstruire. Qu’en est-il de la construction neuve ? Les mesures quasi inexistantes ont largement été pointées du doigt. Il semble pourtant essentiel de soutenir la création d’une offre nouvelle pour répondre à une demande croissante, et lutter contre le mal-logement. 

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

A Chypre, LCA-FFB dévoile les lauréats du Challenge de l’habitat innovant - Batiweb

A Chypre, LCA-FFB dévoile les lauréats du Challenge de l’habitat innovant

Le séminaire technique de LCA-FFB s’est cette année déroulé du 21 au 24 novembre à Chypre. Présentés à l’occasion du Challenge de l’habitat innovant, les projets candidats ont fait la part belle à l’expérimentation E+C- et à la future Réglementation Environnementale 2020. Grégory Monod, nouveau président de LCA-FFB, et Jacques Chanut, en ont également profité pour aborder les autres enjeux à venir, à savoir le maintien du PTZ, l’avenir du CITE, le coût du foncier ou encore la nécessaire mise en place d’une politique locale du logement.
Faire construire une maison coûte plus cher qu’il y a 5 ans - Batiweb

Faire construire une maison coûte plus cher qu’il y a 5 ans

Selon le Baromètre ForumConstruire.com - QuelConstructeur.com, faire construire coûte de plus en plus cher et les surfaces ne cessent de se réduire d’année en année. En effet, le coût de construction moyen par m2 s’élève désormais à plus de 1500 euros, soit 200 euros de plus qu’en 2011. La surface moyenne construite passe sous la barre des 120 m2. Détails.
Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ? - Batiweb

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ?

Depuis le 16 mars, la crise du Covid-19 et les mesures de confinement ont créé un coup d’arrêt pour la rénovation énergétique des copropriétés. C’est le constat dressé par l’Agence parisienne du Climat, qui a interrogé plusieurs bureaux d’études et organismes, qui témoignent de l’arrêt des chantiers, de la baisse des consultations et demandes d’aide. Les Français reprendront-ils tout de même leurs projets ?
Quels sont les revêtements de sols les plus en vogue ? - Batiweb

Quels sont les revêtements de sols les plus en vogue ?

Udirev, groupe rassemblant une dizaine d’entreprises travaillant sur des solutions décoratives pour les sols, livre une analyse des tendances de l’année passée. Des tendances qui pourraient s’affirmer en 2020, avec une croissance des chiffres, liée à la période de confinement qui a incité les Français à se lancer dans des travaux de rénovation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter