Le baromètre baisse mais ce n'est pas à cause de l'automne !

Vie pratique | 09.10.08
Partager sur :
Le baromètre baisse mais ce n'est pas à cause de l'automne ! - Batiweb
Les prix de l'immobilier ancien ont perdu 1,1 % depuis le mois de janvier Confirmant le ralentissement du marché, la grande majorité des agences immobilières affichent des prix de présentation en baisse. L'indice national de l'immobilier Seloger.com, a baissé de 0,4 % au mois de septembre et de 1,1 % depuis le début de l'année. Bien sûr, ces statistiques nationales cachent des réalités de terrain très contrastées.
Ainsi, dans une dizaine de villes, les prix ont continué à grimper de plus de 1 % en trois mois. Exemples : les prix de l'ancien, à Bordeaux, ont gagné 1,2 % depuis juillet, à Rennes, les agences ont répercuté 1,6 % de hausse des tarifs. A l'inverse, le Havre a perdu plus de 5,0 % sur la même période. Reste le cas de Paris, où les prix se maintiennent à un très haut niveau, tirés par une demande toujours très forte.

Boom des loyers à Paris, Nantes, Metz et Grenoble

Dans ces villes, les locataires ont encaissé des hausses de plus de 3,0 % sur les trois derniers mois. Les raisons : la période estivale est très favorable aux marchés locatifs et la demande très forte dans ces villes très dynamiques. Dans de nombreuses petites villes, comme Rodez, le marché locatif saturé d'offres commence à lourdement fléchir.

Redacteur