Le contrat d’alternance, un choix qui se prépare tôt

Vie pratique | 23.01.02
Partager sur :
Le contrat d’alternance, un choix qui se prépare tôt - Batiweb
C’est en septembre que débute le cycle d’étude des candidats à une formation alternée. Mais la réussite d’un tel choix passe par une recherche qui s’organise dès le mois de juin.
En l’an 2000, plus de 4.000 jeunes ont bénéficié de contrats d’insertion en alternance dans les secteurs du bâtiment et des TP. Ces contrats, organisés autour de 4 formules différentes, permettent aux jeunes de 16 à 26 ans de pouvoir s’insérer dans le monde du travail, après une formation de 6 à 12 mois entre un centre d’étude et une entreprise. Si la formule a aujourd’hui fait ses preuves, les inscriptions prennent néanmoins chaque année les allures d’un parcours du combattant. Le nombre de places reste en effet bien limité, dans les écoles comme dans les entreprises. Pour réussir une telle formation, les candidats doivent, avant le mois de juin, choisir la formule la mieux adaptée à leur cas (contrat d’adaptation, d’orientation, de qualification jeune ou de qualification adulte). Ce choix correspond à l’âge, au niveau de formation scolaire et à la situation du candidat. Une fois ce choix réalisé, il lui faut trouver le centre d ‘étude qui dispense une formation alternée dans la spécialité professionnelle choisie. La seule disponibilité ne suffit pas. Très souvent les centres d’étude examinent le profil des candidats, aussi ce dernier a intérêt à poser une pré-candidature dans plusieurs établissements. Une fois accepté avec certitude par l’établissement, le candidat se verra proposer une ou plusieurs entreprises par l’école. Là aussi les places sont limitées. Très souvent c’est le candidat lui-même qui devra prospecter les entreprises pour décrocher le CDD indispensable à sa formation alternée. Au final, ces recherches peuvent prendre plusieurs semaines. Dès le mois de juillet, 85 % des places ne sont plus disponibles. Les démarches en septembre, réalisés dans l’urgence, sont souvent inadaptées et porteuses d’échecs, tant sur le type de formation, sur la spécialité choisie que sur l’entreprise. En effet, le mariage du candidat et de l’entreprise est important. Il doit faire l’objet d’une intégration bien comprise des deux parties. Dans l’urgence, une union contrainte et mal définie débouche souvent sur un malaise qui persistera durant toute la durée de la formation. Quatre organismes principaux sont dans le BTP maîtres d’œuvre de l’insertion en alternance. Ceux-ci sont l’AREF pour les entreprises de 10 salariés et + , l’OPCEA bâtiment, l’OPCA travaux publics, GFC BTP et le FAFSAB pour les entreprises du BTP de – de 10 salariés. Les chambres consulaires et les institutionnels de l’emploi et les CIDJ diffusent aussi une large information sur l’alternance. Pour infos, OPCA bâtiment tel: 0147234470, GFC BTP tel:0144613500 OPCA travaux publics tel: 0156882700 et FAFSAB tel: 0149547700 .
Redacteur