Publication d’un guide pour adapter les bâtiments aux aléas climatiques Vie pratique | 12.04.21

Partager sur :
L’Observatoire de l’Immobilier Durable (OID) a lancé un nouvel outil pour présenter aux acteurs de l’immobilier, du bâtiment et des territoires, les mécanismes à activer pour adapter leurs bâtiments aux effets du changement climatique. Le guide propose 41 actions adaptatives qui s’articulent autour de 5 grandes thématiques. Une analyse précise permet notamment d’aborder les impacts et bénéfices de l’action, et de relever les éventuels freins.

Le Guide des Actions Adaptatives au Changement Climatique vient s’ajouter aux outils déployés précédemment par l’OID, à savoir les fiches « aléas » et l’outil de diagnostic de risque Bat-ADAPT. Il vient proposer des pistes d’actions concrètes aux acteurs souhaitant adapter leurs bâtiments aux risques climatiques auxquels ils sont ou seront exposés.

Le changement climatique est « déjà observable », note le guide. « Parmi les dix années les plus chaudes jamais enregistrées par météo France, neuf d’entre elles ont eu lieu au XXIe siècle ». Ces modifications entrainent « une intensification des événements météorologiques extrêmes ». Si la communauté internationale s’est engagée à maintenir le réchauffement climatique en dessous des 2°C par rapport à l’ère préindustrielle, il est nécessaire de mener conjointement des actions d’atténuation et d’adaptation.

Dans son guide, l’OID prévient : « Alors que les coûts de la non-adaptation sont assumés à ce jour principalement par les assureurs, l’augmentation de l’ampleur et de la fréquence des événements va reporter de plus en plus le coût de la non-adaptation sur les acteurs de l’immobilier par le biais de l’augmentation du prix des primes ou de l’existence de clauses de non-assurance pour des biens très exposés aux aléas climatiques ». Pour limiter les coûts, il est ainsi « indispensable » d’initier une démarche d’adaptation du parc bâti. D’où la publication de l’ouvrage qui doit permettre d’identifier les actions à mettre en œuvre pour adapter les bâtiments aux risques physiques du changement climatique.

41 actions adaptatives

A travers 41 actions adaptatives s’articulant autour de 7 grandes thématiques (Structure, matériaux et composants – Conditions de santé et de confort – Site et terrain – Usages et comportements – Réseaux, infrastructures et services), le guide répond à 4 objectifs : fournir les clés de compréhension des enjeux de l’adaptation au changement climatique ; contribuer à la mise en place d’actions adaptatives « concrètes et opérationnelles » ; inspirer les acteurs sur les projets neufs ou existants ; Orienter les professionnels et territoires vers des actions adaptées à leurs besoins et aux caractéristiques de leurs bâtiments.

Le guide propose une lecture par aléas (vague de chaleur, sécheresse, inondation, submersion marine, tempête, feu). Les actions couvrent l’ensemble du cycle de vie du bâtiment (construction, rénovation, exploitation, territoire), et peuvent concerner un lot ou plusieurs lots du bâtiment (fondations, toiture, sous-sol, intérieur, façade, rez-de-chaussée, extérieur…). Le coût (faible, moyen, élevé) de l’opération est également évoqué, tout comme le niveau de compétences requis pour la mener à bien. Enfin, une analyse plus précise permet d’évaluer les impacts et bénéfices des adaptations engagées, ainsi que les éventuels freins et leviers qu’ils soient normatifs, réglementaires, techniques, etc. Pour cette partie, l’Observatoire s’est appuyé sur les témoignages et retours d’expérience du terrain.

L’OID précise que de nombreuses actions préconisées dans le guide sont déjà mises en place sur le terrain mais qu’elles ne sont pas toujours identifiées comme des « actions adaptatives » par les acteurs. « Nombre d’entre elles consistent en la réappropriation de savoir-faire anciens ou de méthodes utilisées dans les conceptions bioclimatiques ».

Le guide est disponible ici.

Rose Colombel
 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Zéro artificialisation nette : les géomètres-experts proposent 10 mesures - Batiweb

Zéro artificialisation nette : les géomètres-experts proposent 10 mesures

L’Ordre des géomètres-experts publie 10 propositions pour limiter l’artificialisation des sols et l’étalement urbain. Parmi elles : recentrer les services dans les centres-bourgs afin de limiter le développement de surfaces commerciales périurbaines, reconquérir les friches industrielles, ou encore revaloriser les espaces verts perméables à l’eau et riches en biodiversité au sein des villes.
Une gamme de robinetterie proche de la nature - Batiweb

Une gamme de robinetterie proche de la nature

Webert puise son inspiration au coeur de la nature. En harmonie avec les éléments de notre environnement : eau, métal, feu, terre et bois, l'italien conçoit ses produits de manière artistique, avec esthétisme, et suivant un processus industriel équilibré entre écologie et technologie.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter