Rénovation immobilière : l'architecte doit établir une prévision exacte du coût de l'opération Vie pratique | 20.09.19

Partager sur :
Un architecte qui sous-évaluerait le coût d’une opération de rénovation immobilière peut être condamné à prendre en charge le dépassement, à titre de dommages-intérêts pour ses clients. Il se doit ainsi d’établir une prévision exacte du montant total des travaux, selon la Cour de cassation.

Lorsque l'on fait appel à un architecte pour une rénovation immobilière celui-ci doit établir une prévision exacte du coût de l'opération, selon la Cour de cassation.
 

Un architecte qui avait sous-évalué le projet a été condamné à prendre en charge le dépassement, à titre de dommages-intérêts pour ses clients.
 

L'architecte a « failli à son devoir de conseil en sous-évaluant le montant des travaux », ont expliqué les juges qui ont à apprécier « souverainement », a dit la Cour, le montant de l'indemnisation des clients.
 

La cour d'appel déclarait qu'un dépassement « de l'ordre de 10% » était admissible. Mais en l'espèce, l'architecte avait fixé un budget de rénovation inférieur de 15 à 25% au coût habituel, « standard », c'est à dire qu'il avait prévu un coût de moins de 900 euros par mètre carré au lieu du ratio standard qui est de 1 000 à 1 100 euros.

 

De plus, cette estimation ne comprenait pas les finitions comme les carrelages et revêtements divers, et le coût total avait quasiment doublé le coût estimé.


L'architecte faisait valoir que la rénovation était d'une qualité exceptionnelle, loin des standards habituels, mais cet argument n'a pas été admis. La justice a au contraire souligné la responsabilité de ce professionnel qui aurait dû se renseigner sur les souhaits et possibilités financières de ses clients pour faire une évaluation exacte.

(Cass. Civ 3, 13.6.2019, N 18-16.643)

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le chantier de rénovation du centre Georges Pompidou va enfin commencer

Le chantier de rénovation du centre Georges Pompidou va enfin commencer

Retardés d’un an, les travaux du centre Georges Pompidou vont bientôt débuter. L’objectif : rénover la célèbre chenille rouge qui serpente le musée conçu par Renzo Piano et Richard Rogers en 1977. Une rénovation qui passera par le changement des escaliers, empruntés par 250 millions de visiteurs et encore jamais changés en plus de 40 ans, et par l’amélioration du confort thermique. L’entrée principale du centre doit également être agrandie. Détails.
Le Grand Palais Ephémère sera conçu par l'architecte J-M Wilmotte

Le Grand Palais Ephémère sera conçu par l'architecte J-M Wilmotte

Le Grand Palais va bientôt se refaire une beauté. Plus de 100 ans après sa création, des travaux de rénovation vont être entrepris à partir de 2021 et jusqu’aux Jeux Olympiques de 2024. Pendant ce laps de temps, un Grand Palais éphémère sera installé sur le Champs-de-Mars pour continuer à recevoir des évènements. La conception du bâtiment de remplacement a été confiée à l’architecte Jean-Michel Wilmotte. Détails.
Sur un bâtiment, une réparation peut excéder sa valeur

Sur un bâtiment, une réparation peut excéder sa valeur

En cas de travaux concernant la remise en état d'un bâtiment suite à un dommage, le client est dans l'obligation d'assumer la totalité des coûts liés au chantier, y compris lorsque ceux-ci dépassent le montant prévu initialement. Le propriétaire de l'édifice est ainsi responsable de son entretien, et c'est à lui d'effectuer des travaux visant à prévenir toute dégradation sous peine de devoir assumer des coûts plus importants en cas de dégât.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter