Jeunes architectes, ils se sont distingués lors du Trophée Béton 2014 Architecture | 12.01.15

Partager sur :
Le lundi 8 janvier 2014, les associations Betocib, et CIMbéton ainsi que la Fondation EFB, ont remis les prix du Trophée Béton 2014-2015, un concours placé sous le haut patronage du Ministère de la Culture. Cette cérémonie s’est déroulée à la Maison de l’architecture en Île-de-France, suite à l’audition des 10 équipes nominées.
Le « Trophée béton, liberté de l’espace » organisé par les associations Bétocib, CIMbéton, et la Fondation École Française du Béton, sous le haut patronage du Ministère de la Culture, récompense les jeunes diplômés de moins d’un an des écoles d’architecture françaises pour la pertinence des qualités esthétiques, techniques et environnementales du matériau béton appliqué à leur projet de fin d’études. Objectif ? Révéler les futurs professionnels, les parrainer et leur offrir une visibilité à l’orée de leur entrée dans la vie professionnelle.

Créé en concours, le concours invite les étudiants à approfondir leurs connaissances en résistance des matériaux suivant une approche structurelle dans le but d'imaginer de nouveaux dialogues entre les jeunes professionnels, les ingénieurs et les entreprises, engagés ensemble en faveur de l’innovation au service de l’architecture en béton. A cet effet, le concours est accompagné d’une série de conférences lors desquelles de prestigieux projets contemporains sont présentés par plusieurs acteurs.

La cérémonie de remise de prix du concours a eu lieu ce 8 janvier. Le jury*, présidé par Nasrine Seraji, architecte, directrice de l’ENSA Paris-Malaquais, a désigné parmi les dix équipes nominées quatre équipes lauréates qui se sont vues répartir la somme de 14 000 euros. En outre, tous les nominés font l'objet d’une exposition, à la Maison d’architecture en Île-de-France, située à Paris du 8 janvier au 19 janvier et du 2 février au 28 février.

Premiers prix

Jérémy Germe et Chloé Thomazo de ENSA Paris Val-de-Seine pour leur projet de Pôle de développement du marché des Olympiades à Paris.

 

Kai Diao, de l'ENSA Versailles s'est également vu primé dans cette catégorie pour son projet de Maison de thé en Chine.

 

Deuxièmes prix

Les second prix du trophée Béton ont été attribués à Samuel Lefebvre de ENSAP Bordeaux pour son projet de Nouveau cloître pour La Sauve (33)...

… ainsi qu'à Guillaume Prolonge de INSA Strasbourg, pour son projet de Muséum d’Histoire Naturelle à Strasbourg (67).

A. LG

* Le jury était composé de deux ingénieurs, Annabelle Datry (TERRELL s.a.s. Société d’Ingénierie) et Antoine Janicot (ETPO Île-de-France) ainsi que trois partenaires Agnès Vince (Architecte-urbaniste en chef de l'État, directrice chargée de l'architecture, adjointe au directeur général des patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication), Michel Perrot (président de la Maison de l’Architecture en Île-de-France) et Gilles Davoine (rédacteur en chef de la revue AMC-Le Moniteur).

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Etienne Tricaud prend les rênes de l'association Bétocib - Batiweb

Etienne Tricaud prend les rênes de l'association Bétocib

Architecte et ingénieur, Etienne Tricaud a été choisi pour remplacer Paul Chemetov à la présidence de l'association Bétocib, qui œuvre pour la valorisation de la construction en béton. Dans le cadre de sa nouvelle fonction, Etienne Tricaud aura notamment la charge de poursuivre la promotion de l'utilisation de ce matériau, tout en mettant en évidence sa capacité à innover.
En Bavière, une maison autosuffisante en énergie et habillée de bois Kebony - Batiweb

En Bavière, une maison autosuffisante en énergie et habillée de bois Kebony

A Sinzing, en Bavière, l’architecte et urbaniste Tanja Sander et son mari voulaient une maison avec un haut degré d’autosuffisance, et qui produise beaucoup d’énergie solaire. Des panneaux photovoltaïques, un système de stockage d’énergie, et une pompe à chaleur air/eau ont donc étaient installés, ce qui permet d’atteindre un degré d’autosuffisance de 85%. Le bois norvégien Kebony a également été choisi pour habiller cette maison à la fois durable, moderne et épurée.
Le Jardin du Luxembourg accueille une crèche démontable - Batiweb

Le Jardin du Luxembourg accueille une crèche démontable

Dans le 6ème arrondissement, le Sénat a prêté une parcelle du Jardin du Luxembourg à la Ville de Paris pour héberger une crèche temporaire. Après un appel à projet, l’agence Djuric Tardio Architectes a imaginé et conçu un bâtiment démontable et remontable. Pour limiter son impact sur l’environnement, elle a été conçue en bois, et montée sur des micropieux afin de restituer le site à l’initial d’ici deux ans.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter