Adaptation du parc social : l’État signe une nouvelle convention avec l’USH Collectivités territoriales | 14.02.17

Partager sur :
Alors que le ministère des Affaires sociales et de la Santé s’est fixé un objectif de 100 000 logements adaptés aux personnes âgées et handicapées dans le parc privé d’ici fin 2017, une nouvelle convention vient d’être signée entre l’État et l’Union sociale pour l’habitat. À travers elle, le mouvement HLM s’est notamment engagé à poursuivre le développement d’une offre de logements adaptés.
En juin 2016 déjà, 80 000 logements privés avaient été adaptés aux personnes âgées ou en situation de handicap – de quoi répondre pleinement à l’objectif fixé au début du quinquennat de François Hollande. Face à cette tendance, le ministère des Affaires sociales et de la Santé vise désormais l’adaptation de 100 000 logements en 2017. Pour y parvenir, 20 millions d’euros supplémentaires ont été octroyés à la loi de financement de la sécurité sociale.

Mais ce n’est pas tout ! En effet, l’État et l’Union sociale pour l’habitat (USH) ont annoncé ce mardi la signature d’une convention pour l’adaptation du parc social. « Si plus de 65 000 logements sociaux ont déjà bénéficié de travaux d’adaptation depuis 2012, ces questions constituent un enjeu majeur des prochaines décennies et cette convention doit permettre d’amplifier cette dynamique sur les années à venir », explique la ministre Emmanuelle Cosse.

Une opération de sensibilisation à très grande échelle

Signée pour trois ans, cette convention « vise à mobiliser les bailleurs sociaux autour des besoins liés à la prise en compte de la perte d’autonomie liés à l’âge ou au handicap dans tous les registres de la gestion patrimoniale, locative, sociale et de proximité », comme le révèle le ministère du Logement.

À travers cette initiative, le mouvement HLM s’est engagé auprès de l’État à « développer une offre de logements adaptés », « améliorer l’articulation avec les politiques locales », et « encourager l’innovation et capitaliser les bonnes pratiques ». Un comité de pilotage sera par ailleurs mis en place afin de veiller au bon respect des engagements des différents acteurs de cette convention.

Cette dernière « permettra de sensibiliser et de mobiliser les bailleurs sociaux aux nouveaux besoins d’habitat des personnes handicapées », selon Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion. « Aujourd’hui, la demande est de développer des formules alternatives entre le domicile privé et l’établissement médico-social garantissant à la fois inclusion sociale et vie autonome. C’est collectivement que nous pouvons transformer les modes d’accompagnement de demain et l’implication du parc social est essentielle », poursuit-elle.

La convention prévoit également un rôle plus important pour la Capeb et la FFB, chargées de sensibiliser les professionnels du bâtiment à la nécessité d’adapter les logements. Une « démarche de territoires préfigurateurs » sera également lancée afin de limiter le nombre d’interlocuteurs des particuliers, permettant finalement de faciliter les processus administratifs.

F.C
Photo de Une : @Logement_Gouv (Twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Financement du Fnap : le mouvement HLM en colère

Financement du Fnap : le mouvement HLM en colère

Il y a un an, François Hollande profitait du 76ème Congrès HLM pour annoncer la création du Fonds national des aides à la pierre (FNAP), censé être financé à parité par l’État et les organismes HLM. Or, un an plus tard, la réalité est bien différente. D’après le projet de loi de finances, l’Etat se contenterait d’apporter une contribution de 200 millions d’euros sur les 500 millions de dotation totale. Une situation inquiétante pour le mouvement HLM.
Baisse du nombre de logements sociaux financés par le gouvernement en 2018

Baisse du nombre de logements sociaux financés par le gouvernement en 2018

Nouveau coup dur pour le monde HLM ! Alors que le secteur fait l'objet d'une importante réforme, le ministre Julien Denormandie a indiqué le 1er février sur Franceinfo que le nombre de biens sociaux financés par l'État était en baisse l'année passée. De fait, 109 000 logements seront produits en 2019, contre 113 000 l'an dernier. Seule catégorie en hausse : celle des Prêts locatifs aides d'intégration (PLAI), destinés aux ménages les plus démunis. Précisions.
Le BIM, un outil au service des bailleurs sociaux ?

Le BIM, un outil au service des bailleurs sociaux ?

En amont des annonces d’Emmanuel Macron ce 10 décembre, l’Union sociale de l’habitat (USH) est revenue sur l’inquiétante réforme des aides au logement (APL) et celle des HLM, déplorant plusieurs mesures injustes. Pourtant, afin de soutenir les efforts menés par les bailleurs sociaux, la maquette numérique pourrait bien représenter une solution viable. Explications.
Les personnes handicapées et âgées mises de côté par le projet de loi Logement ?

Les personnes handicapées et âgées mises de côté par le projet de loi Logement ?

Devant être présenté ce mercredi 4 en Conseil des ministres, le projet de loi Logement dit Elan (Evolution du logement et aménagement numérique) fait toujours autant polémique ! Déjà pointé du doigt par la Confédération nationale du logement et la Fédération française des constructeurs, il s'est plus récemment attiré les foudres de plusieurs associations qui redoutent que le nombre de logements neufs accessibles aux personnes à mobilité réduite ne soit revu à la baisse. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter