Chili : soleil et vent vont alimenter le métro de Santiago en 2018 Collectivités territoriales | 24.05.16

Partager sur :
La présidente du Chili, Michelle Bachelet, a annoncé ce lundi que le métro de Santiago deviendra, en 2018, le premier au monde à s’alimenter majoritairement avec de l’énergie éolienne et solaire. Pour ce faire, les autorités chiliennes ont prévu la construction de deux nouvelles installations dans le désert d’Atacama, une centrale photovoltaïque et un parc éolien, pour un investissement total de 500 millions de dollars.
Le Chili est un pays tout en longueur. S’il s’étire sur plus de 4 200 kilomètres, sa largeur moyenne ne dépasse pas les 180 kilomètres. Situé entre l’Océan Pacifique et l’imposante Cordillère des Andes, le territoire est pauvre en combustibles fossiles et doit importer une grande partie de son énergie.

Pourtant, concernant les énergies non conventionnelles, le pays s’impose de par son dynamisme. Il faut dire que le Chili est riche en ressources naturelles et compte notamment sur un allié de taille : le désert d’Atacama réputé le plus aride au monde et jouissant de conditions d’ensoleillement exceptionnelles.

Depuis quelques années maintenant, les projets dans le domaine des énergies renouvelables (EnR) s’y multiplient et ont permis au Chili de se positionner parmi les pays les plus attractifs pour les EnR, selon un baromètre EY.

« Bien qu'il soit un marché énergétique relativement petit en termes absolus, le Chili continue d'attirer une pléthore de projets de plusieurs gigawatts et constitue l'un des premiers marchés au monde où des projets viables économiquement peuvent concurrencer directement les autres sources d'énergie », indiquait ainsi le cabinet de conseil dans son étude.

Le métro de Santiago se teint de vert

Aujourd’hui c’est un nouveau défi que se lance le Chili, celui d’alimenter le métro de Santiago, la capitale, avec de l’énergie solaire et éolienne.

Le pays, qui s’est fixé comme objectif de générer d’ici 2050 70% de son électricité à partir d’EnR et s’est engagé à réduire de 30% ses émissions de CO2 d’ici 2030, souhaite en effet que le métro devienne dès 2018 le premier au monde à tirer plus de la moitié (60%) de son énergie du soleil et du vent.

Pour parvenir à cet objectif, une centrale photovoltaïque et un parc éolien seront construits dans le désert d'Atacama pour un investissement total de 500 millions de dollars selon les autorités chiliennes.

« Les plus de 2,5 millions de passagers qui utilisent chaque jour le métro (...) vont pouvoir voyager dans un moyen de transport qui prend soin de la planète, qui réduit notre empreinte carbone et qui rend possible un avenir durable pour tous », a déclaré Michelle Bachelet.

Deux nouvelles installations

La centrale El Pelicano, dont la construction par SunPower, filiale du géant pétrolier français Total, commencera mi-2016, comptera 250 000 panneaux solaires et produira l'équivalent de la consommation de 100 000 foyers.

Le consortium brésilien Latin American Power (LAP) sera lui charger de bâtir le parc éolien San Juan de Aceituno, avec une capacité de production de 185 mégawatts, la plus importante de ce type au Chili.

La centrale fournira 42% de l'énergie du métro, le parc 18% et les 40% restants seront apportés par Chilectra, la compagnie nationale d'électricité.

En intégrant les énergies éolienne et solaire, le métro de Santiago, qui compte actuellement cinq lignes et 100 stations, sur une longueur totale de 103 kilomètres, diminuera ses émissions de CO2 de 130 000 tonnes par an, presque l'équivalent des gaz dégagés en 2015 (159 000 tonnes).

R.C (Avec AFP)
Photo de une : © Rose Colombel (Métro de Santiago)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le potentiel grandissant du Chili en matière d’énergies renouvelables - Batiweb

Le potentiel grandissant du Chili en matière d’énergies renouvelables

Je ne pouvais partir au Chili passer quelques semaines de vacances sans vous parler de deux sujets qui font du pays une référence : les énergies renouvelables et les constructions parasismiques. Dans ce premier article, je vous propose de faire le point sur les ambitions chiliennes en matière d’EnR. Le Chili a la chance de compter sur le désert d’Atacama qui profite d’un ensoleillement unique. Il est un véritable eldorado du solaire, avance même EDF Energies Nouvelles !
15 propositions pour accélérer le développement de la méthanisation  - Batiweb

15 propositions pour accélérer le développement de la méthanisation

Le 1er février dernier, Sébastien Lecornu installait un groupe de travail sur la méthanisation. Ce lundi, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a dévoilé 15 propositions pour accélérer l’installation d’unités de méthanisation partout en France. Elles viennent s’ajouter aux dix conclusions présentées en janvier dernier par le groupe de travail éolien, dans le cadre du Plan de libération des énergies renouvelables. Précisions.
10,3 millions de professionnels mobilisés par les énergies renouvelables à travers le monde - Batiweb

10,3 millions de professionnels mobilisés par les énergies renouvelables à travers le monde

Le nombre d'emplois créés dans le secteur des énergies renouvelables a de nouveau augmenté en 2017, à hauteur de 5,3% par rapport à l'année précédente. Avec 500 000 postes supplémentaires, ce ne sont pas moins de 10,3 millions de professionnels qui évoluent au sein de cette industrie, et ce dans le monde entier. D'après l'Irena (Agence internationale pour les énergies renouvelables), 28 millions d'emplois pourraient encore voir le jour d'ici 2050.
18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables - Batiweb

18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables

Nul doute que Ségolène Royal aura suivi la nouvelle avec attention, et que l’ex-ministre de l’Environnement sera ravie des résultats publiés ce 18 mai par le Syndicat des énergies renouvelables (SER). L’organisme indique en effet que l’électricité renouvelable représentait 18% de la consommation électrique française au premier trimestre 2017. Un chiffre qui devrait encore progresser au vu des nouveaux raccordements prévus cette année.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter