Les grands projets d'infrastructures revus à la baisse

Collectivités territoriales | 11.07.12
Partager sur :
Les grands projets d'infrastructures revus à la baisse - Batiweb
Jérôme Cahuzac, le ministre délégué au Budget, a annoncé qu'il ne sera pas possible de réaliser tous les projets d'infrastructures de transport annoncés par le précédent gouvernement.

Il faudra abandonner certains grands projets d'infrastructures, a averti mercredi le ministre sur France 2. Jérôme Cahuzac s'est notamment interrogé sur l'intérêt de prolonger certaines lignes de TGV « pour un gain de temps marginal, alors qu'il serait peut-être plus urgent de consacrer cet argent à l'entretien des lignes ferroviaires secondaires ».

Le Schéma national des infrastructures de transports (Snit), prévu par la loi Grenelle 1, établi sous le précédent gouvernement, fixe à 245 milliards d'euros sur 25 ans l'enveloppe nécessaire pour moderniser et entretenir les infrastructures existantes tout en développant de nouvelles installations. Une ambition que les experts du secteur jugent démesurée en l'état actuel des finances publiques. Le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, a annoncé qu'une commission serait désignée pour hiérarchiser les projets et juger de leur faisabilité financière.

B.P (source AFP)

Redacteur