Quand la Bretagne trace le parcours des déchets du BTP et de l'artisanat

Collectivités territoriales | 04.08.14
Partager sur :
Quand la Bretagne trace le parcours des déchets du BTP et de l'artisanat - Batiweb
L'Observatoire régional des Déchets de Bretagne publie sa première édition des chiffres clés des déchets, portant essentiellement sur l'année 2012. Le but est de permettre aux collectivités de mettre en place un plan d'actions pour atteindre les objectifs nationaux et ceux fixés dans les plans de prévention et de gestion des déchets pilotés par le conseil régional et les conseils généraux. Zoom sur les déchets du BTP et de l'artisanat.

Le BTP est souvent pointé du doigt comme le plus gros pourvoyeur de déchets à l'échelle nationale mais qu'en est-il à l'échelle régionale ? Pour la première fois, la Bretagne publie les chiffres clés des déchets, notamment ceux du bâtiment, des travaux publics et de l'artisanat, pour l'année 2012.

Il en ressort que les activités de la filière bâtiment ont produit 465 000 tonnes de déchets non dangereux et celles des travaux publics 57 000 tonnes dans la région. La majorité de ces déchets était « des déchets en mélange avec une minorité de déchets inertes ». 251 000 tonnes ont été traitées en Bretagne, notamment par enfouissement (65 %), tandis que le reste a été envoyé hors région.

Du côté de l'artisanat, les déchets non dangereux représentent 104 300 tonnes, soit 27 % du gisement total des déchets du secteur. Les déchets des activités bâtiment de l'artisanat représentent environ 60 % des tonnages produits.

L'amiante en tête de liste

Concernant les déchets dangereux, 28 500 tonnes de déchets ont été produits en 2012 par les activités bâtiment et 14 500 par les activités des TP. Il s'agit en grande majorité de « déchets d'amiante liés à des matériaux inertes » (93%). Ainsi, 13 500 tonnes de déchets ont été traitées directement en Bretagne, par enfouissement (94 %) tandis que le reste a été envoyé hors région.

L'artisanat a produit pour sa part moins de déchets dangereux que le BTP : 19 500 tonnes, issues principalement de l'activité « Mécanique et carrosserie ». Le tonnage restant est réparti, dans des proportions beaucoup plus faibles, entre dix-huit secteurs d'activités de l'artisanat. Les travaux de couverture représentent par exemple 4 % des déchets, les travaux d'intérieur 3 %.

Vers le recyclage

7,5 millions de tonnes de déchets inertes ont été générées en 2012 sur le territoire régional par les entreprises de travaux publics. Les déchets inertes représentent 99,1 % des 7,6 millions de tonnes de déchets produites par cette activité. Les « Terres et matériaux meubles non pollués » représentent la part la plus importante du gisement (64 %), suivis des graves et des matériaux rocheux (28 %). Plus de la moitié des déchets inertes produits par l'activité des TP ont été sortis des chantiers en 2012, ce qui représente 4,6 millions de tonnes. Un quart est envoyé en plateforme de recyclage (cette part atteint 41 % dans le Morbihan) tandis que 39 % des déchets sont réemployés sur les chantiers.

Pour l'activité bâtiment, 1,3 millions de tonnes de déchets inertes ont été générées en 2012 en Bretagne, en provenance des chantiers de démolitions/déconstruction (64 %), de réhabilitation (29,5 %) et de construction neuve (6 ,5 %).

Ces déchets sont ensuite traités sur des installations bretonnes (78 %, soit 4,6 millions de tonnes en 2012), réutilisés sans passage par une installation, envoyés hors région ou hors des circuits réglementés (22 %).

Enfin, pour l'artisanat, 263 400 tonnes de déchets inertes ont été produits. La quasi totalité provient de l'activité bâtiment, notamment des travaux de maçonnerie générale et des travaux de couverture.

C.T
© laurent davaine - Fotolia.com

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

KILOUTOU, loueur de matériel pour les entreprises du BTP, de l'industrie et des collectivités présente sa GAMME DE CHAUFFAGE ! - Batiweb

KILOUTOU, loueur de matériel pour les entreprises du BTP, de l'industrie et des collectivités présente sa GAMME DE CHAUFFAGE !

En permanence à l'écoute des besoins des professionnels du bâtiment et des travaux publics, KILOUTOU, leader de la location de matériels en France, vous propose une gamme complète de chauffages : -Chauffages industriels électrique, au gaz ou au fioul -Utilisations intérieures et extérieures -Tarifs dégressifs adaptés à la durée de la location -Plus de 10000 matériels disponibles à la location pour un volume chauffé de 10 m3 à plus de 10 000m3.
KILOUTOU, loueur de matériel pour les entreprises du BTP et de l’industrie présente sa GAMME DE CHAUFFAGE !  - Batiweb

KILOUTOU, loueur de matériel pour les entreprises du BTP et de l’industrie présente sa GAMME DE CHAUFFAGE !

En permanence à l’écoute des besoins des professionnels du bâtiment et des travaux publics, KILOUTOU vous propose une gamme complète de chauffages (industriels électrique, au gaz ou au fioul) pour des utilisations intérieures ou extérieures. Plus de 10 000 matériels disponibles à la location pour un volume chauffé de 10 m3 à plus de 10 000m3, avec des tarifs dégressifs adaptés à la durée de la location !
Plombé par le BTP, l'intérim recule de 2,9 % - Batiweb

Plombé par le BTP, l'intérim recule de 2,9 %

En baisse depuis août, l'emploi intérimaire a encore reculé de 2,9 % en octobre 204 par rapport à la même période l'an dernier, fortement affecté par la chute des effectifs dans le secteur du BTP, selon le Baromètre Prism'Emploi publié mercredi. L'emploi intérimaire connaît cependant une évolution contrastée selon les régions.