Réunion décisive autour de Ségolène Royal sur le sort du barrage de Sivens? Collectivités territoriales | 04.11.14

Partager sur :
Défenseurs de l'environnement, représentants des agriculteurs, élus locaux, experts... la ministre de l’Écologie réunissait mardi soir les acteurs concernés par le barrage contesté de Sivens. Neuf jours après le décès sur place de Rémi Fraisse, lors de violents affrontements entre manifestants et forces de l'ordre, et après de nouveaux débordements ce weekend, cette réunion de crise visait à éclaircir le sort du projet suspendu de fait, avec une faible probabilité qu'une décision soit toutefois rendue.
La ministre Ségolène Royal avait d'abord affirmé qu'elle recevrait le 4 novembre uniquement les élus locaux du Tarn, lors d'une réunion consacrée au Barrage de Sivens. Puis dans « un second temps (...) les associations agricoles et de protection de l'environnement, jeudi et vendredi.» Finalement, tous étaient attendus ce mardi soir au ministère de l’Écologie.

Il n'est pas question de « tout ou rien » dans la recherche d'une solution au conflit à propos de ce projet contesté, avait déclaré Ségolène Royal plus tôt dans la matinée.

Les solutions alternatives examinées

« J'entends dire 'on va reculer, on va avancer, on va s'obstiner...' Non, ce n'est pas comme ça que les choses se passent », avait-t-elle ainsi prévenu sur France 2. Il faut « que chacun accepte de renoncer à une partie de sa vérité pour construire une vérité collective au service du pays ».

Et de poursuivre : « nous allons construire collectivement et le rapport (d'expertise commandité par le ministère, ndlr) met sur la table un certain nombre de solutions. Le rapport ne dit pas qu'on arrête tout (…) Nous pouvons faire ce que dit le rapport, examiner toutes les solutions alternatives », a-t-elle ajouté.

Prônant « une solution qui permette à la profession agricole de vivre, à l'environnement d'être protégé », la Ministre avait pour finir lancé : « à quoi ça ressemblerait de tout arrêter sans réfléchir? Ce n'est pas le sujet. Et de tout continuer sans réfléchir? Ce n'est pas la solution » .

Renoncer au barrage, « une question de bon sens »

Envoyé spécial du président François Hollande pour la protection de la planète,  Nicolas Hulot s'est pour sa part prononcé pour l'abandon du barrage de Sivens, dans une interview parue mardi dans Le Parisien/Aujourd'hui en France. « Ce n'est pas une question d'écologistes contre agriculteurs, c'est simplement une question de bon sens. On aurait déjà dû le faire plus tôt, et étudier d'autres alternatives au barrage », avait-il ainsi déclaré.

Le projet de barrage tarnais « est certes légal, mais je ne suis pas sûr qu'il soit légitime », avait estimé le défenseur de l'environnement pour qui « les procédures d'évaluation publique sont parfois de simples habillages, des simulacres où la parole des citoyens n'est pas prise en compte, tout comme les rapports d'experts ».

Amorcé à 18 heures ce mardi, le rendez-vous autour de Ségolène Royal devait se conclure par une déclaration de la Ministre, avec une faible probabilité qu'une décision soit toutefois rendue.  


A. LG (avec AFP)
© stokkete (Fotolia)

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Uniso démontre les bénéfices de la rénovation énergétique

Uniso démontre les bénéfices de la rénovation énergétique

Si les Français semblent de plus en plus sensibles aux enjeux de la rénovation énergétique, de tels travaux peuvent vite s'avérer particulièrement coûteux. L'efficacité des opérations et le retour sur investissement peuvent également être des freins au lancement d'un projet de rénovation. Pour lever tous les doutes qui subsistent encore sur ce domaine, Uniso, spécialiste de l'isolation par l'extérieur, a récemment publié une infographie balayant l'ensemble des bénéfices de tels travaux.
Quelles solutions pour l'avenir du barrage de Sivens ?

Quelles solutions pour l'avenir du barrage de Sivens ?

Une cinquantaine d'agriculteurs de la FDSEA et des JA du Tarn se sont rassemblés ce vendredi devant la préfecture d'Albi pour soutenir le maintien du projet contesté de barrage de Sivens. Les experts mandatés pour trouver une issue à la crise ont de leur côté remis un rapport à la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, dans lequel ils récencent plusieurs hypothèses.
Gouvernement Valls II : qui sont les nouveaux ministres ?

Gouvernement Valls II : qui sont les nouveaux ministres ?

Suite à la démission du gouvernement, le président de la République a demandé à Manuel Valls de composer une nouvelle équipe. La liste d'un remaniement assez limité a été dévoilée ce mardi par Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de l'Elysée. Finalement, pas de changement du côté du ministère du Logement et de l'Ecologie. En revanche, le ministère de l'Economie revient à Emmanuel Macro et la Culture à Fleur Pellerin.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter