Rubans du Patrimoine 2016 : 5 chantiers de rénovation distingués au niveau national Collectivités territoriales | 06.06.16

Partager sur :
Ce concours, organisé en partenariat avec l’Association des Maires de France, la Fédération Française du Bâtiment, la Fondation du patrimoine et la Caisse d'Epargne, récompense des communes et structures intercommunales ayant réalisé des opérations de restauration ou de mise en valeur de leur patrimoine bâti. Découvrez les lauréats de la 22e édition.

Pour cette 22 édition des Rubans du Patrimoine, le jury national - présidé par Guy Sallavuard, directeur des relations institutionnelles de la Fondation du patrimoine – a étudié 18 dossiers proposés par les jurys régionaux, parmi les 98 dossiers éligibles reçus cette année.

Les prix ont été décernés selon les critères suivants : intérêt et valeur du patrimoine considéré, parti architectural et qualité de la mise en œuvre, retombées de ces opérations d’un point de vue social, économique, culturel, environnemental et touristique.

L'église Saint-Pierre Saint-Benoît à Perrecy-les-Forges

Dans la catégorie « Commune de moins de 3 500 habitants », le prix est décerné à Perrecy-les-Forges (Saône-et-Loire) pour la restauration de l'église Saint-Pierre Saint-Benoît.

Inscrite à l’Inventaire des Monuments Historiques en 1862, l'église est l'un des édifices majeurs de l'art roman en Bourgogne. Le bâtiment présentait de graves désordres dans sa nef, en raison de la suppression au XIXe siècle des entraits bas et des poinçons de la charpente.

Des travaux de consolidation et de contrebutement des maçonneries ont été nécessaires pour redonner au bâtiment toute sa stabilité. La charpente a été intégralement démontée pour permettre la reprise des assemblages et la restitution des entraits bas indispensables à sa bonne tenue.

Ces travaux obligatoires ont été aussi l'occasion de restaurer les parements intérieurs et les vitraux, et d'installer un nouvel éclairage dans l'église.

La chapelle du château à Châteaugiron

Dans la catégorie « Commune entre 3 500 et 20 000 habitants », le prix revient à Châteaugiron (Ille-et-Vilaine), avec la restauration de la chapelle du château où s’est installé le centre d’art « Les 3 CHA ».

En 2009, la mairie a lancé des travaux de restauration de la chapelle pour lui redonner vie, la mettre en valeur et l'ouvrir au public. Deux décisions sont prises : le décor néo-gothique sera déposé et les décors peints consolidés et restaurés. Par ailleurs, la charpente lambrissée sera restituée.

La ville a souhaité accueillir un centre d'art au cœur de la chapelle. « Les 3 CHA » (La CHApelle du CHAteau de CHAteaugiron) a été inauguré en 2015 et a accueilli 7 000 visiteurs en 6 mois, en proposant une riche programmation culturelle contemporaine.

L'hôtel du Président Tyndo des communes du Thouarsais

Dans la catégorie « Commune de plus de 20 000 habitants », la Communauté de Communes du Thouarsais (Deux-Sèvres) a été récompensée pour la restauration de l’hôtel du Président Tyndo. Inscrit au titre des Monuments Historiques en 2013, l'édifice passablement délabré a été reconverti en conservatoire de musique et de danse.

Les bâtiments ont été restaurés en rétablissant les dispositions anciennes du bâtiment de la Renaissance : restauration des façades en pierre de taille, restitution des menuiseries à vitraux, dégagement et restauration des cheminées médiévales aux décors peints du XVIIème , restitution de parquets et de terre cuite traditionnelle, restauration des menuiseries du XVème siècle par greffe

Prix spécial du jury et prix spécial « dynamisme territorial »

Un prix spécial du jury a été décerné à la ville de Houdan (Yvelines), pour la réhabilitation intérieure du donjon du XIIe siècle et de ses accès. Une partie essentielle du travail de restauration a été de remettre en valeur les parements intérieurs du donjon, en pierre de taille et moellons, identiques à ceux de l'extérieur.

La commune de L'Isle-Adam (Val d'Oise) reçoit pour sa part le prix spécial « dynamisme territorial », suite à la rénovation des cabines de bain en bois de sa plage.

La remise des prix nationaux aura lieu le 5 octobre prochain à Paris. 13 prix régionaux ont également été décernés aux communes dont les dossiers ont été sélectionnés par un jury interrégional pour concourir au niveau national. Cette année, 27 prix départementaux ont été décernés par les jurys interrégionaux.

Les prix régionaux et départementaux seront remis localement, lors de manifestations organisées dans les communes par les représentants des quatre partenaires au cours du 2ème semestre 2016.

Photo de Une : © Commune Perrecy-les-Forges

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Nouvelle vie pour l’Hôtel des Postes de Strasbourg

Nouvelle vie pour l’Hôtel des Postes de Strasbourg

Bâtiment historique s’il en est, l’Hôtel des Postes de Strasbourg se situe dans le quartier de la Neustadt, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. L’édifice, inauguré il y a plus d’un siècle, fera l’objet d’un important chantier mené par Poste Immo et Bouygues Immobilier à compter du printemps 2019. Dans ce sens, l’ensemble sera transformé en un programme mixte mêlant, entre autres, logements, bureaux et brasserie-restaurant.
La Capeb Auvergne-Rhône-Alpes récompense des ouvrages d’exception

La Capeb Auvergne-Rhône-Alpes récompense des ouvrages d’exception

La 16e édition des Trophées du Patrimoine et de l’Environnement, organisée par la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes, a dévoilé ses lauréats. Six entreprises ont été récompensées pour leur savoir-faire en matière de restauration des bâtiments anciens. Ces projets, menés dans le respect de l’environnement et des styles régionaux, ont permis de mettre en lumière la pluralité des métiers de l’artisanat du bâtiment.
Le GMH élit deux présidents

Le GMH élit deux présidents

Ces quatre prochaines années, ce n’est pas un mais deux présidents qui vont diriger le Groupement Français des Entreprises de Restauration de Monuments Historiques (GMH). Lors de l’Assemblée générale du 28 avril 2016, Gilles de Laage et Frédéric Létoffé ont été élus co-présidents. Ils succèdent à Didier Durand dont le mandat arrivait à terme.
À Vézelay, la basilique restaurée dans les règles de l’art

À Vézelay, la basilique restaurée dans les règles de l’art

À Vézelay (89), la basilique Sainte Marie-Madeleine attire près d’un million de visiteurs par an. Construite au IXème siècle, elle a fait l’objet d’une vaste restauration par l’architecte Viollet-le-Duc en 1840. Depuis, des fissures et des infiltrations se sont formées sur le monument. Un programme de restauration en plusieurs tranches a donc été lancé en 2014. Actuellement, l’entreprise SMBR travaille sur les enduits des voûtes. Pour redonner sa luminosité à la basilique et rester fidèle aux matériaux d’origine, le choix s’est porté sur la chaux aérienne.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter