Bétons bas carbone : Edycem et Centrale Nantes lancent une Chaire de recherche Développement durable | 21.07.20

Partager sur :
Après le succès d'une première Chaire autour des bétons innovants, Edycem et Centrale Nantes réitèrent l'expérience en lançant une nouvelle Chaire baptisée « Des bétons responsables au service de l'environnement », dans le but de développer des formulations de bétons bétons bas carbone plus durables et résistants.

En 2015, l'entreprise Edycem et Centrale Nantes lançaient une Chaire internationale de recherche et d'enseignements autour des bétons innovants et de leurs nouvelles applications, donnant lieu à plusieurs thèses de doctorat ayant été soutenues et à des innovations tels que Smartcem, le premier béton connecté, Techniliss, un béton isolant structurel, ou encore le concept éco-responsable Edy'eco, 

 

Développer des bétons plus durables

 

Cinq ans plus tard, ces première recherches ayant été un succès, Edycem et Centrale Nantes ont décidé de renouveler leur partenariat à travers la création d'une nouvelle Chaire de recherche intitulée « Des bétons responsables au service de l'environnement ».

 

D'une nouvelle durée de cinq, elle représentera un investissement de trois millions d'euros.

 

L'objectif ? Aller encore plus loin pour développer des bétons bas carbone toujours plus innovants et mieux adaptés à la ville de demain.

 

Cette deuxième Chaire donnera lieu à trois nouvelles thèses :

 

  • Une première sur les bétons bas carbone, avec une étude sur le comportement et la performance des bétons prenant en compte les nouveaux ciments qui seront intégrés dans la norme NF EN197-1, comme le CEM II / C-M, dont le taux de clinker varie entre 50 et 64 %. Pour traiter ce sujet, Edycem pourra compter sur le soutien de l'Association Technique de l'Industrie des Liants hydrauliques (ATILH), qui travaille sur la réduction de l'empreinte carbone du ciment.

 

  • La deuxième thèse portera sur l'optimisation de la formulation de chaussées drainantes pour les voiries, notamment en créant des matériaux issus de la déconstruction perméables et possédant des propriétés d'évapotranspiration pour lutter contre les îlots de chaleur urbains et les risques d'inondations. L'entreprise Charier, spécialisée dans les travaux publics et experte dans l'extraction de granulats, la déconstruction, les terrassements et le génie civil, apportera son expertise.

 

  • Enfin, la troisième thèse s'intéressera à la résistance des bétons dans les stations de traitement d'eau pour s'assurer de la pérennité des ouvrages hydrauliques soumis à un des produits chimiques très agressifs. Pour cette thèse, Edycem a dressé un partenariat avec l'entreprise Roturier SAS, spécialisée dans le génie civil hydraulique depuis 1955. Elle testera notamment les nouvelles formulations de bétons créées, pour vérifier leur résistance et leurs réactions dans des milieux agressifs.

 

« La maîtrise du béton représente un enjeu technique et financier majeur. On ne peut imaginer les conséquences environnementales et sanitaires que pourraient avoir des fuites dans une station d’épuration par exemple. Les ouvrages sur lesquels nous intervenons exigent que le matériau garantisse une tenue dans le temps jusqu’à 50 ans. L’innovation qui découlera de cette thèse sera profitable à tous, du maître d’ouvrage à l’utilisateur final », souligne ainsi Julien Caillaud, Directeur d’exploitation de l’entreprise Roturier SAS. 

 

C.L.

Photo de une : Charles Marion

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Nouvelle étape pour la Chaire de recherche Edycem – Centrale Nantes - Batiweb

Nouvelle étape pour la Chaire de recherche Edycem – Centrale Nantes

En février 2015, Edycem et Centrale Nantes ont signé la Chaire internationale de recherche et d’enseignement des « bétons innovants pour de nouvelles applications ». D’une durée de cinq ans, elle vise notamment à moderniser la formulation des matériaux cimentaires et à améliorer leur bilan énergétique. Ce mardi, le partenariat a franchi une nouvelle étape : les deux premières thèses de doctorat ont été soutenues. Précisions.
Chaire Ingénierie des bétons : partenariat reconduit entre l’EFB et l’ESTP - Batiweb

Chaire Ingénierie des bétons : partenariat reconduit entre l’EFB et l’ESTP

Réunis en 2014 autour de la création d’une Chaire Ingénierie des Bétons, la Fondation Ecole Française du Béton (EFB) et l’ESTP Paris ont annoncé prolonger leur partenariat jusqu’en 2024. Après cinq années de collaboration, les deux partenaires ont décidé de reconduire pour trois ans encore leur coopération qui soutient et valorise la connaissance et l’utilisation du béton.
Un béton « plus vert » grâce au graphène - Batiweb

Un béton « plus vert » grâce au graphène

Des experts de l’Université d’Exeter au Royaume-Uni ont développé un béton « plus vert » en utilisant du graphène. Baptisé GraphCrete, le nouveau matériau composite est deux fois plus fort et quatre fois plus résistant à l’eau que les bétons existants. Autre avantage : sa production aurait moins d’impact sur l’environnement. L’innovation pourrait ainsi venir révolutionner le secteur de la construction et contribuer au développement de villes plus durables. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter