Économie circulaire : « Il faut donner l’opportunité aux jeunes d’agir »

Développement durable | 10.05.21
Partager sur :
Économie circulaire : « Il faut donner l’opportunité aux jeunes d’agir » - Batiweb
A l’occasion des Rendez-vous du Mondial du Bâtiment, organisés ce vendredi 7 mai, Stéphane Le Guirriec, directeur général d’AGYRE et Franck Le Nuellec, Directeur R&D du CCCA-BTP, ont débattu sur le thème de l’économie circulaire. A travers leur récent partenariat, ils ont évoqué « l’importance du bon sens » de cette récente démarche qui allie, aujourd’hui, tous les grands enjeux du secteur de la construction.

Interrogé sur les nouvelles compétences de l’économie circulaire lors du 2ème rendez-vous du Mondial du Bâtiment, organisé ce 7 mai, Franck le Nuellec, Directeur R&D du CCCA-BTP déclare : « Notre objectif est d’innover, et d’ancrer l'accélération de la transition écologique via la formation. Il faut favoriser cette montée en compétence, et ce tout au long du parcours de vie d’un jeune apprenti car rappelons-le : la formation est un pilier de l’économie circulaire. Elle apprend à penser autrement, différemment, la construction et à englober l’ensemble du dispositif d’éco-conception. » 

Stéphane Le Guirriec, directeur général d’Agyre, souligne : « Il faut traiter l’économie circulaire d’une part sous l’angle de la formation, pour l’ensemble des apprenants, et d’autre part arriver à la déployer sur le terrain, pour qu’elle arrive à dépasser le seul domaine des déchets. Il y a donc un engagement fort, et une double responsabilité qui est portée par ce partenariat. »

La mise en place de formations-actions

D’après Franck Le Nuellec : « 32% des jeunes de 18-30 ans ont envie de s’inscrire dans cette démarche écologique et sociétale. » Après avoir annoncé mi-avril s'être associés pour créer une nouvelle offre à destination des apprentis, et après avoir lancé WinLab' Innovation Live, une série de cinq web-conférences pour informer sur les thématiques majeures de l'économie circulaire, dont la prochaine a lieu le 8 juin (WIL 3 : Approvisionnement durable et territoires, à 17h), le CCCA-BTP et Agyre entreprennent à nouveau, une opération concrète dites de « formations-actions ».

En effet, dès septembre/ octobre, une section régionale d’apprentis-maçon pourra bénéficier d’un cursus privilégié. « Nous allons les accompagner dans la durée, et avec un retour d’investissement rapide en termes de résultats pour arriver à favoriser leur application », précise le directeur R&D du CCCA-BTP.

Donner du sens à cette démarche 

Alors que les maîtres d’apprentissages s’ouvrent de plus en plus à cette nouvelle génération dans le but de faire bouger les choses durablement et rapidement, le directeur R&D du CCCA-BTP indique que pour cela : « il faut arriver à faire en sorte que ces jeunes portent cette bonne parole. »

Stéphane Le Guirriec explique: « Il faut travailler sur l’ensemble des domaines, sur les 7 piliers qui sont inscrits dans ces domaines, mais plus on prendra du retard sur le déploiement de tels ou tels piliers, plus on aura du mal à tenir tous les engagements à la hauteur de nos ambitions et de ce que réclame aujourd’hui l’environnement. »  Il ajoute : « il faut remettre du sens dans l’approche de l’économie circulaire. Donner du sens aux apprenants, donner du sens à leur métier et donner du sens à leurs parcours professionnels »

Malgré avoir constaté ces derniers temps, que de nombreux éléments étaient en train de se positionner en faveur de l’économie circulaire, le directeur général d’Agyre note « l’urgence d’agir », et conclut : « il faut s’engager davantage dans cette voie pour révolutionner nos façon de faire en matière environnementale. »

 

Les 7 piliers de l'économie circulaire selon l'Ademe

Ces cinquante dernières années, l’Homme a multiplié par dix sa consommation en ressources naturelles et en matières premières, augmentant ainsi la quantité des déchets issus de bien périssables. C'est pourquoi le principe de l’économie circulaire s’appuie sur une gestion sobre et efficace des ressources.

Pour cela, l’Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) prend en compte 3 champs, qui reposent sur 7 piliers. 

 

 

Marie Gérald 

Photo de Une : AdobeStock.

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Batimat : le photovoltaïque et l'autoconsommation, mariage d'amour et de raison - Batiweb

Batimat : le photovoltaïque et l'autoconsommation, mariage d'amour et de raison

En plein Mondial du Bâtiment, l'Agence qualité construction (AQC) organisait ce jour une conférence animée par Jean Damian, président du Groupement des métiers du photovoltaïque (GMPV-FFB). Le thème ? L'utilisation de l'énergie solaire au service de l'autoconsommation électrique. Batiweb, qui a assisté à cette présentation, vous dévoile en exclusivité les réflexions qui ont été menées lors de cette dernière.
Plan Climat et transition énergétique : quelle feuille de route pour la France en 2018 ? - Batiweb

Plan Climat et transition énergétique : quelle feuille de route pour la France en 2018 ?

2018 sera une année charnière pour la transition énergétique et le Plan Climat de la France ! Profitant de la présentation de ses vœux pour les douze mois à venir, Nicolas Hulot a dévoilé la feuille de route du ministère de la Transition écologique et solidaire portant sur le premier semestre. De l’énergie au climat, en passant par la rénovation des bâtiments, tour d’horizon des principales annonces du gouvernement.
Économie circulaire : AGYRE et le CCCA-BTP partenaires - Batiweb

Économie circulaire : AGYRE et le CCCA-BTP partenaires

AGYRE et le CCCA-BTP annoncent s’associer pour accélérer la transition vers une économie circulaire par la formation. Ensemble, ils vont développer une nouvelle offre pour accompagner les apprenants. Au programme, des espaces d’expérimentations, des séminaires et des conférences. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la démarche d’open innovation initiée par le CCCA-BTP avec l’incubateur WinLab’.
Le budget 2017 du ministère de l’Écologie validé par l’Assemblée nationale - Batiweb

Le budget 2017 du ministère de l’Écologie validé par l’Assemblée nationale

Alors que l’Accord de Paris, adopté suite à la COP21 qui s’est tenue en 2015, se met en application progressivement, le budget 2017 octroyé au ministère de l’Écologie, du Développement et de la Mobilité durables a été, quant à lui, validé par l’Assemblée nationale le 2 novembre dernier. 35 milliards d’euros seront ainsi consacrés aux actions menées par Ségolène Royal, qui a fait de la transition énergétique son fer de lance.