« Ecoterritoires » accompagne les collectivités dans leur transition écologique Développement durable | 17.12.20

Partager sur :
Le cabinet de conseil CTR-Leyton annonce le lancement d’« Ecoterritoires », un programme destiné aux collectivités locales afin de les accompagner dans leur transition énergétique. Le dispositif s’articule autour de trois chantiers prioritaires : le passage à l’électricité verte, la réalisation d’un audit pour engager des opérations de rénovation et la diffusion des bonnes pratiques pour les citoyens.

Le lancement du programme « Ecoterritoires » fait suite au baromètre CRT-Leyton/Odoxa consacré à la transition écologique des territoires. L’étude, réalisée auprès de 3 200 Maires et habitants, s’interroge sur la perception des Français vis-à-vis des enjeux écologiques et des stratégies adoptées. 

Parmi les principaux enseignements, le fait que la transition écologique soit la priorité assignée par les Français et leurs maires. 94% des élus ont en effet exprimé leur volonté de mettre l’écologie au cœur de leur mandat. Ils expriment cependant le besoin d’un accompagnement renforcé pour « la mise en place des actions concrètes pour rénover leurs villes, leurs bâtiments et leurs installations scolaires et sportives », souligne Maxime Jacquier, directeur général Leyton-CTR France. 

S’agissant du financement de la transition écologique, 48% des maires se sentent « bien accompagnés », 41% estiment les aides comme « assez incitatives » et seules 26% les considèrent « suffisantes ». Ils pensent être en avance en matière de préservation de la biodiversité (49%), de réduction des déchets (44%) et de sensibilisation de leurs administrés (42%).

Du côté des habitants, ils sont 33% à estimer que leur ville est en retard (33%) plutôt qu’en avance (8%) en matière de transition écologique. Et pour ce qui est de la communication, ils ne sont pas plus de 39% à se dire « bien informés » de l’action menée par leur commune. Et seuls 47% sont satisfaits des mesures engagées pour rendre leur territoire plus écologique. 

Les priorités diffèrent aussi : si les Maires placent le développement de pistes cyclables en tête de leurs priorités (49%), le sujet n’est évoqué que par 21% des habitants, qui eux privilégient la sécurité ou encore la lutte contre la pollution (39% vs 14% pour les Maires). 

Le plan de relance va-t-il booster les actions ? 76% des maires estiment que les mesures vont répondre aux besoins des communes pour mettre en œuvre la transition écologique, mais seulement 10% en sont « tout à fait » convaincus. Quoi qu’il en soit, les élus « sont déterminés à aller vite pendant leur mandat et cherchent à activer les financements possibles », indique Maxime Jacquier. Et 58% des habitants se déclarent prêts à ce que la ville dépense plus pour la transition énergétique.  

Un programme pour des villes plus durables 

Pour accompagner les collectivités locales dans leur transition, CTR-Leyton a pensé des outils « concrets » proposés à travers le programme « Ecoterritoires ». Ce dispositif d’accompagnement est destiné aux mairies de communes de 5 000 à 20 000 personnes. Il s’articule autour des trois chantiers prioritaires. 

Le passage à l’électricité verte pour faire en sorte que 100% de l’électricité consommée soit durable et renouvelable. Un engagement dont l’efficacité est « traçable » grâce aux Garanties d’Origine, qui atteste l’usage d’énergie verte.

Deuxième action, la rénovation du patrimoine de la ville. CTR-Leyton rappelle que les bâtiments communaux représentent plus de 80% de la consommation énergétique d’une ville. Le cabinet de conseil propose ainsi la mise en place d’un pré-audit afin de recenser les besoins, puis d’accompagner la municipalité dans l’obtention de Certificats d’économie d’énergie pour financer les rénovations. Dernière étape, la mise en place de dispositifs de contrôle et de suivi des économies d’énergie. 

« Ecoterritoires » prévoit aussi une diffusion des bonnes pratiques auprès des citoyens de la ville via une nouvelle plateforme à savoir « Jécologise » qui apporte des solutions concrètes et locales aux habitants, leur permet un accès aux aides financières à l’isolation et au chauffage, et leur garantit que les artisans proposés localement soient porteurs du label RGE, détaille un communiqué. La page sera personnalisable par municipalité, qui pourra suivre l’évolution des économies d’énergie réalisées. 

Rose Colombel
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rénovation : Nexity et le Plan Bâtiment Durable signent un « Green Deal » - Batiweb

Rénovation : Nexity et le Plan Bâtiment Durable signent un « Green Deal »

Nexity et le Plan Bâtiment Durable ont annoncé avoir signé un « Green Deal ». L’objectif, accélérer la rénovation énergétique des copropriétés. A travers ce contrat, la société immobilière s’engage notamment à mettre en place un guide à destination de ses clients pour les aider à identifier les travaux efficaces. Des formations seront également imparties à l’ensemble des gestionnaires de copropriété du Groupe.
Le volume de logements rénovés à basse consommation est en recul (Effinergie) - Batiweb

Le volume de logements rénovés à basse consommation est en recul (Effinergie)

Effinergie a révélé un nouveau tableau de bord dédié au secteur résidentiel. Au premier semestre 2019, 4 864 logements, soit 107 bâtiments, sont concernés par un label Effinergie 2017, près de 60 000 par un label Effinergie + tandis que la barre des 100 opérations Bepos-Effinergie 2013 a été franchie. A noter que le nombre de demandes de label BBC-Effinergie rénovation est en baisse. Une analyse est en cours pour comprendre les raisons de ce recul.
Nouvelle vie pour l’Hôtel des Postes de Strasbourg - Batiweb

Nouvelle vie pour l’Hôtel des Postes de Strasbourg

Bâtiment historique s’il en est, l’Hôtel des Postes de Strasbourg se situe dans le quartier de la Neustadt, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. L’édifice, inauguré il y a plus d’un siècle, fera l’objet d’un important chantier mené par Poste Immo et Bouygues Immobilier à compter du printemps 2019. Dans ce sens, l’ensemble sera transformé en un programme mixte mêlant, entre autres, logements, bureaux et brasserie-restaurant.
« Sans plan de relance, le bâtiment court à la catastrophe » (Olivier Salleron) - Batiweb

« Sans plan de relance, le bâtiment court à la catastrophe » (Olivier Salleron)

Des chantiers émanent à nouveau les bruits de la construction. Même avec une production amoindrie, le bâtiment reprend, et selon les chiffres de la FFB du 29 juin, 95 % des chantiers ont désormais retrouvé une activité normale, bien que le secteur du BTP ait été lourdement impacté. Aujourd’hui, les attentes se tournent donc vers des mesures de relance, que la FFB présente à travers la voix de son nouveau président, Olivier Salleron.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter