Label BBC Effinergie : un impact important sur les logements Développement durable | 13.03.12

Partager sur :
Cela fait désormais plusieurs mois que le label BBC-Effinergie a commencé à se développer dans le bâtiment. Cela a donné l’occasion à Qualitel, l’un des organismes certificateurs de la qualité de l’habitat, d’observer son impact sur la construction et la mise en œuvre de 251 maisons individuelles et 33 448 logements collectifs. Cette enquête montre plusieurs disparités suivant les régions et le style de bâti (immeuble ou maison).

Les immeubles collectifs et le label BBC Effinergie

Faire le choix d'isoler son bien immobilier depuis l'extérieur est de plus en plus fréquent. Il est vrai que cette solution améliore de façon importante le confort intérieur, tout en permettant d'intervenir sur les ponts thermiques. Aujourd'hui, la proportion des installations est de 55 % dans le logement collectif. Elles sont d'autant plus présentes dans les régions froides (H1b, H1c), tandis que les zones côtières (H2a, H2b) et le secteur méditerranéen (H3) présentent un équipement moindre.

La composition des constructions supportant une isolation par l'extérieur est à 75 % en béton plein, dans des épaisseurs de 16 ou 20 cm. Les autres supports s'avèrent être des blocs de béton ou des briques. Celles-ci sont notamment présentes en grand nombre dans les régions du Nord-Est et du Grand Ouest. Le béton, pour sa part, s'affiche principalement en Région parisienne, dans le Sud-Est et le Centre-Est.

Le cas des maisons individuelles

La moitié des maisons disposent d'une isolation intérieure. Les murs sont principalement conçus en briques (60 %). Les autres modes de construction sont les parpaings (20 %) ainsi que le béton cellulaire (10 %). L'isolation sur ossature bois se retrouve de façon importante dans les immeubles collectifs, de l'ordre de 18 %, principalement dans le Sud-Ouest.


Le label BBC-Effinergie et les installations de chauffage

En France, sans observer les différents climats, le chauffage collectif est à nouveau très présent dans tous les logements collectifs (71 %), venant ainsi remplacer les chauffages individuels.

Ce phénomène s'explique par des besoins en chauffe moins importants que pour un bien individuel, s'adaptant alors à la mise en place d'une chaufferie collective. Celle-ci affiche un rendement global élevé, supérieur à une installation propre à chaque logement. Dans les habitations individuelles, le chauffage est en revanche indépendant. Cependant, des solutions collectives tendent également à se développer (7 % des installations actuelles) ou peuvent être mixtes (4 %).


L'eau chaude sanitaire, individuelle ou collective ?

La production d'eau chaude dans les logements collectifs est produite pour 42% par un système collectif. Dans 36% des cas, cette installation se traduit par un équipement solaire thermique accompagné d'une solution alternative. Pour 22%, l'eau chaude est en revanche obtenue à partir d'une solution individuelle. L'ouest de la France est une des régions utilisant principalement cette solution individuelle.

La technologie solaire est, quant à elle, plus particulièrement employée sur les terres les plus ensoleillées, à savoir la zone méditerranéenne (H3) et la partie sud du Rhône-Alpes (H2d). Les maisons ayant fait une demande de label BBC - Effinergie s'avèrent, pour 70%, alimentées au solaire, avec une solution d'appoint.

L'installation VMC également concernée par le label BBC Effinergie

Le principal système d'aération utilisé dans les immeubles pouvant prétendre au label BBC-Effinergie est la ventilation hygroréglable B. Cela concerne les logements collectifs, mais également ceux individuels. L'autre solution est la VMC double flux. Elle est cependant, pour le moment, plus en retrait, impliquant un investissement plus élevé et un entretien conséquent.

D'après ETI Construction - Impacts du label BBC-Effinergie sur les logements

 


Demandez votre documentation
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Une maison sans chauffage agréable à vivre - Batiweb

Une maison sans chauffage agréable à vivre

L’utopie n’est plus de mise lorsque l’on parle d’abandonner le chauffage dans les habitats. Déjà supprimé dans certaines constructions neuves, il se fait aussi désormais oublier lors des opérations de rénovation. Cela donne naissance à des maisons passives puisant leurs sources d’énergie dans d’autres solutions performantes et économiques.
Chauffages par le sol : nouvelle source de sinistre  - Batiweb

Chauffages par le sol : nouvelle source de sinistre

Le chauffage par le sol fait partie des techniques mises au point depuis plusieurs années et bénéficiant, aujourd’hui, d’un regain d’intérêt. Il est notamment de plus en plus combiné à la mise en place d’une pompe à chaleur, dans les constructions neuves. Plusieurs pathologies sont cependant liées à cette solution de chauffe, principalement dues à une mauvaise mise en œuvre lors de la pose.
L’habitat collectif s’équipe en toilettes sèches - Batiweb

L’habitat collectif s’équipe en toilettes sèches

Les entreprises du secteur rappellent régulièrement le souci d’assainissement rencontré du fait du mélange des matières solides et liquides. Bien que n’étant pas très chic, le sujet reste cependant primordial. Un équipement connaît aujourd’hui un regain d’intérêt : les toilettes sèches. Véritable solution éco-responsable, elle prend désormais place dans de nombreuses habitations, y compris les logements collectifs.
Les containers, nouveaux éléments de construction - Batiweb

Les containers, nouveaux éléments de construction

Faire du vieux avec du neuf, la tendance est très actuelle et arrive aujourd’hui dans le secteur du BTP. Parmi les derniers exemples, on peut citer la nouvelle vie donnée aux containers. Cette mode est désormais bien implantée en France, se traduisant par la récente livraison de plusieurs ensembles collectifs, mais également des maisons individuelles. Tout l’art réside alors dans l’assemblage choisi...

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter