Rénovation énergétique : une grande partie des travaux jugés « inefficaces » Développement durable | 12.07.16

Partager sur :
40 % des travaux de rénovation énergétique réalisés dans les logements français sont égaux ou inférieurs à 5 000 euros, selon une étude de l'Ifop pour Coénove. Or, une rénovation performante à très performante atteint les 25 000 euros, rappelle Coénove, qui estime ainsi qu'une grande partie des travaux seraient « peu efficaces » Détails de l'étude.

En France, plus de la moitié des personnes interrogées dans le cadre d'une étude* Ifop pour Coénove ont réalisé des travaux d’amélioration énergétique dans leur logement, au cours des trois dernières années. De plus, 47 % envisagent de le faire dans les trois prochaines années, en majorité ceux qui en ont déjà réalisés.

« Si le nombre de travaux d’amélioration énergétique n’est pas négligeable, on peut s’interroger sur leur impact réel en matière de consommation des logements », a souligné Bernard Aulagne, Président de Coénove, à l'occasion d’un « Afterwork Coénove » sur l’accompagnement des ménages à la rénovation énergétique.

« Il semble que les propriétaires ne savent pas quel bouquet de travaux peut leur apporter la meilleure efficacité et que certains aménagements, comme le remplacement de quelques fenêtres, soient plus motivés par le confort que par la rénovation énergétique » ajoute-t-il.

Des travaux plus motivés par le confort que l'amélioration énergétique

Selon cette étude, les Français investissent prioritairement dans le remplacement des fenêtres (51 % des travaux réalisés), l'isolation (combles et murs notamment) et le remplacement du système de chauffage. Dans les travaux « envisagés », l’isolation prend la première place (46 % des intentions).

D'autre part, lorsqu'il s'agit de remplacer leur système de chauffage, les Français se tournent davantage vers la chaudière à condensation (35 %), la pompe à chaleur (25 %) et le poêle à bois (20 %).

Mais quelles sont leurs motivations lors de la réalisation de ces travaux ? Pour cette étude, 75 % des Français interrogés ont souligné l'importance de faire des économies dans les dépenses d’énergie (75 %) et d’améliorer leur confort (64 %).

Les autres bénéfices, comme l’amélioration de la valeur du logement (23 %), la possibilité de bénéficier des aides de l’Etat (17 %) ou encore de limiter son impact sur l’environnement (14 %) sont beaucoup moins évoqués.

Ceux qui n’envisagent pas de réaliser des travaux sont avant tout satisfaits de leurs conditions de chauffage (50 %) et de leur facture d’énergie (43 %). Un tiers d’entre eux (35 %) avance toutefois le coût des travaux comme étant un frein à ce type de projet.

31 % des propriétaires ont un budget de plus de 10 000 euros

Selon l'étude, 70 % des budgets sont inférieurs à 10 000 euros et 40 % inférieurs à 5 000 euros. Seuls 31 % des propriétaires qui ont réalisé des travaux y ont consacré plus de 10 000 euros ainsi que 22 % de ceux qui prévoient ces travaux.

Or, l'Observatoire Permanent de l’amélioration ENergétique du logement (OPEN - Campagne 2015) estime qu’une rénovation moyenne avoisine les 10 000 euros et qu’une rénovation performante ou très performante atteint 25 000 Euros.

Ainsi, « une grande partie des travaux de rénovation énergétique réalisés par les propriétaires seraient peu efficaces », en conclut Coénove.

*L’enquête « Les Français et la rénovation énergétique des logements » a été réalisée auprès d’un échantillon de 1003 personnes, représentatif des propriétaires français âgés de 18 ans et plus.

C.T
© Fotolia

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ? - Batiweb

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ?

Depuis le 16 mars, la crise du Covid-19 et les mesures de confinement ont créé un coup d’arrêt pour la rénovation énergétique des copropriétés. C’est le constat dressé par l’Agence parisienne du Climat, qui a interrogé plusieurs bureaux d’études et organismes, qui témoignent de l’arrêt des chantiers, de la baisse des consultations et demandes d’aide. Les Français reprendront-ils tout de même leurs projets ?
Les travaux de rénovation énergétique, pas à la portée de tous - Batiweb

Les travaux de rénovation énergétique, pas à la portée de tous

Problèmes d'humidité, fenêtres en mauvais état, sentiment d'inconfort l'hiver dans leur pièce principale, les Français sont 29 % à se plaindre de l'efficacité énergétique de leur logement, selon le baromètre AFP-Powermetrix publié vendredi dernier. Mais peu ou prou pourrait en réalité se payer des travaux de rénovation énergétique.
Rénovation : Nexity et le Plan Bâtiment Durable signent un « Green Deal » - Batiweb

Rénovation : Nexity et le Plan Bâtiment Durable signent un « Green Deal »

Nexity et le Plan Bâtiment Durable ont annoncé avoir signé un « Green Deal ». L’objectif, accélérer la rénovation énergétique des copropriétés. A travers ce contrat, la société immobilière s’engage notamment à mettre en place un guide à destination de ses clients pour les aider à identifier les travaux efficaces. Des formations seront également imparties à l’ensemble des gestionnaires de copropriété du Groupe.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter