Velux s'associe à WWF pour compenser ses émissions de CO2 Développement durable | 04.09.20

Partager sur :
Velux, leader international des fenêtres de toit, a décidé de prendre son bilan carbone en main. Le groupe a annoncé une grande nouvelle ce mardi 1er septembre : il s'est associé avec WWF International pour compenser les 5,6 millions de tonnes de CO2 émises depuis sa création en 1941. Cette compensation passera par la plantation de 10 millions d'arbres dans différents pays, et par la protection des forêts naturelles existantes.

En cette rentrée 2020, le groupe Velux a dévoilé un partenariat inattendu : un accord avec l'ONG WWF visant à développer des projets de reforestation à travers le monde. Ce programme est un moyen pour le groupe de prendre ses responsabilités en termes de bilan carbone, en compensant les émissions de CO2 émises depuis sa création, mais aussi d'atteindre son nouvel objectif : la neutralité carbone « à vie » d'ici 2041.

 

Prochain objectif : la neutralité carbone « à vie » d'ici 2041

 

Dans le cadre de sa stratégie de développement durable « Sustainability Strategy 2030 », le groupe s'était déjà engagé à atteindre la neutralité carbone d'ici 2030. Il voit désormais à plus long terme, et annonce également viser la neutralité carbone « à vie » d'ici son centième anniversaire, soit 2041.

 

« En accord avec nos valeurs d'entreprise, nous cherchons à faire toujours plus que la majorité, c'est donc pour cela que nous avons développé l’engagement de "neutralité carbone à vie". Cet engagement novateur implique un partenariat de 20 ans avec le WWF International, afin de capturer l'équivalent de nos émissions de carbone historiques d’ici 2041. Nous réduirons également significativement nos futures émissions de CO2 et demandons à nos fournisseurs de faire de même. Nous espérons que d'autres sociétés trouveront là l'inspiration de parvenir elles- mêmes à une "neutralité carbone à vie", afin de créer un futur durable pour toutes et tous », explique David Briggs, le PDG du groupe.

 

Planter 10 millions d'arbres et protéger les forêts naturelles existantes

 

Deux premiers projets de reforestation supervisés par WWF verront ainsi le jour en Ouganda et en Birmanie. En Ouganda, il s'agira de reboiser, gérer durablement les forêts, et protéger les forêts naturelles existantes. Des arbres seront notamment planter au sein de terrains boisés, de systèmes agroforestiers et de plantations, afin de répondre à la demande en bois et réduire la pression exercée sur les forêts naturelles. 

 

En Birmanie, l'objectif sera de protéger la biodiversité du canton birman de Tanintharyi, en étroite collaboration avec les communautés locales. 

 

A travers ce programme, 10 millions d'arbres devraient être plantés, et 200 000 hectares de forêts protégés.

 

« Faire une promesse conforme à l'objectif de limitation de l'augmentation de la température mondiale à 1,5 °C tout en protégeant des paysages forestiers importants et la biodiversité – et les services cruciaux qu’ils fournissent aux communautés et à l’économie - est un projet positif et ambitieux en ligne avec des engagements climatiques responsables servant de fondation pour atteindre les Objectifs de Développement Durable », a réagit Marco Lambertini, directeur général de WWF International.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP - Batiweb

Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP

Au Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib), Philippe Francisco, adjoint au directeur Matériaux et Économie circulaire, est bien placé pour le savoir : les acteurs de la construction s’intéressent de plus en plus à l’économie circulaire et à leur impact carbone. Dans ce contexte, les études autour des bétons bas carbone se multiplient. Si cette tendance tend à s’accroître, le spécialiste rappelle que les initiatives ne doivent pas se limiter aux recherches autour des matériaux, mais s’inscrire dans une démarche globale, passant par les processus de fabrication, les efforts des usines, ou encore la limitation des transports. Entretien.
La neutralité carbone pour le Chili en 2050 ? - Batiweb

La neutralité carbone pour le Chili en 2050 ?

Le Chili souhaite devenir le premier pays en voie de développement à atteindre la neutralité carbone en 2050. C’est en ce sens que le ministère de l’environnement présentera, mardi 18 juin, un projet de loi pour un passage devant le congrès entre août et septembre. Le Chili, qui accueille en décembre la COP25, espère que le texte sera adopté à cette occasion.
Bosch vise la neutralité carbone dès 2020 - Batiweb

Bosch vise la neutralité carbone dès 2020

Bosch a annoncé ce jeudi 9 mai son ambition de devenir la première entreprise industrielle à atteindre la neutralité carbone. Le groupe estime pouvoir atteindre cet objectif dès l’année prochaine. Il prévoit également d’investir 2 milliards d’euros en 10 ans pour participer à la transition énergétique.
Signature d’une Alliance Nationale Bois Construction Rénovation - Batiweb

Signature d’une Alliance Nationale Bois Construction Rénovation

Les ministères du Logement et de l’Environnement ont signé, jeudi 9 mars, avec l’Association des Régions de France, les acteurs de la filière bois et l’Ademe, une Alliance Nationale Bois Construction Rénovation. L’initiative vise à faire connaître les avantages du matériau bois et à inciter les maîtres d’ouvrage à s’engager dans l’acte de construire avec du bois. Il s’agit également de dynamiser la filière et de contribuer au développement de l’usage des matériaux renouvelables.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter