Le réseau Tout Faire veut se transformer en « vitrine énergétique » Distribution | 19.02.21

Partager sur :
« Tout Faire Matériaux » a tenu son salon annuel du 1er au 12 février en version 100% digitale. A cette occasion, le réseau de négoces indépendants est revenu sur l’année 2020, une année marquée par la pandémie mais synonyme de croissance pour le groupement (+ 4%). En 2021, le réseau compte bien poursuivre sur sa lancée avec le développement de services toujours plus ciblés. Il se dit également prêt à accompagner l’enjeu de rénovation énergétique des bâtiments qui est une « véritable opportunité » pour le secteur.

Crise sanitaire oblige, le réseau de négoces indépendants « Tout Faire Matériaux » a organisé son salon annuel en version 100% digitale. L’événement qui s’est tenu du 1er au 12 février dernier, a réuni 176 exposants répartis sur 12 halls divisés par grands métiers. Parmi les temps forts, des live, des conférences, des challenges et apéros géants ! Au total, 6 000 commandes et 36 000 lignes de commande ont été réalisées. 

Un groupement « agile » 

Si le secteur du bâtiment a été, d’une façon ou d’une autre, impacté par la crise, Tout Faire a vu son activité augmenter de + 4% en 2020 par rapport à l’année précédente « avec une marge qui s’est nettement améliorée ». Des résultats financiers « solides » qui se doivent notamment à « l’agilité » du groupement. En effet, pendant la crise, l’ensemble du réseau s’est mobilisé pour pallier la pénurie sur les matériaux, et la hausse du coût d’approvisionnement en Chine ; s’adaptant ainsi à la situation exceptionnelle. Stock disponible, flexibilité des points de vente, qualité de service, comptent parmi les éléments ayant permis aux adhérents de voir leur activité augmenter sur l’ensemble des gammes de produits, et notamment sur trois secteurs : le ciment, la platerie et le plancher. 

Le concept de libre-service Colisée a également été bénéfique. Parmi ses atouts, un processus de commandes simplifié, une image de marque améliorée, une marge optimisée ou encore une offre clarifiée pour les clients. Du côté des points de vente, concept s’est traduit par une hausse du chiffre d’affaires de + 30%. 

La rénovation énergétique pour booster l’activité

Pour 2021, les enjeux sont nombreux, souligne le réseau de négoces. Parmi eux, la rénovation énergétique. 20 millions de logements sont concernés pour atteindre l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050. « La rénovation énergétique est une véritable opportunité pour notre secteur, mais c’est également un investissement nécessaire pour répondre aux enjeux environnementaux de demain. Notre ambition, chez Tout Faire, est que l’ensemble des points de vente soient transformés en vitrine énergétique sur tout le territoire français. Nous allons accompagner nos adhérents sur ce marché avec par exemple la mise en place d’un guichet prime. Il permettra aux adhérents de chiffrer l’ensemble des solutions disponibles en fonction de leur situation », explique Cédric Fabien, Président de Tout Faire Matériaux. 

Le groupement annonce également le lancement d’une nouvelle offre de carrelage, accompagnée d’un tout nouveau catalogue pour promouvoir la collection sur tous les points de ventes. Le contenu de l’offre sera relayé sur le configurateur 3D disponible sur le site internet national. 

Autre évolution, le site de la plateforme et le site de la centrale vont fusionner pour créer un nouveau site de commerce B2B, pour plus d’ergonomie et de facilité au niveau du passage des commandes et leur suivi. Changement aussi pour les points de ventes qui deviendront des points de retrait, pour les achats, « de quoi faciliter le quotidien des consommateurs d’aujourd’hui et de demain ! », conclut Tout Faire Matériaux.

La Plateforme Tout Faire en quelques chiffres 

13 000 références stockées soit plus de 13 millions d’euros de stocks de marchandises
18 000 points de livraisons par an, 62 500 lignes de préparation mensuelle
6 000 semi-remorques expédiées en 2020
Une capacité de stockage de l’entrepôt de 35 000 palettes et 17 000 expédiées par mois
Un CA de 65 millions d’euros en 2020 par rapport à 2019

Le Groupement, ce sont 4 000 passionné(e)s, 1,4 mds d’euros de CA, près de 5 000 points de vente en France et en Belgique, et un réseau établit depuis 30 ans. 


Rose Colombel 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Master Pro lance le premier « Village Entrepros » - Batiweb

Master Pro lance le premier « Village Entrepros »

Les 7 et 8 juin, le magasin Master Pro Gervais situé à Les-Loges-en-Josas (78), reçoit « Village Entrepros », une opération unique en France : 4 chapiteaux géants seront installés sur le parking du distributeur et abriteront des « ateliers défis » animés par 4 grandes marques d'équipement professionnel (SAM, LENOX, TIVOLY, FEIN).
Accueil Négoce et ses enseignes réunis sous le nom de « Partedis » - Batiweb

Accueil Négoce et ses enseignes réunis sous le nom de « Partedis »

Pour faire vivre ses 12 enseignes dans un marché en pleine mutation et affirmer sa position d’acteur multirégional, Accueil Négoce, spécialiste de la distribution des produits du bâtiment, devient « Partedis, partenaire constructif ». Dès le mois de mars 2017, tous les bâtiments seront aux couleurs de la nouvelle marque et assureront ainsi l’unité du Groupe.
Socoda dévoile les lauréats de son concours les Bourses de l’Innovation - Batiweb

Socoda dévoile les lauréats de son concours les Bourses de l’Innovation

C’est lors de sa 10e convention en 2016 que le Groupe Socoda avait lancé la première édition des Bourses de l’innovation, un concours visant à promouvoir et à récompenser les fabricants engagés dans le « Business Durable ». Le 21 mars dernier, le réseau a annoncé avoir récompensé quatre innovations dans les catégories suivantes : décoration, électricité, sanitaire / chauffage et outillage Professionnel. Les voici !
Reprise des déchets : le négoce engagé - Batiweb

Reprise des déchets : le négoce engagé

Pendant deux mois, la Fédération du Négoce de Bois et des Matériaux de construction (FNBM) a diffusé auprès de ses adhérents, un questionnaire afin de mesurer l’implication du négoce en matière de reprise des déchets. Il en ressort que la filière est particulièrement engagée. 3195 points de vente ont répondu à l’enquête et ont déclaré à 60% se sentir concernés par la réglementation. Quelles sont les solutions de reprise adoptées par le négoce ? Eléments de réponse.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter