« Les Routes du futur du Grand Paris » s’exposent au Pavillon de l’Arsenal Evénements du bâtiment | 04.06.19

Partager sur :
En 2018, le Forum métropolitain du Grand Paris lançait une consultation internationale sur le devenir des axes routiers en Ile-de-France. Dévoilés en septembre dernier, les projets lauréats seront exposés du 7 juin au 13 octobre 2019 au Pavillon de l’Arsenal (Paris). Conférences et ateliers seront notamment au programme. Baptisée « Les Routes du futur du Grand Paris », l’exposition fera étape dans une dizaine de territoires. L’objectif, associer « pleinement » les Franciliens.

Considéré comme le « chantier du siècle », le Grand Paris Express va venir dynamiser le réseau de transport existant. Ses 200 km de lignes automatiques, soit autant que le métro actuel, et ses 68 gares, permettront non seulement de relier les territoires métropolitains « aujourd’hui difficiles d’accès » à la capitale mais également de desservir les grands pôles d’activité.
 

 

Le projet devrait ainsi faciliter pour tous l’accès à l’emploi, à la formation, à la culture et aux loisirs, et ouvrir la voie à de nouveaux quartiers qui associeront logements, commerces, bureaux et équipements !
 

 

Repenser le réseau routier


Si l’un des objectifs du chantier est de proposer, aux Franciliens, une alternative à la voiture et de créer une métropole « plus respectueuse de l’environnement », se pose la question du réseau routier.  

 


Et c’est pour répondre à cette problématique que le Forum métropolitain du Grand Paris, en lien avec l’Etat, avait lancé, en 2018, une opération de consultation. « Une révolution des mobilités est en cours (…). Dans un contexte de forte innovation technologique, il est aujourd’hui nécessaire de repenser la fonction, l’usage et la place du réseau d’autoroutes et de voies rapides ou structurantes dans la métropole de demain. Et ce, afin d’améliorer les mobilités quotidiennes des habitants, tout en réduisant l’impact environnemental de ces circulations routières et en intégrant mieux ces infrastructures dans la ville », avait alors expliqué le syndicat mixte.

 


Un appel d’offres avait été lancé au mois de juin pour sélectionner quatre équipes pluridisciplinaires qui travailleraient pendant plusieurs mois sur le devenir de ces axes, à moyen et long termes. Les projets devaient apporter des solutions pour améliorer le fonctionnement des réseaux, réduire les nuisances liées à la circulation autoroutière ou encore mieux insérer les autoroutes dans l’environnement.

 


En septembre 2018, les équipes lauréates ont été révélées :

  • L’Atelier des mobilités (D&A Devillers & Associés)
  • Le collectif Holos (Richez_Associés)
  • New Deal pour les voies du Grand Paris (Seura Architectes)
  • Shared utility networks – SUN.

 

Leur terrain d’études s’appuie sur le réseau existant qui totalise près de 1 000 km d’axes structurants franciliens (boulevard périphérique, A86, la Francilienne, autoroutes, voies rapides nationales et autres voies structurantes jusqu’à la Francilienne).

 


Un communiqué explique : « Les équipes pensent un nouvel usage de la route. Leurs travaux montrent comment la route peut être repensée pour en faire le support d’un système de transports en commun interconnecté avec les autres modes de mobilités, que ce soit les transports en commun, ferrés, l’autopartage, le vélo ou la marche ».

 


Une exposition pour valoriser les projets


Les projets sont à découvrir au travers de l’exposition « Les Routes du futur du Grand Paris » qui sera tiendra du 7 juin au 13 octobre 2019 au Pavillon de l’Arsenal à Paris. L’événement permet de visualiser les propositions des quatre équipes composées d’architectes, d’urbanistes, d’ingénieurs, de paysagistes, d’experts en mobilité, en environnement et en analyse de trafic. Il montre également ce qui pourrait changer « concrètement » pour les habitants et usagers dans leur quotidien, notamment dans l’offre de service que cette nouvelle vision permettra d’apporter. 
 

 

L’exposition revient également sur la naissance du réseau autoroutier francilien, une rétrospective « unique » conçue par Mathieu Mercuriali, architecte et docteur en architecture, et réalisée en grande partie grâce aux archives de l’INA, Gaumont et Pathé. Une série de cartographies rend compte de l’évolution du réseau et des enjeux actuels de saturation et de nuisances et de leur impact sur la vie des usagers.
 

 

Pour associer pleinement les Franciliens, l’exposition fait étape dans une dizaine de territoires et participe à la 1ère Biennale d’architecture et de paysage de la région Ile-de-France. Durant cette itinérance, la consultation se poursuit via des événements et débats organisés localement en présence des équipes.
 

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur routesdufutur-grandparis.fr.
 

 

R.C
 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Une maquette numérique de Paris de 37 m2

Une maquette numérique de Paris de 37 m2

Une maquette numérique de 37m2, mais aussi plus de 1000 documents d’archives, photos, cartes, plans et films sont à découvrir au sein de la nouvelle exposition permanente du Pavillon de l’Arsenal qui consacre 800m2 à l’histoire, l’actualité et au devenir de la métropole parisienne.
Grand Paris : une consultation internationale sur le devenir des autoroutes est lancée

Grand Paris : une consultation internationale sur le devenir des autoroutes est lancée

Un nouvel appel d’offres sur le devenir des autoroutes, du boulevard périphérique et des voies rapides ou structurantes du Grand Paris vient d’être publié. Pilotée par le Forum métropolitain du Grand Paris, la consultation internationale vise à sélectionner quatre équipes pluridisciplinaires qui auront pour mission de proposer des solutions nouvelles pour optimiser le réseau routier francilien.
Les super-héros, des icônes aux demeures épatantes

Les super-héros, des icônes aux demeures épatantes

Coproduite par les Maisons de l’architecture respectives de Nord-Pas de Calais, du Poitou-Charentes et de Haute-Normandie, l’exposition « La maison des superhéros » qui se tiendra d'octobre à décembre, à Lille, invite à lire entre les lignes. En croisant moult illustrations issues de la bande dessinée américaine, des maquettes et esquisses, elle démontre comment les superhéros se révèlent intrinsèquement liés à leur ville.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter