Fermer

La ségrégation sociale s’accroît dans les villes françaises

En 15 ans, la ségrégation sociale s’est globalement accrue dans les villes françaises, selon une étude réalisée par l’Insee. Elle s’est intensifiée dans 30 villes parmi les 50 étudiées. Le point sur les résultats.
Publié le 12 janvier 2023

Partager : 

La ségrégation sociale s’accroît dans les villes françaises - Batiweb

La ségrégation spatiale s’est accentuée dans les villes françaises entre 2004 et 2019, selon une étude dévoilée par l’Insee. Pour réaliser cette dernière, l’institut a étudié l’évolution de la mixité sociale dans 50 agglomérations.

Concrètement, l’Insee a cherché à savoir si les 20 % les plus riches et les 20 % les plus pauvres vivaient dans les mêmes quartiers. Or, les résultats montrent que cette mixité s’est dégradée ces 15 dernières années.

 

Un indice de Theil qui se dégrade dans 30 villes sur 50

 

« Sur les 50 villes étudiées entre 2004 et 2019, l'indice de ségrégation augmente dans plus de 30 d'entre elles », expliquent les auteurs de l’étude, qui indiquent que cet indice, dit de « Theil », diminue en revanche dans 15 autres villes.

Dans le détail, Grenoble, Nice, Cannes, Annecy, Bayonne, Pau, Quimper, Lorient, Saint-Etienne, Lens, et Saint-Pierre de La Réunion, figurent parmi les bons élèves. À l’inverse, Marseille, Avignon, Lille, Rouen, Tours, Angers, Mulhouse, Nîmes, Le Havre, Limoges et Poitiers, présentent les plus forts taux de disparités.

Les auteurs de l’étude précisent que cela ne dépend pas de la taille de la ville ni de sa densité de population, mais que ces disparités concernent notamment des villes présentant de fortes inégalités de revenus.

Par ailleurs, l’Insee note que les villes sujettes à la ségrégation sociale disposent d’un fort taux de logements sociaux, mettant notamment en cause les grands ensembles construits dans les années 1960.

Enfin, l’institut note que la mixité a baissé dans les quartiers prioritaires, qui concentrent de plus en plus de familles modestes, et de moins en moins de classes moyennes ou riches.

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock
 

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

Index BT/TP et ICPC : mode d’emploi

Les hausses de prix des matières premières continuent de sévir dans le BTP. Une tendance modifiant le cours des index BT/TP et de l’ICPC, deux types d’indicateurs utilisés pour refléter la variation des...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.