Des normes d'accessibilité allégées pour les établissements recevant du public Législation et règlements | 15.12.14

Partager sur :
Des normes d'accessibilité allégées pour les établissements recevant du public Batiweb
Certaines normes d'accessibilité prévues pour les personnes handicapées et exigées par la réglementation pour les bâtiments recevant du public et les parkings, sont désormais allégées. Ces dispositions, annoncées fin juin par le ministère du Logement, sont désormais effectives avec la publication d'un arrêté au Journal officiel. Détails des simplifications.

Applicable à compter du 1er janvier 2015, cet arrêté daté du 8 décembre et publié au J.O de samedi dernier, modifie des dispositions du code de la construction et de l'habitation, pour les établissements recevant du public (ERP) « situés dans un cadre bâti existant » et non pour les constructions neuves.

Plusieurs obligations d'aménagements pour les personnes handicapées ont été revues. La disposition la plus marquante est la possibilité donnée aux bâtiments dont l'entrée comporte un dénivelé, d'adopter comme aménagement une rampe « amovible, qui peut être automatique ou manuelle », et non plus uniquement une rampe fixe.

Des dérogations pour certaines normes

Aussi, ces bâtiments ne sont plus tenus de respecter les normes d'accessibilité aux handicapés dans leurs étages non accessibles par ascenseur. Par exemple, un chevauchement est autorisé entre l'espace prévu pour le demi-tour d'un fauteuil roulant et la manoeuvre d'une porte.

Les établissements sont également dispensés de respecter les normes d'accessibilité, « dès lors que l'accès au bâtiment ne permet pas à une personne en fauteuil roulant de le franchir », en raison de la topographie, si la rue est en très forte pente par exemple. En revanche, un emplacement de stationnement proche de l'entrée devra être aménagé.

Aussi, lorsque l'entrée principale d'un établissement accueillant du public ne peut pas être rendue accessible aux handicapés, l'aménagement d'une « entrée dissociée », par l'arrière du local par exemple, pourra s'y substituer, si elle est « ouverte à tous en permanence, pendant les heures d'ouverture ».

Cet arrêté introduit aussi une certaine tolérance concernant les largeurs de passage des allées de circulation principale, menant aux caisses, sanitaires ou cabines d'essayage (1,20m au lieu de 1,40 m), les hauteurs de marches (17 cm au lieu de 16 cm) ou les largeurs de portes (80 cm contre 90 cm dans le neuf) admises.

Ascenseurs dans les hôtels et restaurants

En ce qui concerne l'obligation d'installer un ascenseur, les hôtels classés une, deux ou trois étoiles, ainsi que ceux qui ne sont pas classés, et qui n'ont pas plus de trois étages en sus du rez-de-chaussée, en sont exonérés, dès lors qu'ils offrent des chambres adaptées aux handicapés, accessibles au rez-de-chaussée.

De même, dans les restaurants comportant un étage, l'installation d'un ascenseur n'est plus exigée dès lors que cet étage accueille moins de 25 % de la capacité totale du restaurant, et que « l'ensemble des prestations » est offert dans l'espace principal accessible.

Le texte assouplit aussi les obligations qui s'imposent aux parkings dépendant d'un établissement recevant du public ou d'une installation ouverte au public, en matière d'accessibilité aux handicapés.

Désormais, dans les parkings sous-terrains ou aériens, les places de stationnement adaptées et réservées aux personnes handicapées pourront être « concentrées sur les deux niveaux les plus proches de la surface », et non plus réparties sur tous les niveaux.

L'arrêté est pris conjointement par la ministre du Logement, et la ministre de l'Ecologie.

Ces dispositions font partie des 50 mesures de simplification des normes de la construction annoncées par le ministère du Logement le 25 juin. Visant à abaisser les coûts de la construction, qui ont bondi ces dernières années, elles sont le fruit d'une concertation avec les professionnels du secteur.

C.T (avec AFP)
© Minerva Studio (Fotolia)

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L’accessibilité de tous les bâtiments, un combat qui reste encore à mener Batiweb

L’accessibilité de tous les bâtiments, un combat qui reste encore à mener

L’essentiel des règles concernant l’accessibilité des bâtiments pour les personnes à mobilité réduite est censé être réglé depuis la loi de 2005, adoptée sous la présidence de Jacques Chirac et grâce à sa forte implication sur le sujet. Or 14 ans après, on est très loin d’avoir réglé tous les problèmes qui se posent, notamment pour les petits établissements recevant du public. Nicolas Mérille, conseiller national Accessibilité & Conception universelle à l’Association des Personnes Handicapées, APF-France Handicap, nous explique en détail pour quelles raisons on en est arrivé là.
Simplification des normes d’accessibilité : un décret et un arrêté sont publiés Batiweb

Simplification des normes d’accessibilité : un décret et un arrêté sont publiés

Sylvia Pinel, ministre du Logement, a annoncé la publication d’un décret et d’un arrêté qui simplifient les règles d’accessibilité applicables aux bâtiments d’habitation collectifs et aux maisons individuelles lors de leur construction. Ces nouvelles normes concernent également les bâtiments existants faisant l’objet de travaux de modification ; elles visent à une meilleure prise en compte de l’ensemble des handicaps.
L'accessibilité désormais oligatoire pour les ERP Batiweb

L'accessibilité désormais oligatoire pour les ERP

C’est désormais officiel ! A compter du 30 septembre 2017, tous les ERP (Établissements Recevant du Public) seront dans l’obligation de mettre à disposition de leur clientèle un Registre Public d’Accessibilité, qui certifie que le bâtiment est conforme aux obligations d’accessibilité, ou en travaux pour y répondre. Explications sur son fonctionnement.
Accessibilité et PMR : quelles sont les normes à respecter dans une salle de bains ? Batiweb

Accessibilité et PMR : quelles sont les normes à respecter dans une salle de bains ?

La salle de bains est devenue en quelques années une vraie pièce de vie. L’esthétique, la praticité, mais également l’accessibilité sont pris en compte lors de son aménagement. Il est important de se renseigner sur les normes d’accessibilité PMR (personnes à mobilité réduite) en vigueur lors de la construction d’équipements sanitaires publics ou d’immeubles d’habitation. Quelle est la législation en place ?

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter