L’exploitation des hydrocarbures prendra fin en 2040 Législation | 20.12.17

Partager sur :
Il y a une semaine, la Banque mondiale annonçait qu’elle arrêterait de financer les industries gazières et pétrolières en 2019. C’est aujourd’hui au tour de la France de tourner le dos aux énergies fossiles, avec l’adoption définitive du projet de loi sur la fin de l’exploitation des hydrocarbures. Le texte interdit l’attribution de nouveaux permis de recherche et limite le renouvellement des concessions existantes à 2040. Les détails.
L’Assemblée nationale a adopté, mardi 19 décembre, en lecture définitive, le projet de loi mettant fin à la recherche ainsi qu’à l’exploitation des hydrocarbures et portant diverses dispositions relatives à l’énergie et à l’environnement.

Le texte prévoit l’interdiction de l’attribution de nouveaux permis de recherche d’énergies fossiles (gaz, pétrole, charbon) et limite le renouvellement des concessions existantes à 2040.

Il est « une mise en cohérence de notre droit avec nos engagements climatiques pris dans l’accord de Paris. Il met notre pays en conformité avec l’objectif de lutte contre le changement climatique », déclare Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire.

Des acteurs engagés partout dans le monde

L’adoption du projet de loi s’ajoute aux diverses actions menées en France et dans le monde en faveur du climat. On pense notamment à l’annonce de la Banque mondiale le 12 décembre dernier de mettre fin à ses financements dans l’exploration des énergies fossiles. Cette décision est venue confirmer « la volonté de construire un monde où les énergies fossiles appartiennent au passé et où les énergies renouvelables représentent l’avenir ».

Dans un communiqué, le ministère précise que le texte adopté par l’Assemblée nationale prévoit « une transformation irréversible de notre modèle énergétique ». Il doit permettre aux territoires, aux entreprises et aux salariés concernés de se préparer « aux nécessaires reconversions ».

Rappelons que les transports sont le premier secteur consommateur de produits pétroliers, avec 75% de la consommation énergétique finale et que les secteurs résidentiel et tertiaire sont les principaux consommateurs de gaz (2/3 de la consommation).

« C’est un premier pas en avant vers une désintoxication des énergies fossiles. Nous allons maintenant continuer à travailler pour réduire notre consommation d’énergies fossiles, dans les transports, dans le logement ou dans la production d’électricité. Ce projet de loi, entraîne nos partenaires dans la même direction, comme en témoignent les engagements prix lors du One Planet Summit », conclut Nicolas Hulot.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le Sénat adopte le projet de loi Elan - Batiweb

Le Sénat adopte le projet de loi Elan

Déjà voté à l’Assemblée nationale, le projet de loi sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (Elan) a été adopté en première lecture par le Sénat. Ce texte qui vise à « construire plus, mieux et moins cher » selon le gouvernement, fera l’objet, après les vacances parlementaires, d’une commission mixte paritaire (CMP) chargée de trouver une version commune aux deux chambres.
Le Sénat modifie le projet de loi pour la restauration de Notre-Dame de Paris - Batiweb

Le Sénat modifie le projet de loi pour la restauration de Notre-Dame de Paris

Examiné en première lecture au Sénat, le projet de loi pour la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été remanié par les sénateurs ce lundi 27 mai. Parmi les principales modifications : la suppression d’un régime dérogatoire en matière d’urbanisme et de préservation du patrimoine, le respect d’une restitution « fidèle du dernier état connu du monument », et la mise en place d’un conseil scientifique supervisant les études et travaux.
François de Rugy quitte ses fonctions de ministre de la Transition écologique et est remplacé par Elisabeth Borne - Batiweb

François de Rugy quitte ses fonctions de ministre de la Transition écologique et est remplacé par Elisabeth Borne

C’est sur Facebook que François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a fait savoir qu’il quittait ses fonctions, une démission acceptée par le Gouvernement. Rappelons que François de Rugy était, depuis une semaine, au cœur de la tourmente. Une enquête Mediapart pointait des dîners fastueux organisés lorsqu’il présidait l’Assemblée nationale ou encore des travaux dans son logement de fonction réalisés avec des fonds publics. Il est remplacé par Elisabeth Borne, ministre chargée des transports.
Le Sénat modifie et adopte le projet de loi énergie et climat en première lecture - Batiweb

Le Sénat modifie et adopte le projet de loi énergie et climat en première lecture

Le Sénat a modifié et adopté en première lecture le projet de loi énergie et climat. Parmi les modifications apportées : des objectifs supplémentaires concernant l’hydroélectricité, l’éolien en mer et le biogaz, ainsi qu’un amendement plus contraignant pour les passoires thermiques. Une version commune aux sénateurs et députés doit encore être définie, avant l’adoption définitive du projet de loi, qui a par ailleurs été repoussée après l’été.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter