L'USH réclame « une volonté européenne » sur la question du logement social Législation | 20.05.14

Partager sur :
L'Union sociale pour l'habitat (USH), qui regroupe 757 organismes HLM en France, va rencontrer ce mercredi une partie des candidats aux élections européennes. Parmi ses revendications, la nécessité de mettre en place « une volonté européenne » en matière de logement social. En Europe, 27 millions de ménages sont concernés. Explications.

A quelques jours des élections européennes, l'ISH a demandé que l'Union européenne « n'entrave pas » le développement du logement social en Europe, alors même qu'il a été fortement touché par la crise économique et budgétaire.

Afin de faire valoir ses revendications, l'USH qui regroupe 757 organismes HLM en France, logeant 4,5 millions de ménages, va rencontrer ce mercredi 20 mai une partie des candidats aux élections européennes.

Jean-Louis Dumont, président de l'USH, a notamment rappelé l'importance des fonds européens pour les investissements en matière de logement social, réclamant « une volonté européenne en la matière », afin de « mettre un parc locatif social à destination des gens qui en ont besoin ».

Vers une quasi disparition du logement social

Alors qu'une plainte de l'Union nationale de la propriété immobilière contre les aides publiques au logement social de la France est toujours en cours auprès de la Commission européenne, M. Dumont a souligné que le modèle français du logement social, basé sur les fonds de l'épargne populaire (livret A), gérés par la Caisse des dépôts, et non par les banques, était « un modèle assez unique regardé avec envie » par d'autres pays européens.

La crise économique a eu « des conséquences importantes » sur le logement social dans plusieurs pays européens, entraînant notamment sa « quasi disparition » dans ceux du sud, a rappelé Laurent Ghekiere, chef de la Mission Affaires européennes à l'USH. En Grèce, le logement social a été supprimé « du jour au lendemain » dans le cadre de son plan de sauvetage, tandis qu'en Espagne, en Italie et au Portugal, le secteur est paralysé faute de financement. Par ailleurs, le Conseil a également demandé à la Suède et aux Pays-Bas de remettre en cause leurs politiques de régulation des loyers.

Un modèle social de mixité et de diversité

« On reste confronté à une conception résiduelle du logement social » en matière d'aides d'Etat, a souligné Frédéric Paul, délégué général de l'USH. La commission estime ainsi que le logement social ne peut être considéré comme un service public social que s'il est réservé aux personnes défavorisées. Une conception qui s'oppose au modèle social de mixité et de diversité qui existe par exemple en France.

Sur ce fondement, les Pays-Bas ont été obligés de mettre en place un plafond de revenus pour réduire l'attribution de logements sociaux, mais ils ont déposé un recours. Un arrêt doit être rendu à l'automne par la cour de justice de l'Union européenne. Si la cour valide la conception de la commission, « cela remet en cause toute la politique sociale européenne », souligne M. Ghekiere.

En Europe, le logement social concerne 27 millions de ménages.

C.T (avec AFP)
© Sven Hoppe - Fotolia.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« Le logement ne coûte pas à l’État, il lui rapporte »  - Batiweb

« Le logement ne coûte pas à l’État, il lui rapporte »

Dans le cadre du Grand débat national, l’Union Sociale pour l’Habitat présente « Les Hlm, une chance pour la France ». Le document revient sur le rôle des organismes de logements sociaux et démêle le vrai du faux. Le logement social est « le patrimoine de ceux qui n’en ont pas ». Le défendre, c’est penser « à son avenir », estime le mouvement Hlm.
Le Mouvement HLM mobilisé en faveur des quartiers - Batiweb

Le Mouvement HLM mobilisé en faveur des quartiers

Dans la perspective du lancement de la campagne « Oui au logement social », le Mouvement HLM s’est réuni ce mardi pour une journée de mobilisation en faveur des quartiers, « grands oubliés de la campagne électorale qui débute ». L’objectif, interpeler les candidats à la présidentielle pour qu’ils définissent des politiques ambitieuses en matière de rénovation urbaine, réussite éducative ou encore d’accès à l’emploi.
Baisse des loyers dans le social : les départements opposés au projet  - Batiweb

Baisse des loyers dans le social : les départements opposés au projet

La stratégie logement du gouvernement s’est attirée les foudres d’un bon nombre d’acteurs du secteur mais pas que ! En effet, dans un communiqué daté du 2 octobre, l’Assemblée des départements de France demande la mise en place d’un moratoire sur le financement du logement social pour engager une « véritable concertation » avec tous les acteurs concernés. Fortement opposée à la baisse des loyers dans le parc social, l’association espère la révision du projet.
Thierry Repentin nommé délégué à la mixité sociale dans l'habitat - Batiweb

Thierry Repentin nommé délégué à la mixité sociale dans l'habitat

L'ex-ministre socialiste Thierry Repentin a été nommé « délégué interministériel à la mixité sociale dans l'habitat » par un décret publié ce vendredi au Journal officiel. Le délégué interministériel à la mixité sociale dans l’habitat viendra en appui des préfets pour la mise en œuvre des mesures prévues par la loi, notamment pour encourager la production de logements sociaux. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter